🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
23 novembre 2022 à 11h45
0
Corsair EX100U © Corsair
© Corsair

Très présent du côté des SSD internes, Corsair lance aussi et de manière régulière, de nouveaux modèles de disques externes. L’Américain profite des avantages du SSD pour proposer des produits toujours plus rapides, mais aussi toujours plus petits comme nous le prouve ce EX100U qui s’affirme comme l’un des plus compacts.

Corsair EX100U
  • Capacité jusqu'à 4 To
  • Boîtier réussi, jolies finitions
  • Compatible USB 3.2 Gen 2x2
  • Très bonnes performances
  • Câbles USB-C & USB-A livrés
  • Pas de protection caoutchouc
  • Plus lent que le Kingston XS2000
  • Trois ans de garantie ?
  • SSD Toolbox : un soft à revoir

Après le XTRM-Q de Sabrent il y a quelques mois et, surtout, le XS2000 de Kingston en septembre dernier, c’est en peu de temps le troisième SSD externe « riquiqui » que nous testons. À chaque fois des objectifs différents pour les trois constructeurs avec un Corsair qui veut se glisser entre Sabrent, plus robuste, et Kingston, plus compact.

Fiche technique Corsair EX100U

Conception

Format
Compact
Format de disque externe
Ultra-portable
Interface
USB Type C
Type de disque
SSD (Solid State Drive)
Interface Interne
M.2 - PCI-E NVMe
Logiciel compagnon
Corsair SSD Toolbox
Garantie constructeur
3 ans

Performances

Capacité de stockage
2To
Vitesse d'écriture
jusqu'à 1600 Mo/s
Vitesse de lecture
jusqu'à 1500 Mo/s

Caractéristiques physiques

Hauteur
11mm
Largeur
79mm
Profondeur
37mm
Poids
22g
Corsair EX100U © Nerces

Le SSD encore plus petit que petit

Au sortir de sa toute petite boîte, le EX100U ressemble davantage au produit Kingston qu’à celui de Sabrent. Il arbore la même association de gris argenté pour le dessus / le dessous du produit et de noir pour le pourtour, les petits côtés. Il conserve aussi la forme de parallélépipède ultraplat, mais s’avère à la fois un peu plus long, un peu large et un peu plus fin : 79 x 37 x 11 millimètres contre 70 x 32,5 x 13,5 mm dans le cas de l’XS2000 de Kingston et beaucoup plus (105 x 45 x 14 mm) pour le SSD de Sabrent.

Corsair EX100U © Nerces
Corsair EX100U © Nerces

Le petit cache de protection pour l'unique port disponible, un USB-C © Nerces

En revanche, il est intéressant de noter que le Corsair est un peu plus léger que son concurrent direct à très exactement 22 grammes contre 29 pour le XS2000. Bien sûr, l’XTRM-Q de Sabrent ne peut lutter avec ses 129 grammes conséquence directe de la structure métallique du produit. En effet, Corsair – comme Kingston – se sont rabattus sur un châssis en plastique afin de minimiser autant les coûts que le poids du SSD. À contrario, l’un et l’autre ne peuvent compter sur ce châssis pour dissiper la chaleur des composants.

Corsair EX100U © Corsair
Difficile de faire plus compact que l'EX100U © Corsair

Moins cher que les produits de Kingston et de Sabrent, l’EX100U doit faire sans le moindre accessoire si ce n’est deux petits câbles USB. Alors que le SSD est doté d’un unique port USB-C, ils permettent de connecter la bête à des machines pourvues soit d’un port USB-A, soit d’un port USB-C. Il convient toutefois de souligner que, comme ses concurrents, Corsair conseille de brancher le SSD sur un port USB 3.2 2x2 afin de profiter des meilleurs débits et atteindre les 1,6/1,5 Go/s en lecture/écriture avancés par le fabricant.

Corsair EX100U © Nerces
Corsair EX100U © Nerces

Pas de dragonne livrée par Corsair, mais un emplacement pour en glisser une © Nerces

Fabricant qui ne livre donc pas de gangue de caoutchouc comme le font Kingston et Sabrent. Cet accessoire bien pratique permet de protéger le boîtier contre les chocs au prix d’un encombrement un peu plus important. On ne peut pas dire qu’il soit indispensable, mais il est regrettable de ne pas le retrouver ici. Enfin, soulignons que l’EX100U existe en trois versions, 1 To, 2 To (celle du test) et 4 To en NAND 3D avec, à chaque fois, un contrôleur Phison PS2251-18, mais sans aucune puce de DRAM pour le cache.

