AMD annonce la gamme Radeon R9 Fury basée sur Fiji !

01 juin 2018 à 15h36
0
AMD a profité de sa conférence donnée lors du salon E3 consacré aux jeux vidéo pour nous en dire plus sur Fiji, sa nouvelle puce graphique au coeur des futures Radeon Fury.

Retour aux sources pour AMD qui ressort un nom bien connu des amateurs de cartes graphiques ATI avec la marque Fury. C'est ainsi que l'ex-fondeur de Sunnyvale présente les Radeon R9 Fury, Fury X et Fury Nano. Toutes trois profitent de la nouvelle puce graphique AMD Fiji, laquelle utilise la mémoire HBM (High Bandwidth Memory) en lieu et place de la traditionnelle GDDR5. Rappelons que la mémoire HBM est située sur le die du GPU, et non plus sur la carte graphique, permettant ainsi des débits bien supérieurs.

Sans donner de spécifications officielles, AMD évoque quelques grandes lignes pour ses nouvelles Fury. La puce Fiji qui les anime compterait 8,9 milliards de transistors contre 6,3 pour les précédentes puces Hawaï et 8 milliards pour la récente puce GM200 de NVIDIA à l'oeuvre dans les GeForce GTX Titan X et GeForce GTX 980 Ti. AMD évoque également un ratio de performances par watt en hausse par rapport à ses précédentes puces graphiques.

01E0000008077886-photo-amd-fiji.jpg

La gamme Fury se décompose de la sorte : la Radeon R9 Fury est dotée d'un système de refroidissement classique et profitera d'un PCB d'une longueur de 19 centimètres. Le modèle Fury X clairement haut de gamme se verra doté d'un système de refroidissement de type watercooling et AMD est déjà plus disert sur ses spécifications : 4096 unités de calcul pour une puissance de calcul de 8,6 Tflops sans toutefois nous parler fréquence.

01E0000008077878-photo-amd-radeon-r9-fury-x.jpg

Alors que les Fury et Fury X profiteront de 4 Go de mémoire vidéo HBM, les prix sont déjà annoncés : 549 dollars pour Fury et 649 dollars pour Fury X. Tandis qu'il faudra attendre le mois de juillet pour les cartes Fury, les modèles Fury X devraient voir le jour à partir du 24 juin. Les modèles Fury sont attendus pour la mi-juillet.

A noter un nouveau design des cartes de référence avec notamment un système de LED sur la tranche indiquant la charge du GPU. Qui plus est, on notera les sorties proposées par la carte Fury X : trois connecteurs DisplayPort et un connecteur HDMI : le DVI tire sa révérence.

Parmi les surprises du chef de cette conférence, la présentation d'une Radeon R9 Nano : une carte compacte (PCB de 15 centimètres) qui devrait plaire aux amateurs de boîtiers mini-ITX et dotée de la puce Fiji. Ici AMD annonce même un ratio performance par watt doublé, tandis que le refroidissement est assuré par un bon vieux ventilateur. Reste que les caractéristiques ne sont pas connues et que l'on imagine qu'AMD a dû quelque peu sacrifier les fréquences sur ce modèle pour maintenir sa consommation en-dessous d'un certain seuil. La Radeon R9 Nano est attendue dans le courant de l'été.

01E0000008077880-photo-amd-radeon-r9-nano.jpg

Et ce n'est pas tout, puisqu'AMD a présenté un mini-PC répondant au nom de code Quantum et doté de deux GPU Fiji réunis sur une seule carte. Ici la marque n'a pas évoqué de prix ou de disponibilité ni de partenaire amené à commercialiser le produit. Enfin, AMD a brièvement évoqué une carte bi-GPU avec deux puces Fiji, celle-là même que l'on retrouve dans le mini-PC Quantum.

01C2000008077882-photo-amd-quantum.jpg


A lire également :
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Meizu m2 note : 200 euros pour 8 coeurs et 13 mégapixels
27MU67 : LG premier sur l'Ultra HD FreeSync
Windows 10 Mobile Build 10136 : optimisations de Cortana et mode à une main
E3 2015 : Hitman, entre retour aux sources et développement épisodique
Vie privée : DuckDuckGo affiche une croissance de 600 % en deux ans
AMD annonce les Radeon R300 : R7 360/370, R9 380, 390 et 390X
E3 2015 : Nos impressions sur Just Cause 3, le simulateur de chaos
Cortana : une bêta sur Android le mois prochain
E3 2015 : Frontier Developement dévoile Planet Coaster
Firefox : Mozilla replanche sur le multiprocessus mais pourrait encore abandonner le 64-bit
Haut de page