Le PDG de Mt. Gox démissionne de la Bitcoin Foundation

24 février 2014 à 11h45
0
Le PDG de Mt. Gox, Mark Karpeles, a démissionné lundi 24 février du conseil d'administration de la Bitcoin Foundation. Une décision qui survient deux semaines après l'arrêt temporaire des retraits en argent réel de la célèbre place de marché.

01C2000007185562-photo-mt-gox.jpg

Jinyoung Lee Englund, un porte-parole de la Bitcoin Foundation, a confirmé lundi l'information : Mark Karpeles, le PDG de Mt. Gox, a quitté le conseil d'administration de la fondation avec effet immédiat. Un coup dur pour Mt. Gox, dont la réputation a déjà été ébranlée mi-février après l'annonce de l'arrêt des retraits en argent réel depuis les portefeuilles stockés sur la plateforme. La place de marché fait par ailleurs partie des membres fondateurs de la Bitcoin Foundation, créée pour favoriser la communication autour de cette monnaie virtuelle et la démocratisation de son usage.

Qui est Mark Karpeles ?

Les employés de Mt. Gox se veulent plutôt discrets, tout comme les locaux de l'entreprise, localisée à Tokyo dans les bureaux de Tibanne, la société de Mark Karpeles. Ce dernier est un développeur français passé notamment chez Nexway et Fotovista, et expatrié au Japon depuis plusieurs années. En 2009, il créé Tibanne, entreprise spécialisée dans l'hébergement de sites Web et le développement d'applications. La même année naît Mt. Gox, sous-division de Tibanne : à la base, l'usage de la plateforme est bien loin de la spéculation en monnaie virtuelle, puisqu'elle est destinée à faciliter l'échange de cartes Magic l'Assemblée entre joueurs - c'est de là que Mt. Gox tire son nom : Magic: The Gathering Online eXchange. En 2010, le service se tourne finalement vers le Bitcoin.

Plutôt discret concernant ses activités à la tête de Mt. Gox, Mark Karpeles s'est cependant exprimé le 13 février dernier concernant l'arrêt des retraits sur la plateforme, sur le site Forbes. Dans cette interview, il s'interrogeait notamment sur la raison qui pouvait expliquer « que la faille de sécurité responsable de l'arrêt des transactions n'ait pas été corrigée depuis 2011 », alors que la Bitcoin Foundation dispose de développeurs spécialisés qui auraient pu se pencher sur cette dernière.

Des relations tendues au sein de la fondation

Mais les relations entre le dirigeant de Mt. Gox et d'autres membres de la fondation semblaient ne pas être au beau fixe depuis un moment : Gavin Andresen, le directeur technique de la Bitcoin Foundation, défendait la monnaie virtuelle le 10 février, soit 3 jours après l'arrêt des retraits sur la place de marché. Dans un billet de blog, il explique que si la faille est bien connue depuis 2011, elle peut facilement être corrigée. « Par conséquent, il est de la responsabilité de toute entreprise gérant des transactions en bitcoins et ayant codé son propre logiciel de portefeuille d'être préparée à une telle éventualité en développant son propre système d'identification des transactions. Sinon, elle peut entraîner une perte de bitcoins très ennuyeuse pour tout le monde » explique-t-il, pointant du doigt l'attitude de Mt. Gox qui a trop attendu jusqu'à ce que la situation devienne, justement, « très ennuyeuse ».

Le 17 février, Mt. Gox a tenté de calmer la situation en annonçant avoir trouvé une solution au problème, qui permettrait de reprendre les retraits progressivement. Mais une semaine plus tard, l'incertitude perdure, alors que certains spéculateurs n'ont pas hésité à faire le pied de grue devant l'immeuble tokyoïte abritant les locaux de l'entreprise pour tenter de faire entendre.

Pour l'heure, la plateforme Mt. Gox n'a pas communiqué sur le départ de son PDG du conseil d'administration de la Bitcoin Foundation. Le cours de la monnaie virtuelle sur la plateforme connait toujours une forte zone de turbulences, flirtant avec les 145 dollars à l'heure actuelle.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Les États-Unis songent à interdire TikTok
NVIDIA : les spécifications des RTX 3070 et 3070 Ti en fuite, la RTX 2080 SUPER battue ?

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top