Live Japon : La Wii U rate son départ, la 3DS piétine, à quand un Nintenphone ?

02 février 2013 à 21h59
0
A force de lutter et de sortir des nouveautés, Nintendo va bien finir par gagner, comme dans les jeux, pensent les aficionados de la marque nippone et de ses consoles. Que nenni, c'est tout le contraire: à force de persister dans sa stratégie « les consoles de jeu à tout prix », la maison-mère de Mario et des Pokemon court à sa perte, jugent les Cassandre.

Difficile de dire qui prédit juste, mais le fait est que depuis des mois, si l'on s'en tient aux résultats financiers de la firme de Kyoto, on donnerait plutôt raison à la seconde opinion. Quant à la stratégie de sortie de crise, elle se trouve peut-être dans le premier dessin de J.P. Nishi. Reste que, comme le montre son deuxième dessin, ce ne sont pas les résultats financiers de Nintendo qui ont retenu l'attention des Nippons cette semaine, mais plutôt le scandale provoqué par une nymphette d'AKB48, Minami Minegishi, qui s'est tondu le crâne pour se punir d'avoir couché avec un jeune homme, relations sexuelles qu'interdisent les règles du groupe.

01F4000005694680-photo-manga01-02022013.jpg

01F4000005694762-photo-manga-akb48-nintendo-nishi.jpg

Revenons à Nintendo: mercredi, bonne surprise, le pionnier du jeu vidéo a annoncé être revenu dans le vert au terme des 9 premiers mois de l'année budgétaire en cours. Mais ce résultat net positif n'est qu'un trompe-l'œil. Car dans le même temps, la firme avertissait que ses ventes annuelles allaient être très inférieures à ses espoirs initiaux à cause d'un manque d'enthousiasme pour ses nouvelles consoles. « Nous avons revu nos chiffres car les ventes de la période de Noël ont été moins bonnes que prévu », a expliqué Nintendo, surtout à cause des mauvaises performances aux Etats-Unis.

0190000005694608-photo-image01.jpg

La nouvelle machine de salon, la Wii U, lancée en fin d'année dernière, a pris un mauvais départ, tout comme la machine de poche 3DS qui va fêter ses deux ans, a reconnu le groupe japonais, à la peine dans un monde du jeu vidéo en pleine mutation. « Au Japon, l'attention se concentre sur les consoles mobiles au détriment des modèles pour la maison », a précisé le patron de Nintendo, Satoru Iwata, lors d'une conférence de presse. « Passé le pic des fêtes de fin d'année, les ventes de la Wii U qui venait de sortir ont fortement chuté », a-t-il admis.

0190000005694610-photo-image02.jpg

La Wii U s'est écoulée à 3,06 millions d'exemplaires depuis sa sortie en novembre à l'étranger et en décembre au Japon, mais cela ne suffira pas pour atteindre l'objectif de 5,5 millions d'unités vendues d'ici à fin mars. Nintendo ne mise plus que sur 4 millions. Les achats de jeux pour Wii U développés par Nintendo ne devraient se monter qu'à 16 millions d'unités au lieu de 24 millions escomptés durant l'exercice en cours.

Selon le groupe de Kyoto, les joueurs potentiels n'ont pas encore compris l'intérêt de la Wii U comparée à la précédente version, la Wii, qui a séduit un très large public et s'est vendue à près de 100 millions d'exemplaires depuis sa commercialisation en 2006.

0190000005694612-photo-image03.jpg

Avec une manette à écran tactile (« Gamepad »), la Wii U est censée offrir de nouvelles façons de jouer qui rappellent celles des consoles portables. Las, « nous n'avons pas réussi à susciter l'enthousiasme voulu », a déploré M. Iwata à propos des ventes aux Etats-Unis. Idem en Europe où l'on peut presque dire que la Wii U a fait un flop. M. Iwata explique cet échec de départ par l'insuffisance de jeux rendant perceptibles les avantages de ladite console. « Nous n'avons pas su faire partager suffisamment l'attractivité de cette Wii U », a-t-il confié.

0190000005694614-photo-image04.jpg

« La baisse de prix ne fait pas partie des options à l'étude, car le tarif est déjà ric-rac rapporté aux coûts de production », a prévenu M. Iwata, expliquant que cette fois, contrairement à ce qui a été fait pour la 3DS, la stratégie est de sortir vite des jeux qui permettent de faire comprendre la valeur de la console. Et de préciser aussi qu'une mise-à-jour logicielle allait être proposée au printemps ou durant l'été avec des améliorations notables tenant compte des retours et opinions des premiers utilisateurs.

0190000005694616-photo-image05.jpg

Et ce n'est pas tout. Nintendo prévient en outre que les ventes annuelles de 3DS, console de poche à deux écrans dont un à affichage en relief, devraient plafonner cette année budgétaire à 15 millions d'exemplaires au lieu de 17,5 millions, sans doute parce que des joueurs qui avaient acquis la précédente DS ne perçoivent pas d'emblée la différence et qu'ils ont aussi d'autres divertissements.

