Des mécontents de Mt. Gox réclament leurs bitcoins devant le siège de l'entreprise

19 février 2014 à 18h21
0
Prétextant une faille de sécurité liée au système de transaction du protocole Bitcoin, la place de marché Mt. Gox a gelé la récupération des deniers virtuels par leurs propriétaires dans le courant du mois de février. Certains d'entre eux ont fait le déplacement à Tokyo, où se trouve le siège de Mt. Gox, pour protester.

00FA000005947416-photo-bitcoins.jpg
Après « Occupy WallStreet », voici « Occupy Mt. Gox ». Officiellement, la place de marché notamment connue pour gérer des transactions en bitcoins a stoppé temporairement les retraits d'argent liés à cette monnaie pour prendre le temps de corriger un bug, permettant de manipuler les données des échanges entre utilisateurs. Depuis le 7 février, les spéculateurs ayant utilisé Mt. Gox pour gérer leurs bitcoins ne peuvent plus récupérer leur argent, et ce pour une durée indéterminée.

La situation est inquiétante pour plusieurs raisons : en premier lieu, certains spéculateurs ont investi beaucoup d'argent dans cette démarche, dans l'optique d'en récupérer les fruits selon leurs besoins. En second lieu, le cours du Bitcoin connait actuellement de nombreuses fluctuations qui ne sont pas à son avantage : après être grimpé jusqu'à 1 200 dollars sur Mt Gox, le cours est actuellement sous la barre des 300 dollars. Une situation qui s'explique notamment par le fait que les achats de Bitcoins sur la plateforme ont chuté.

De fait, les spéculateurs qui disposent de fortes sommes d'argent stockées en bitcoins sur Mt. Gox s'inquiètent. Et certains ont même pris la décision de se rendre à Tokyo pour faire le pied de grue devant l'immeuble qui accueille les bureaux de l'entreprise, pour réclamer leur dû.

Le site The Verge a ainsi notamment rencontré Kolin Burges, qui a fait le déplacement depuis Londres. Ce dernier s'inquiète de savoir si Mt. Gox a toujours les fonds suffisants pour rembourser ses utilisateurs. « C'est très mystérieux. Il n'y a eu aucune déclaration permettant de savoir s'ils ont encore l'argent des gens, où s'ils sont solvables » déclare-t-il. Il attend la restitution de 250 bitcoins tandis qu'Aaron, un britannique qui réside à Tokyo, cherche quant à lui à récupérer 463 bitcoins. « J'ai de sérieux doutes quant à la solvabilité de Mt. Gox » déclare-t-il. Car avec la faille de sécurité relevée, qui permet de manipuler les données de transaction pour faire croire qu'elles n'ont pas eu lieu, la plateforme pourrait avoir trop payé certains utilisateurs et donc avoir perdu de l'argent.

Un début de solution ?

Si les employés de Mt Gox sont hermétiques aux réclamations des mécontents et aux demandes des médias, l'entreprise a néanmoins communiqué le 17 février pour annoncer une reprise prochaine des retraits. « Grâce à nos amis de Blockchain.info, MtGox a maintenant une solution de contournement : utiliser un identifiant unique qui révélera les modifications éventuelles des transactions. Cela permettra d'éviter toute utilisation frauduleuse et protégera l'argent de nos clients. »

01F4000007176524-photo-occupy-mt-gox-the-verge.jpg
Devant les bureaux de Mt Gox, la protestation s'organise (Crédit photo : The Verge)

La plateforme ne donne cependant pas de date de reprise, et précise que les retraits seront réactivés progressivement, avec des limites quotidiennes et mensuelles. Un début de solution qui ne rassure pas vraiment les utilisateurs perplexes, qui pointent du doigt le manque de communication du service. « Je pense que beaucoup de gens auraient accordés plus de crédits à Mt. Gox s'ils avaient été plus transparents concernant d'éventuelles pertes financières » estime Aaron. « Mais à l'inverse, ils ont joué la carte de l'opacité, et se montrent même réticent à montrer la preuve de leur solidité financière. »

Ces utilisateurs du service ne sont pas les premiers à critiquer l'attitude de Mt Gox : dès l'annonce du gel des retraits, Andreas Antonopoulos, un développeur spécialisé dans le Bitcoin estimait que « le service est dirigé par des personnes qui n'ont pas d'expérience dans la construction et l'exploitation de systèmes évolutifs. » De son côté, Gavin Andresen, directeur technique la Bitcoin Foundation, estimait que la faille était connue depuis suffisamment longtemps pour que Mt Gox n'attende pas autant avant de s'y attaquer.

Un constat qui ne risque pas de rassurer les spéculateurs dans l'immédiat, et on imagine que même si Mt Gox parvient à rembourser chacun d'entre eux, la réputation de la plateforme risque de ne pas en sortir indemne.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top