Avis Google Images (2022) : la banque d’images gratuites qui n’en est pas vraiment une

25 août 2022 à 16h00
5
Google Images © Kvitka Fabian / Shutterstock.com
Kvitka Fabian / Shutterstock.com

Lorsqu'on cherche une banque d'images gratuites, il est commun de se tourner vers Google Images, le moteur de recherche d’images de la célèbre entreprise. Après tout, le site possède le plus grand choix d’images sur Internet. Mais on pense souvent à tort que l’on peut se permettre d’enregistrer n’importe quelle image que l’on y trouve gratuitement, sans conséquence. Pour éviter les mauvaises surprises, il vaut mieux être au courant des bonnes pratiques !

Google se contente d’indexer les images sur les sites qu’il parcourt. Pour autant, il ne vous donne pas l’autorisation de les télécharger comme bon vous semble pour les réutiliser. Certaines sont soumises à des copyrights, d’autres sont sous des licences commerciales… Heureusement, l’outil a fini par ajouter quelques options pour trouver facilement les licences des images et accéder rapidement à leurs conditions d’utilisation.

Google Images
  • Choix d'images gigantesques
  • Filtres pour trouver des images libres de droits
  • Liens vers les licences
  • Il y a vraiment de tout
  • Toutes les images n'ont pas de licence explicitée

Google Images : comment ça marche ?

Les images sur Google Images n’ont pas toutes de licence clairement indiquée. Cependant, le site vous permet de filtrer par licence, et de choisir entre les licences Creative Commons, pour un usage gratuit, et les licences commerciales et d’autres types. Une licence Creative Commons ne signifie pas que l’on est libre d’utiliser l’image comme bon nous semble. Plusieurs d’entre elles existent, avec leurs autorisations et leurs interdictions spécifiques.

Pour chaque image, il est conseillé de vérifier sa licence et ses conditions d’utilisation. Pour ça, cliquez sur l’image qui vous intéresse et, sur son aperçu, cliquez sur « Détails de la licence ». Un lien s’ouvrira qui vous détaillera la licence utilisée et sous quelles conditions vous pouvez exploiter l’image. Si vous souhaitez utiliser Google Images comme une banque d’images gratuites, il est conseillé de respecter scrupuleusement chacune de ces étapes et d’appliquer systématiquement le filtre Creative Commons, même si le choix d’images s’en retrouve réduit.

Google Images filtres © Google

Utilisation du site

Recherche d’images

En utilisant Google Images, vous profitez de la puissance du moteur de recherche de Google. Vous pouvez donc utiliser toutes les astuces de recherche communes pour trouver l’image parfaite pour votre utilisation. Contrairement aux autres banques d’images, Google Images n’héberge pas directement les images et se contente de vous présenter un aperçu de celles-ci et un lien vers le site qui les héberge.

Pour affiner les résultats, rendez-vous dans le menu « Outils », qui contient tous les filtres. En plus du choix de licence, Google Images vous laisse choisir une taille, une couleur, un type d’image et la période sur laquelle elle a été mise en ligne. Le service inclut directement une fonctionnalité de collections, qui vous laisse ajouter une image à des collections que vous créez et qui sont accessibles grâce à un lien à droite de la barre d’outils.

Google Images aperçu image © Google

En plus de la recherche par mot-clé, Google Images vous permet d’effectuer des recherches à l’aide d’une image, en cliquant sur l’icône d’appareil photo dans la barre de recherche. Cette image peut aussi bien être une image présente dans vos dossiers qu’une image que vous avez trouvée sur un site web et dont vous fournissez l’URL. Assurez-vous de bien rentrer l’URL de l’image et non pas celle du site. Pour l’obtenir, il suffit de faire un clic-droit sur l’image et de sélectionner « Copier l’adresse de l’image ».