0190000005694618-photo-image06.jpg

Certes, la 3DS a fini par se vendre très bien au Japon, avec 10 millions d'exemplaires écoulés depuis son lancement, mais ailleurs dans le monde elle piétine encore, et peut-être même définitivement. En Europe, les ventes n'atteignent même plus 300 000 unités par semaine, obligeant M. Iwata à disserter pour la première fois sur ce qui ressemble à un échec stratégique, de son propre aveu. En France et en Allemagne, la 3DS trouve cependant des acheteurs plus qu'ailleurs sur le Vieux continent.

0190000005694620-photo-image07.jpg

Aux Etats-Unis et en Europe, Nintendo persiste à comparer les ventes des seules consoles de poche d'un an sur l'autre, et à signaler que ses DS et 3DS dominent encore, tout en reconnaissant que le marché se réduit à grande vitesse. La clairvoyance devrait l'obliger à intégrer dans ses tableaux et graphiques les ventes de smartphones et jeux afférents, car si le marché des consoles portables s'amenuise autant en Occident, c'est qu'il est cannibalisé par celui des mobiles et tablettes numériques.

Quant aux logiciels 3DS estampillés Nintendo, seulement 50 millions d'achats sont désormais prévus cette année budgétaire contre 70 millions dans les précédentes estimations datant d'octobre. Même si dans les 20 jeux pour consoles fixes et portables les plus vendus en 2012 au Japon, neuf sont pour la plate-forme 3DS, aux Etats-Unis et en Europe, leur présence est réduite. Sans que ce soit particulièrement glorieux, la France fait cependant peut-être un peu exception avec 3 jeux pour 3DS dans les 20 premières places, 3 de la saga Mario. C'est justement sur les jeux (les siens et ceux de développeurs tiers) que Nintendo mise pour que la 3DS ait aux yeux des Américains et Européens la même attractivité et le même succès qu'au Japon. Nintendo veut aussi doper les ventes de programmes ludiques en téléchargement.

0190000005694622-photo-image08.jpg

Le pionnier des consoles de jeu de poche, qui a déjà vécu deux années noires depuis 2010, promettait un fort rebond durant l'exercice en cours entamé le 1er avril 2012 et qui s'achèvera le 31 mars 2013. Las, les prévisions annoncées mercredi ruinent ses espoirs. Son chiffre d'affaires devrait ne pas dépasser 670 milliards de yens (6,3 milliards d'euros) au lieu de 810 milliards de yens auparavant attendus.

Malgré ces déceptions, Nintendo peut se réjouir d'une chose: la baisse du yen (ou la hausse relative de l'euro et du dollar) ces dernières semaines. C'est d'ailleurs sur la durabilité de ce mouvement que le groupe mise pour promettre un redressement l'année prochaine. « Si par malheur le yen faisait de nouveau marche arrière et remontait aux niveaux connus il y a quelques mois, nous ne pourrions redevenir bénéficiaires », a d'ores et déjà prévenu M. Iwata.

0190000005694624-photo-image09.jpg

Pour Nintendo qui encaisse les trois quarts de ses recettes hors du Japon, les variations, mêmes minimes, des cours des changes, ont un impact important sur ses comptes. N'eut été le reflux du yen qui s'accentue, le résultat final pour les neuf premiers mois de l'année se serait encore inscrit en rouge. Reste que le groupe restera dans le rouge sur le plan opérationnel avec un déficit annuel de 20 milliards de yens redouté (contre un profit d'autant auparavant espéré), après une perte d'exploitation de 5,86 milliards pour les neuf premiers mois.

La tendance n'est hélas pas facile à corriger rapidement. Malgré des jeux à grand succès, comme les sagas Mario, Pokemon ou Zelda et Monster Hunter, l'insuffisance de nouveaux titres-phares empêche en effet l'enclenchement d'un cycle vertueux où l'attrait pour les jeux entraîne l'achat des consoles qui elles-mêmes deviennent un prétexte à l'acquisition d'autres jeux.

0190000005694626-photo-image10.jpg

Nintendo a beau proposer en téléchargement des petits amusements peu coûteux, les plus sophistiqués, onéreux à concevoir, restent encore chers. Les joueurs sont en outre de plus en plus attirés par des téléphones portables « couteaux-suisses » du type iPhone de l'américain Apple pour lesquels existent des milliers de divertissements, en général meilleur marché, quand ils ne sont pas tout bonnement gratuits. Du coup, Nintendo n'a pas le choix: il doit viser ce marché. Un premier pas timide a été fait avec la mise en vente récente la base de donnée Pokédex répertoriant les « monstres de poche ». Reste à savoir si le groupe franchira le pas supplémentaire: le développement de jeux pour iPhone et celui d'un « Nintenphone » comme l'imagine J.P. Nishi et comme le lui conseillent des économistes qui craignent pour la survie de l'entreprise.

La logique voudrait que le groupe y pense (même si le mot smartphone n'a été prononcé que trois fois par M. Iwata durant la session de questions-réponses, sans évoquer l'hypothèse d'un tel développement). Cependant, le cas échéant, cela susciterait assurément une certaine attention. Quant à savoir si elle se transformerait en carton commercial, c'est une autre affaire, mais Nintendo a déjà montré dans le passé une grande inventivité dont on espère qu'elle n'a pas disparu dans la crise actuelle.

Twitter: @karyn_poupee
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top