Google Fonts : le répertoire de polices Web fait peau neuve

16 juin 2016 à 12h18
0
Le répertoire de polices Web libres de droit mis en place par Google fait peau neuve et simplifie la prévisualisation pour les développeurs.

A l'occasion de la conférence I/O de 2012, Google levait le voile sur un répertoire de polices spécifiquement pensé pour les développeurs Web. L'objectif est de permettre l'usage de certaines polices non présentes sur les machines des internautes pour embellir la typographie des sites Internet. Ces dernières seront donc directement récupérées depuis le serveurs de Google.

Pour cette nouvelle mouture de Google Fonts, la société se base sur les codes de Material Design. Le site est donc relativement épuré. Il sera possible de filtrer rapidement les familles de polices disponibles avec ou sans empattement mais également en fonction de la finesse ou de la largeur de chacun des caractères. Google Fonts offre en outre davantage d'options pour voir rapidement l'usage d'une police sur un paragraphe, l'alphabet, les caractères numériques ou un sur un extrait personnalisé.


Le répertoire dispose de 804 polices, chacune disposant elles-mêmes de différentes épaisseurs selon les options définies par leurs designers respectifs. L'insertion au sein d'une page Web est toujours aussi simple, soit important une feuille de style externe au sein du fichier CSS, soit en référençant cette dernière dans l'en-tête du document HTML.

Voici une présentation de la nouvelle version de Google Fonts :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top