Google déterminera le mot-clé associé à celle-ci et vous proposera des résultats sur l’ensemble de ses services. Le premier résultat correspondra à l’image elle-même et cliquer dessus vous montrera sur Google Images tous les sites sur lesquels elle est présente. En cliquant sur la catégorie « Images similaires », elle vous fournira, comme son nom l’indique, des photos proches de l’originale en se basant sur le mot-clé déduit dans Google Images. Vous pourrez appliquer les mêmes filtres pour les résultats que pour une recherche par mot-clé classique.

La recherche par image sera utile pour déterminer l’origine d’une image trouvée sur Internet et savoir si vous pouvez l’utiliser et si oui, sous quelles conditions.

Google Images recherche inversée © Google

Images proposées et téléchargement

Google oblige, vos recherches produiront un peu tout type d’images. En sélectionnant uniquement les images sous Creative Commons, vous avez de grandes chances de tomber sur des images issues de Wikipédia ou de banques d’images gratuites. Plutôt que d’explorer chacune des banques d’images gratuites une par une, une première recherche sur Google peut vous permettre de trouver l’image qui vous conviendra parmi le choix présent sur tous ces sites.

Pour télécharger les images, il est déconseillé de se contenter d’un clic-droit -> « Enregistrer l’image sous ». Cliquer sur le lien du site sur lequel est présente l’image vous permettra d’accéder à toutes les options proposées par celui-ci et de vous assurer d’obtenir la meilleure qualité et d’être dans la légalité. Pour ce faire, il suffit de cliquer sur l’image que l’on souhaite obtenir, ce qui nous affiche un aperçu, et de cliquer sur le lien sous celle-ci.

C’est également sur cet aperçu que vous aurez des boutons pour partager et enregistrer l’image dans vos collections, en appuyant sur les trois points verticaux. Une icône active Google Lens, un outil qui se concentre sur une partie de votre image pour vous en proposer d’autres qui lui correspondent visuellement. Vous ne profiterez pas des filtres appliqués auparavant donc vous ne serez pas assurés d’avoir en proposition uniquement des images Creative Commons, mais l’outil peut malgré tout avoir son utilité.

Google Images Google Lens © Google

Applications et plugins

Version mobile

Il n’existe pas d’application dédiée pour Google Images mais comme la recherche Google classique, vous pouvez y accéder à partir du navigateur de votre portable. Tout comme sur votre ordinateur, vous pourrez filtrer les résultats par droits d’usage, et consulter les informations de la licence en appuyant sur le lien dédié.

Google Images

8

Google Images n’est pas une banque d’images gratuites à proprement parler, puisque Google n’héberge pas lui-même les images qui sont proposées lors des recherches. Cependant, grâce au filtre qui permet de ne voir que des images sous licence Creative Commons et la puissance du moteur de recherche, Google Images se révèle être un très bon outil pour trouver des images gratuites tout en restant dans la légalité.

Les plus

  • Choix d'images gigantesques
  • Filtres pour trouver des images libres de droits
  • Liens vers les licences