Corsair EX100U © Nerces
L'inévitable « signature », marque de fabrique de Corsair © Nerces

Débits en lecture / écriture et échauffement

Configuration de test

  • Carte-mère : ASUS ROG Maximus Z690 Hero
  • Processeur : Intel Core i9-12900K
  • Mémoire : Kingston Fury DDR5-4800 CL38 (2x 16 Go)
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD « système » : Kingston KC3000 1 To
  • Refroidissement : ASUS ROGY Ryujin II 360
  • Alimentation : ASUS ROG STRIX 850G
Corsair EX100U © Corsair
Les câbles USB-A / USB-C sont très courts © Corsair

Nous l’avons précisé, pour profiter des meilleurs performances, l’EX100U doit être connecté en USB 3.2 Gen 2x2. Corsair se montre toutefois moins ambitieux que Kingston qui parle de 2 Go/s en lecture/écriture. Notons que Corsair est l’un des rares fabricants à évoquer l’endurance en écriture de son disque externe : 250 To pour le 1 To, 500 To pour le 2 To et jusqu’à 1 000 To pour le 4 To. En revanche, il semble se contenter d’une garantie de 3 ans contre 5 ans chez Kingston ou Western Digital.

ATTO Disk Benchmark

Corsair EX100U © Nerces
Débits mesurés avec ATTO Disk Benchmark © Nerces

Sans surprise, sur ATTO Disk Benchmark, l’EX100U ne peut rivaliser avec les performances du XS2000 de Kingston : sur les plus gros fichiers, ce dernier atteint 1,84 Go/s en lecture et 1,67 Go/s en écriture quand le Corsair doit se contenter de respectivement 1,68 Go/s et 1,53 Go/s. Sur les petits fichiers également, il fait moins bien que son concurrent, mais les deux se montrent assez faibles, à moins de 10 Mo/s sur les plus petits (512 octets).

CrystalDiskMark

Corsair EX100U © Nerces
Corsair EX100U © Nerces

Mesures (débits et IOPS) CrystalDiskMark sur des fichiers de 1 Go © Nerces

Passons à CrystalDiskMark lequel confirme à la fois les conclusions d’ATTO Disk Benchmark et les débits officiels avancés par Corsair. En séquentiel, on peut donc compter sur presque 1,7 Go/s en lecture et 1,5 Go/s en écriture. En aléatoire, Corsair prend une petite revanche : il dépasse Kingston en lecture comme en écriture. Sur ce dernier point, l’EX100U est même le SSD le plus rapide passé entre nos mains avec un peu plus de 80 Mo/s.

Corsair EX100U © Nerces
Corsair EX100U © Nerces

Mesures (débits et IOPS) CrystalDiskMark sur des fichiers de 64 Go © Nerces

Depuis quelques temps, nous ajoutons une série supplémentaire de tests avec CrystalDiskMark afin d’évaluer les IOPS du disque et son comportement avec des fichiers de 64 Go plutôt que de 1 Go. Nous n’avons pas encore beaucoup de modèles pour comparer l’EX100U, mais les résultats obtenus sont conformes à ce que l’on pouvait en attendre et, comme sur les débits, le produit Corsair est un cran derrière le WD_Black P40 de Western Digital.

Copie de fichiers

Corsair EX100U © Nerces
Débits observés en écriture sur une copie « simple » via l'explorateur de Windows © Nerces

Afin de donner un caractère plus « pratique » à nos tests, nous faisons suivre nos quelques semaines en utilisation réelle par diverses séquences de copies de fichiers via l’explorateur de Windows. À ce petit jeu, l’EX100U n’est toujours pas en mesure de lutter contre l’XTRM-Q ou le XS2000, mais il s’impose face au WD_Black P40 et fait jeu égal avec le ROG Strix Arion S500 d’ASUS : ses 622 Mo/s en écriture sont tout à fait acceptables.

