Musique : un service de stockage Cloud gagne une bataille contre les géants du disque

23 août 2011 à 11h29
0
Le service de stockage de musique en Cloud MP3tunes vient de remporter une victoire juridique sur 15 maisons de disques. Ces dernières lui reprochaient pourtant de permettre de copier illégalement et trop facilement des titres musicaux.

00FA000003312492-photo-cloud-computing.jpg
Depuis 4 ans, une bataille s'était engagée entre EMI (épaulé par 14 autres maisons de disque) et la société éditrice du service MP3tunes. Basée à San Diego, elle fournit un stockage en nuage (cloud) aux utilisateurs qui désirent consulter leurs albums de musique sur de nombreux supports (tablettes, Smartphones, TV connectées, différents postes...).

Selon l'argumentation d'EMI, le service était accusé de permettre la copie illégale de fichiers sans réel contrôle. Une position que n'a pas retenue la justice qui a préféré considérer que l'activité de MP3tunes n'était pas contraire au Digital Millenium Copyright Act (DMCA), la loi américaine protectrice du droit de propriété.

Pour cause, le tribunal a estimé que le service en lui-même n'avait rien d'illégal même si certaines pratiques des utilisateurs pouvaient l'être. Le juge du district de Manhattan, William Pauley précise que la charge de l'investigation du DMCA n'incombe donc pas au fournisseur du service mais doit se concentrer sur l'utilisateur final.

En conséquence, le service n'a donc pas d'obligation formelle de contrôle de la provenance des fichiers qu'il stocke. En revanche, il devra se soumettre à toute demande de retrait des fichiers lorsqu'un ayants-droit estime à raison qu'ils ont été téléchargés illégalement.

Sauf conduit juridique pour Amazon, Google et iCloud ?

Même s'il est plus que probable que les maisons de disque fassent appel de cette décision judiciaire, cette dernière permet néanmoins de toucher du doigt la nature des futures relations entre éditeurs et fournisseurs de service en Cloud. Dernièrement, des géants comme Amazon (CloudPlayer), Google (GoogleMusic) ou Apple (iCloud) ont lancé de telles plateformes destinées à stocker en ligne des fichiers musicaux.

Bien qu' Apple ait déjà signé des arrangements avec certaines Majors, la situation pourrait être différente pour les autres. En effet, si la justice américaine change de position, Amazon et Google pourraient devoir passer des accords de diffusion s'ils désirent que l'ensemble des catalogues et des artistes figurent dans leur Cloud.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top