Pourquoi les prix des SSD vont (encore) baisser

01 juillet 2014 à 16h14
0
00FA000005523937-photo-kingston-ssdnow-v300.jpg
Depuis des mois, nous observons une baisse constante et significative des prix des SSD. Et manifestement, cela ne va pas s'arrêter. Le phénomène pourrait même s'amplifier.

S'il est un domaine dans lequel les consommateurs profitent de la concurrence à l'heure actuelle, ce sont bien les SSD. En l'espace de 4 ans, on est passé de 2 euros au gigaoctet (sur le Kingston SSD Now, qui disposait d'un tarif très agressif à l'époque) à moins de 40 centimes désormais sur un Crucial MX 100. Soient des tarifs divisés par 5. Un phénomène qui trouve principalement deux explications.

Types de NAND et concentration des acteurs



La première concerne les économies d'échelle sur les puces de mémoire. Les processus de gravure sont passés en 4 ans de 34 à 16 nm. Une telle réduction de la taille des die a permis d'augmenter leur nombre sur le wafer, le support de fabrication des puces. En une opération, il est donc produit davantage de puces à coût constant. L'utilisation de puces de type TLC (pour Triple Layer Cell) comme en sont équipés les Samsung 840 et 840 Evo est une autre piste permettant de réduire les coûts de production.

La seconde tourne autour des rapprochements stratégiques. Le rachat de Indilinx par OCZ, lui-même devenue acquisition de Toshiba, a par exemple permis au constructeur nippon de contrôler l'ensemble de la chaîne de production, réduisant ainsi les coûts qu'impliquent l'intervention d'un tiers. Samsung et Intel (avec sa joint-venture Micron) bénéficient déjà de cet avantage.

Micron et Hynix, deux fabricants de mémoire, chercheraient à s'offrir une entreprise capable de leur fournir des contrôleurs. Silicon Motion Technologie, Phison Electronics ou JMicron Technology seraient dans leur viseur. Seagate, qui peine encore à s'immiscer sur le marché du SSD grand public, a pour sa part acquis les branches Accelerate Solution et Flash Component de LSI, qui fabrique les contrôleurs SandForce.

Une course à la production



00F0000007399145-photo-crucial-mx100.jpg
La baisse des prix observée est un phénomène qui devrait s'accentuer encore. Selon Digitimes, les pourvoyeurs de puces mémoire que sont Micron, Kingston, Samsung et Flash Forward (joint-venture Toshiba et Sandisk) augmentent actuellement les volumes de production de NAND de manière conséquente. Ces acteurs se sont en effet lancés dans une course à la très convoitée première place parmi les constructeurs de SSD.

Kingston est ainsi parvenu au rythme de près de 600 000 SSD par mois, et bataille avec SanDisk et Samsung pour cette première place. Dans cette optique, Micron aurait même décidé de limiter les livraisons de ses puces à des constructeurs tiers pour les réserver aux SSD de sa filiale Crucial, avec pour objectif de doubler ses ventes au prochain trimestre. Les sorties rapprochées des M550 et MX 100, pour lesquels Crucial a de grandes ambitions, accréditent cette thèse.

Une véritable course est donc en train de se mettre en place entre les différents acteurs pour se faire une place au soleil dans un marché en forte progression : selon Gartner, le chiffre d'affaires global a atteint 11 milliards de dollars en 2013, en croissance de 53 % par rapport à 2012. Cette concurrence accrue et cette offre de plus plus importante devraient en toute logique faire chuter encore le prix des prochains SSD. Une baisse nécessaire tant l'univers du stockage est encore dominé par le disque dur, dont le rapport capacité / prix est encore bien plus avantageux que celui offert par le SSD.




Disque dur SSD : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top