Street View dévoile des images de la province de Fukushima

28 mars 2013 à 10h16
0
Deux ans après la catastrophe nucléaire ayant frappé Fukushima, Google dévoile sur Street View des images de la ville Namie-machi, située à proximité de la centrale nucléaire. Une visite virtuelle troublante dans une véritable ville fantôme, disponible via Google Maps.

00FA000005872040-photo-street-view-fukushima.jpg
« Namie-machi est une petite ville située dans la préfecture de Fukushma, le long de la côte du Pacifique. Un endroit bordé par l'océan et les montagnes, et réputé pour être un lieu privilégié pour découvrir la beauté de la mer et de la forêt » explique sur le blog de Google le maire de la ville, Tamotsu Baba. « Néanmoins, suite à l'accident nucléaire tragique causé par le tremblement de terre japonais du 11 mars 2011, la totalité des 21 000 habitants de Namie-machi ont dû fuir de leur domicile. Deux ans se sont écoulés après la catastrophe, mais les gens ne peuvent toujours pas revenir à Nami-machi » ajoute-t-il.

Un grand nombre d'habitants évacués réclamaient la possibilité de voir des images de leur ville sinistrée : Tamotsu Baba explique que la municipalité a travaillé avec Google pour rendre possible la visite de Nami-machi par des voitures de Street View. Les images ont été mises en ligne mercredi sur le service : elles dévoilent la ville telle qu'elle est aujourd'hui, c'est à dire déserte et partiellement sinistrée, remplie de véhicules à l'abandon et de végétation envahissante.

Des images qui permettent à Google d'étoffer son site « Memories for the Future », qui regroupe de nombreux clichés du Japon pris après les catastrophes de 2011. L'exemple de Nami-machi est particulièrement révélateur des dégâts sur le long terme dans la préfecture de Fukushima : « Avec le danger nucléaire persistant, nous n'avons pu réaliser que des travaux superficiels pendant les deux dernières années » explique le maire de la ville, qui souhaite que les images présentes sur Street View soient vues par le plus grand nombre, pour que puisse être mesurée « la considérable gravité de la situation ».

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Aux États-Unis, la mortalité des abeilles depuis un an est inquiétante
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Selon Epic Games, la PS5 est
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
scroll top