Le PDG de Mt. Gox démissionne de la Bitcoin Foundation

24 février 2014 à 11h45
0
Le PDG de Mt. Gox, Mark Karpeles, a démissionné lundi 24 février du conseil d'administration de la Bitcoin Foundation. Une décision qui survient deux semaines après l'arrêt temporaire des retraits en argent réel de la célèbre place de marché.

01C2000007185562-photo-mt-gox.jpg

Jinyoung Lee Englund, un porte-parole de la Bitcoin Foundation, a confirmé lundi l'information : Mark Karpeles, le PDG de Mt. Gox, a quitté le conseil d'administration de la fondation avec effet immédiat. Un coup dur pour Mt. Gox, dont la réputation a déjà été ébranlée mi-février après l'annonce de l'arrêt des retraits en argent réel depuis les portefeuilles stockés sur la plateforme. La place de marché fait par ailleurs partie des membres fondateurs de la Bitcoin Foundation, créée pour favoriser la communication autour de cette monnaie virtuelle et la démocratisation de son usage.

Qui est Mark Karpeles ?

Les employés de Mt. Gox se veulent plutôt discrets, tout comme les locaux de l'entreprise, localisée à Tokyo dans les bureaux de Tibanne, la société de Mark Karpeles. Ce dernier est un développeur français passé notamment chez Nexway et Fotovista, et expatrié au Japon depuis plusieurs années. En 2009, il créé Tibanne, entreprise spécialisée dans l'hébergement de sites Web et le développement d'applications. La même année naît Mt. Gox, sous-division de Tibanne : à la base, l'usage de la plateforme est bien loin de la spéculation en monnaie virtuelle, puisqu'elle est destinée à faciliter l'échange de cartes Magic l'Assemblée entre joueurs - c'est de là que Mt. Gox tire son nom : Magic: The Gathering Online eXchange. En 2010, le service se tourne finalement vers le Bitcoin.

Plutôt discret concernant ses activités à la tête de Mt. Gox, Mark Karpeles s'est cependant exprimé le 13 février dernier concernant l'arrêt des retraits sur la plateforme, sur le site Forbes. Dans cette interview, il s'interrogeait notamment sur la raison qui pouvait expliquer « que la faille de sécurité responsable de l'arrêt des transactions n'ait pas été corrigée depuis 2011 », alors que la Bitcoin Foundation dispose de développeurs spécialisés qui auraient pu se pencher sur cette dernière.

Des relations tendues au sein de la fondation

Mais les relations entre le dirigeant de Mt. Gox et d'autres membres de la fondation semblaient ne pas être au beau fixe depuis un moment : Gavin Andresen, le directeur technique de la Bitcoin Foundation, défendait la monnaie virtuelle le 10 février, soit 3 jours après l'arrêt des retraits sur la place de marché. Dans un billet de blog, il explique que si la faille est bien connue depuis 2011, elle peut facilement être corrigée. « Par conséquent, il est de la responsabilité de toute entreprise gérant des transactions en bitcoins et ayant codé son propre logiciel de portefeuille d'être préparée à une telle éventualité en développant son propre système d'identification des transactions. Sinon, elle peut entraîner une perte de bitcoins très ennuyeuse pour tout le monde » explique-t-il, pointant du doigt l'attitude de Mt. Gox qui a trop attendu jusqu'à ce que la situation devienne, justement, « très ennuyeuse ».

Le 17 février, Mt. Gox a tenté de calmer la situation en annonçant avoir trouvé une solution au problème, qui permettrait de reprendre les retraits progressivement. Mais une semaine plus tard, l'incertitude perdure, alors que certains spéculateurs n'ont pas hésité à faire le pied de grue devant l'immeuble tokyoïte abritant les locaux de l'entreprise pour tenter de faire entendre.

Pour l'heure, la plateforme Mt. Gox n'a pas communiqué sur le départ de son PDG du conseil d'administration de la Bitcoin Foundation. Le cours de la monnaie virtuelle sur la plateforme connait toujours une forte zone de turbulences, flirtant avec les 145 dollars à l'heure actuelle.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top