Google met en ligne les zones japonaises sinistrées sur Street View

13 décembre 2011 à 15h28
0
04819266-photo-google-car-au-japon.jpg
Google vient de mettre en place un site spécial destiné à présenter les clichés réalisés par l'équipe de Street View dans le Japon sinistré de l'après-séisme et tsunami de mars dernier. Les photos, sont disponibles sur une page à part du service, baptisée « Build the Memory ».

L'équipe de Google Street View a arpenté le Japon sur 44 000 kilomètres de routes traversant les zones touchées par les catastrophes survenues à partir du 11 mars. Le tremblement de terre et le tsunami qui l'a suivi ont causé des dommages colossaux au pays, que ce soit d'un point de vu humain, économique ou encore esthétique.

Et c'est particulièrement ce dernier point que les images diffusées aujourd'hui par Google mettent en avant sur Build the Memory : la page propose de « visiter » les régions sinistrées dans un module similaire à Street View. Pour certaines zones, il est également possible de visionner les images datant d'avant la catastrophe pour effectuer une comparaison du paysage.

Come le nom de la page l'indique, Google souhaite laisser une trace de ces évènements « pour que les souvenirs de la catastrophe restent pertinents et tangibles pour les générations futures ». L'entreprise espère également que « ce projet particulier d'archivage numérique sera utile aux chercheurs et aux scientifiques qui étudient les effets des catastrophes naturelles ». Une initiative intéressante, qui limite le danger du voyeurisme en se focalisant uniquement sur les dégâts matériels.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Powermark : Futuremark lance un outil de test d'autonomie moderne
Wordpress 3.3 : optimisation pour iPad et importation de Tumblr
Les terminaux Windows Phone sensibles à une faille exploitable par SMS
SMS surtaxés : Google retire 22 applications de l'Android Market
La CNIL épingle les habitudes peu sécurisées des utilisateurs de smartphones
Sapphire Pure Black 990FX : une carte mère AM3+ à six ports PCIe x16
Facebook et données personnelles : l'Europe ne peut rien faire, aux Etats d'être vigilants
Azure : baisse des coûts, SDK pour Node.js & plusieurs outils open source
Quatre ports USB 3.0 pour tous les chipsets Intel de la série 7
Haut de page