Live Japon, c’est fini, signe des temps, « sayonara »

29 mai 2016 à 10h13
0
Depuis 9 ans exactement, chaque semaine, je me suis amusée à tenir ici la chronique de l'actualité technologique japonaise, avec une liberté totale et avec la complicité pendant plusieurs années -ainsi que pour cette dernière - de mon mari dessinateur de manga JP NISHI.
De la matière, il y en avait à foison, des nouveautés technologiques à gogo. Mais aujourd'hui, Live Japon s'arrête. Fini. On ne va pas pleurer. C'est un signe des temps.

08455898-photo-live-japon-29-05-2016.jpg



L'intérêt pour le Japon comme puissance technologique régresse, et quand il faut dégraisser, il est tout désigné. Je le vois, je le vis, je le déplore, mais c'est un fait: techniquement, les Japonais ne sont plus aussi inventifs qu'ils l'ont été. Lorsque je suis arrivée au Japon il y a 20 ans, c'était le boom des téléphones mobiles « en forme de coquillage », ceux que l'on nomme aujourd'hui « garake ».
08455880-photo-live-japon-29-05-2016.jpg


Au Japon, les premiers modèles à écran en couleurs étaient déjà sur le marché, ils n'allaient pas tarder à prendre des photos, à permettre d'échanger des e-mails et de naviguer sur des sites (i-mode de NTT Docomo, 1999). Ce n'était que la 2G mais on savait déjà que la 3G serait commercialement lancée en 2001, et elle le fut. Le Japon avait en la matière plusieurs années d'avance sur le reste du monde. Mais depuis, l'écart s'est resserré, le pays du Soleil-Levant est à peine devant.

08455882-photo-live-japon-29-05-2016.jpg


Les TV Plasma (technologie industrialisée par Fujitsu) et LCD tenaient la vedette, on nous montrait déjà dans les labos de la chaîne NHK des images 8K. Fujitsu a abandonné une dizaine d'années plus tard, puis Pioneer, puis Panasonic, le plasma était trop énergivore, et ne rapportait plus.

08455884-photo-live-japon-29-05-2016.jpg


Les fabricants d'appareils photo numériques, presque tous japonais (Nikon, Canon, Olympus, Fujifilm, Casio, Ricoh, Sony, Panasonic, Pentax) alignaient des chiffres de vente en progression fulgurante. Aujourd'hui ils dominent toujours, mais leur marché est cannibalisé par les smartphones, et le nombre de personnes qui prennent des photos avec leur iPhone ou Galaxy dépasse le total de celles qui utilisent leur Lumix ou E-Pen.


08455886-photo-live-japon-29-05-2016.jpg


Depuis des décennies déjà, on s'amusait des prouesses des robots, avec dans les années 1990 Asimo (Honda) et Aibo (Sony) et l'on voyait arriver avec grand intérêt chaque année le Tokyo Game Show, événement du jeu vidéo et le Ceatec, plus important salon de l'électronique grand public d'Asie.

08455888-photo-live-japon-29-05-2016.jpg


Depuis, Asimo est certes toujours là, mais il ne fait guère de progrès, Aibo a disparu et l'opportuniste Pepper (créature franco-japonaise, assemblée à Taïwan) parvient à déchaîner les médias malgré ses faibles performances faute de réelle concurrence.


08455890-photo-live-japon-29-05-2016.jpg


Quant au salon Ceatec, il n'est plus que l'ombre de lui-même, avec des fabricants de composants, mais plus de grandes marques. Sony n'y va plus, Toshiba et Hitachi se retirent progressivement de l'électronique grand public et des équipements audiovisuels, car ils ne sont plus rentables. Les maquillages de comptes ont masqué pendant des années la mauvaise santé de Toshiba, mais la vérité, cruelle, a fini par sortir. Et à part les mémoires flash, Toshiba n'a plus guère de quoi briller auprès des consommateurs. Plus triste encore est la destinée de Sharp, pionnier des LCD qui a fini par trop miser sur ce secteur sans mesurer les avancées de la concurrence et la capacité des rivaux à produire moins cher. Bilan, Sharp vient d'accepter de passer sous la coupe de Hon Hai/Foxconn, l'assembleur des produits d'Apple.

08455892-photo-live-japon-29-05-2016.jpg


Sony et Panasonic ont traversé depuis les années 1990 leur pire période. Cela va apparemment un peu mieux, mais au prix d'une cure d'amaigrissement douloureuse et rien ne garantit que le redressement sera durable. Nintendo a connu un pic il y a 7 ans mais est désormais dans une situation qui n'est pas très enviable, avec un chiffre d'affaires qui a été divisé par 4.


08455894-photo-live-japon-29-05-2016.jpg


Outre qu'elles ont souffert d'une concurrence accrue, les entreprises japonaises ont été malmenées par la conjoncture, qu'il s'agisse de la crise financière internationale de 2008/2009, de l'instabilité politique au Japon (changement de Premier ministre tous les ans de 2006 à 2012), et de catastrophes naturelles, dont celle terrible de mars 2011 (séisme, tsunami, accident nucléaire de Fukushima Daiichi). Et les consommateurs ne sont plus aussi enthousiastes vis-à-vis des technologies ou plus prêts à payer autant pour des produits dont le cycle de vie est de plus en plus court.

Bref, tout s'est conjugué pour affaiblir le Japon et les Japonais qui sont en outre très mal à l'aise avec les évolutions en cours: mondialisation (les Japonais sont repliés sur eux-mêmes), domination croissante du logiciel sur le matériel (alors que les Japonais sont avant tout des concepteurs et fabricants d'objets), accélération des procédés industriels et des échanges d'informations (les entreprises japonaises sont très conservatrices - au point de continuer à utiliser des fax - , hiérarchisées, lentes).

08455896-photo-live-japon-29-05-2016.jpg


Nous sommes en 2016, dans 4 ans auront lieu à Tokyo les jeux Olympiques. Ce sera la deuxième fois que cet événement sportif se tiendra dans la capitale japonaise. La première était en 1964 et le Japon avait alors révélé au reste du monde ses phénoménales capacités industrielles et technologiques (retransmission TV couleur, mondovision, train à grande vitesse Shinkansen 17 ans avant le TGV, etc). Il allait confirmer sa suprématie 6 ans plus tard lors l'Exposition Universelle d'Osaka (1er téléphone portable). S'en étaient suivies des décennies de domination technologique planétaire, au point de rendre jaloux les Etats-Unis (« guerre des semi-conducteurs » dans les années 1970-80).

Il nous reste à espérer que l'archipel saura réitérer l'exploit dans les prochaines années et que Live Japon puisse revenir alors vous raconter la vie au pays du Soleil-Levant. Une chose est certaine, même si le Japon a perdu de sa superbe aux yeux du technicien, aux yeux du sociologue, il est l'un des plus passionnants lieux du monde. Merci à tous. Sayonara. Twitter @karyn_poupee
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top