Écriture linéaire AIDA64

Corsair EX100U © Nerces
Test d'écriture sur la totalité du SSD avec AIDA64 © Nerces

Les SSD internes ont tous droit au test de la gestion du cache via le module d’écriture linéaire du logiciel AIDA64. Logiquement, nous avons donc conduit ce test sur les SSD externes. Là, reconnaissons l’excellent bilan de l’EX100U. Il est dépassé par le WD_Black P40, mais avec une stabilité à toute épreuve et une moyenne à 700 Mo/s, il réalise une remarquable performance.

Températures

Corsair EX100U © Nerces
Relevé des températures à gauche au repos et, à droite, en charge © Nerces

Enfin, du fait de sa structure « plastique », nous étions curieux de voir quels niveaux de température le SSD allait atteindre. Le bilan est finalement assez proche de celui du XS2000, tout en étant un peu plus chaud avec des pointes à 64°C contre 61°C pour le modèle de Kingston. Bien sûr, l’un comme l’autre est très loin du XTRM-Q de Sabrent, le meilleur dans ce domaine : sa structure métallique lui permet de plafonner à 53°C seulement.

Corsair EX100U © Nerces
Il serait temps pour Corsair de revoir cette interface absolument indigne © Nerces

Corsair SSD Toolbox : le temps d’un refresh, non ?

Comme la plupart de ses concurrents, Corsair propose un logiciel compagnon au téléchargement. Il s’agit d’ailleurs du même soft que l’on parle des SSD internes ou externes de la marque américaine. Hélas. Pourquoi « hélas » ? Parce que le Corsair SSD Toolbox est un soft archaïque, à l’interface datée pour ne pas dire laide et aux options peu adaptées à un SSD externe.

Corsair EX100U © Nerces
Corsair EX100U © Nerces

Informations S.MA.R.T. et clonage de disque : des options minimalistes © Nerces

En effet, des rubriques accessibles, trois ne fonctionnent pas sur l’EX100U : le surprovisionnement, l’optimisation et l’effaçage sécurisé. On se demande d’ailleurs pourquoi cette dernière n’est pas prise en charge ? Pour les trois autres, disons que Corsair se contente du minimum syndical avec quelques informations de base, un compte-rendu S.M.A.R.T., la gestion du clonage de disque et une option de mise à jour du micrologiciel. Pas de quoi pavoiser.

Corsair EX100U © Corsair
Difficile de faire plus compact que cet EX100U © Corsair

Corsair EX100U : l’avis de Clubic

8

Soucieux de maintenir son excellente réputation, Corsair nous livre un SSD externe de qualité, à la finition pour ainsi dire impeccable. Bien sûr, on peut critiquer l’utilisation de plastiques là où Sabrent privilégie l’aluminium, mais il s’agit de rendre l’EX100U le plus léger possible et, avec ses 22 g, on peut dire que l’objectif est atteint. Le produit de Corsair est sans conteste l’un des plus compacts actuellement sur le marché, un titre qu’il dispute au Kingston XS2000 lequel est toutefois un peu plus onéreux.

Pour justifier cette différence de prix, Kingston peut compter sur des performances un peu supérieures à celles du modèle de Corsair et sur la présence d’une petite gangue de caoutchouc afin de parer à toute éventualité. Entre le XS2000 et cet EX100U que nous testons aujourd’hui, c’est donc une question de budget. Mais, dans un cas comme dans l’autre, difficile d’être déçus par ces petits prodiges que l’on peut véritablement glisser dans la poche du pantalon.

Les plus

  • Capacité jusqu'à 4 To
  • Boîtier réussi, jolies finitions
  • Compatible USB 3.2 Gen 2x2
  • Très bonnes performances
  • Câbles USB-C & USB-A livrés

Les moins

  • Pas de protection caoutchouc
  • Plus lent que le Kingston XS2000
  • Trois ans de garantie ?
  • SSD Toolbox : un soft à revoir
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers tests

Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test JBL Bar 1000 : séance de rattrapage pour la barre de son avec enceintes d’effets détachables
Test DJI Avata : le drone FPV plus accessible que jamais
Test Trust GXT 981 Redex : légère en poids et en prix, des atouts suffisants ?
Test Apple iPad Pro M2 : une mise à jour qui vaut son prix ?
Test LG Gram 14 (2022) : un kilo seulement… mais quoi d’autre ?
Test Acer Aspire Vero 15 (2022) : un laptop écolo qui ne fait pas encore suffisamment envie
Test Corsair Xeneon 32QHD165 : un bon compromis pour jouer en 1440p
Haut de page