Google accuse Bing de copier ses résultats de recherche

02 février 2011 à 12h05
0
0096000003967372-photo-google-bing.jpg
Dans un billet de blog, Google a accusé son concurrent Bing, propriété de Microsoft, d'avoir copié ses résultats de recherche. Pire, selon Google : Microsoft refuserait de l'admettre.

Tout est parti d'un billet de Danny Sullivan, du site SearchEngine Land. L'auteur explique que « Google a mis sur pied une opération qui prouve que Bing regarde ce que les gens cherchent sur Google, les sites qu'ils sélectionnent dans les résultats de google, et qu'il utilise ensuite ces informations pour améliorer les propres résultats de Bing. »

Réactions indignées - évidemment - du côté de Google. Les principaux contributeurs du moteur de recherche y vont tous de leur attaque contre les pratiques de Microsoft. « J'ai passé ma carrière à la poursuite d'un bon moteur de recherche, » explique par exemple Amit Singhal, interrogé par Dan Sullivan. « Je n'ai aucun problème avec un concurrent qui développe un algorithme innovant. Mais dans mon dictionnaire, copier n'est pas innover. »

Sauf que Microsoft nie. Alors que sa première réponse à Dan Sullivan manque de clarté, Microsoft a fait dans le laconique au deuxième essai. Version 1 : « Nous utilisons des signaux et approches multiples dans le classement des résultats de recherche. Le but global est de mieux déterminer les intentions derrière une recherche, pour apporter les meilleures réponses à une requête donnée. Les programmes d'opt-in, comme la barre de recherche, nous aident à fournir ce flux de données, c'est l'un des signaux que nous et les autres moteurs de recherche utilisons pour classer les sites, » a expliqué Stefan Weitz, directeur de Bing. Version 2 : « Nous ne copions pas les résultats de Google, » selon un porte-parole du groupe.

Que s'est-il passé ? En bref, Google a créé une centaine de « requêtes artificielles » qu'un utilisateur ne pourrait pas faire lui même. L'exemple donné par Google est "hiybbprqag". Vu q'il n'y a probablement aucune recherche qui ait jamais été effectuée sur ce terme dans Google ou Bing, et qu'il n'existe pas, il ne devrait pas y avoir de réponse. Or Google a inséré une réponse artificielle et unique.

Puis a décidé de donner à ses ingénieurs un ordinateur portable avec une installation propre de Windows, et Internet Explorer 8 avec la barre Bing. Ils ont activé l'option « Sites suggérés » d'IE8, et accepté les options par défaut de la barre Bing, selon Google. Ils ont lancé une recherche dans le champs d'IE8 sur la page Google, et ont cliqué sur le résultat - artificiel - de Google.com. Deux semaines plus tard, ils ont tenté la même requête sur Bing, qui n'aurait dû donner aucun résultat. Or les deux captures d'écran ci-dessous montrent qu'il y a exactement le même résultat de recherche sur les deux moteurs, Google et Bing :

0258000003967212-photo-google-bing.jpg

0258000003967214-photo-google-bing.jpg


L'opération, répétée une centaine de fois, semble donc mettre en évidence les pratiques de Bing. Après ses deux communiqués pour le moins contradictoires, Microsoft a tenté de rectifier la trajectoire. Le géant explique : « Pour être clair, nous apprenons de tous nos clients. Ce que nous avons vu dans l'histoire d'aujourd'hui, c'est une acrobatie digne d'un roman d'espionnage pour générer des valeurs aberrantes à l'extrême dans les résultats de recherche. C'est une tactique créative d'un concurrent, et nous le prenons comme un compliment équivoque. Mais cela ne définit pas de façon pertinente la façon dont nous engrangeons les données des utilisateurs comme l'une des nombreuses sources pour nous aider à améliorer notre expérience utilisateur. »

Rien d'illégal, selon SearchEngine Land, mais cela manquerait pour le moins de fair-play. Pour Amit Singhal, c'est de la triche parce que nous travaillons très dur pendant de nombreuses années, et ils arrivent juste comme ça et se basent sur notre travail. Je ne sais pas comment l'appeler autrement que de la triche pure et simple. Ce serait comme de courir un marathon en portant quelqu'un sur votre dos, et de voir celui-ci descendre juste avant la ligne d'arriver.

Il ne devrait donc pas y avoir de suite en justice, et Google pourrait de toute façon se satisfaire de cette publicité. Dans son billet, Amit Singhal estime que les utilisateurs sauront préférer l'original à la copie. « A tous les utilisateurs qui veulent les résultats de recherche les plus pertinents et les plus authentiques, nous vous encourageons à venir directement chez Google. Et à ceux qui nous ont demandé ce que nous cherchions avec toute cette histoire, la réponse est simple : nous voulons que cette pratique s'arrête. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top