Les moins

  • Il y a vraiment de tout
  • Toutes les images n'ont pas de licence explicitée

Recherche et catégories 8

Images 7

Diversité de l'offre 10

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
smover
Perso je trouve la recherche d’image Bing bien meilleure à utiliser.
ld9474
Je suis dubitatif. Pour moi Google Images n’est pas à proprement parlé une banque d’images mais plutôt un moteur de recherche non? A part ca je trouve cela très pratique mais effectivement il faut faire attention aux licences.
kiwi5
je dois taper les mauvais mots cles, pourtant en anglais, je trouve que bing est toujours a cote de la plaque. ceci dit je cherche plus des informations (oui dans les images) que des trucs libre de droit.<br /> surtout avec les recherches conditionelles difficile de faire mieux que google. J’ai voulu aimer ecosia ou DDG, mais pff la c’est la cata
Popoulo
« Google Images (2022) : la banque d’images gratuites qui n’en est pas vraiment une »<br /> pour arriver à : « Google Images n’est pas une banque d’images gratuites à proprement parler, puisque Google n’héberge pas lui-même les images »<br /> Ok.
g0ki
Merci Google Image de m’avoir permis d’utiliser des images quelconques sur un blog quelconque et non visité qui m’ont valu droit à une tentative d’extorsion de fonds de l’AFP (courrier d’avocat à l’appuie …) évidement je n’ai jamais répondu et cela semble être la seule chose efficace à faire. Des centaines d’autres personnes à travers le monde se font rançonner de manière tout à faire « légale » c’est incroyable.<br /> Bref méfiez vous de toutes les images que vous trouvez sur Google Image pour illustrer vos sites, quand bien même vous citez / mentionnez le preneur de la photo.
MattS32
g0ki:<br /> quand bien même vous citez / mentionnez le preneur de la photo.<br /> Ben oui. Parce que le droit d’auteur, c’est pas le droit de pomper en citant juste l’auteur… Ce n’est pas de la faute de Google Images si tu ignores la loi hein…
g0ki
Sur le principe je suis d’accord… Dans les faits c’est trompeur et agaçant mais peu importe je sens bien que tu es un monsieur « c’est bien fait c’est la loi » tu verras en grandissant que parfois même en étant carré tu peux te faire avoir…<br /> Pour l’anecdote le pire c’est que les dites photos faisaient parti d’une news de l’AFP donc avec citation, lien etc et ne faisaient que promouvoir leur propre publication. On ne m’y reprendra plus.
MattS32
g0ki:<br /> tu verras en grandissant que parfois même en étant carré tu peux te faire avoir…<br /> J’ai surtout grandi suffisamment pour assumer mes responsabilités quand je fait une connerie et pas prétendre que c’est la faute d’un autre…<br /> Mais bon, c’est la mode aujourd’hui de ne plus jamais être responsable de rien, faut toujours le mettre sur le dos d’un autre.<br /> Et le jour où on viendra me reprocher d’avoir repris sur mon site une image dont j’avais pas les droits, ben j’assumerai ma connerie, j’irai pas reprocher quoi que ce soit à Google…
g0ki
Le manque d’information sur la propriété est ce que je reproche à l’affiche des images sur Google image. Je ne suis pas juriste.
MattS32
Forcément, Google ne peut pas déterminer automatiquement qui est le propriétaire de n’importe quelle image trouvée sur le web et sous quelle licence il l’a mise, s’il y en a une… Comme le rappelle l’article, ce n’est pas une banque d’image, où les auteurs soumettent leurs images, mais bien un moteur de recherche…<br /> Il ne peut donc connaitre les licences que pour les photos qui ont été correctement taggées sur le site où Google les a trouvées.<br /> Et en tant qu’utilisateur, le raisonnement à avoir, ce n’est pas que si rien n’est indiqué, on peut l’utiliser, mais bien l’inverse : si l’image n’est pas marquée explicitement comme étant sous une licence permettant sa réutilisation, on doit partir du principe qu’on n’a pas le droit de la réutiliser. Pas besoin d’être juriste pour savoir ça. C’est le même principe que si tu vois un sac sans nom dans l’espace bagage d’un train, t’as pas le droit de le prendre sous prétexte que ce n’est pas marqué à qui il est…<br /> Et si on la réutilise quand même, c’est à ses risques et périls, ce n’est pas la faute de Google.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers avis

Avis Proton VPN (2022) : que vaut la dernière mouture du VPN aux fonctionnalités avancées ?
Avis CyberGhost VPN (Test 2022) : que vaut le mastodonte du marché cette année ?
Spliiit : que vaut le service de co-abonnement pour payer moins cher Netflix, Spotify et cie ?
Avis Hide.me : pourquoi le VPN malaisien revient en force ?
Avis PureVPN : peut-il revenir dans la course des meilleurs VPN ?
Avis NordVPN (2022) : est-ce le VPN le plus premium à ce prix (mini) ?
Avis Parallels Desktop 18 (2022) : le roi de la virtualisation sur Mac M1
Avis Adobe Photoshop Express Editor : la meilleure solution gratuite pour retoucher des photos ?
Avis eToro (2022) : une plateforme alléchante mais risquée pour les débutants
Avis Trend Micro Maximum Security (2022) : une couverture multiplateforme fiable et conviviale
Haut de page