Grâce aux LBM MKII, il est possible de monter soi-même son kit d'enceintes de bureau

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
11 décembre 2019 à 17h45
0
LBM MKII (3).jpg

Une âme DIY vous habite ? Pourquoi ne pas construire vos propres enceintes de bureau autoamplifiées (actives) ? La proposition des Little British Monitor MKII est peu plus simple que ça puisque nous parlons seulement d'assemblage, mais l'idée reste intéressante.

Seconde version d'un projet Kickstarter de 2016, les Little British Monitor MKII proposent 2 choses : de la sueur et du son. De la sueur car il faudra mettre la main au fer à souder pour certains composants, assembler la boiserie et visser quelques plaques. Du son, car le modèle proposé est une paire d'enceintes format bibliothèque, ou bureau (par opposition au format colonne), intégrant tout l'amplification nécessaire.

Le produit est ainsi un modèle dit actif, n'ayant pas d'entrée type bornier (fil rouge / fil noir classique des enceintes passives) mais RCA, Jack en 3.5mm, ainsi qu'un récepteur Bluetooth fonctionnant en AptX.

LBM MKII (2).jpg

Quelques spécifications techniques

Pas de quoi s'extasier devant le design, très très DIY justement. Chaque enceinte mesure un très menu 12 x 12 x 20 cm, pour 3kg la paire, une des enceintes étant plus lourde que l'autre (dans la suite). Le coffrage est en contreplaqué, ce qui n'est pas élégant mais efficace, avec plaquage noyer ou chêne. Chaque enceinte est livrée avec un petit stand avec plaque façon sandwich inox/plexiglass faisant office d'amortisseur afin de ne pas faire vibrer tout le bureau.

Côté son, les LBM MKII utilisent une topologie deux voies. Ainsi deux haut-parleurs cohabitent dans un même caisson et se chargent l'un et l'autre d'une gamme de fréquences. La séparation en fréquence se fait grâce à l'utilisation d'un filtre actif, généralement plus efficace qu'un filtre passif, l'une et l'autre des voies utilisant sa propre amplification classe AB. Cette classe d'amplification n'est pas forcément meilleure que la classe D plus traditionnellement utilisée dans ce type d'enceintes, mais est un peu plus "analogique" dans l'idée (même si les classes D le sont aussi).

Le créateur du projet est particulièrement évasif sur les haut-parleurs, nous savons simplement qu'un woofer de 3" se charge des basses et médiums, et que le second est un tweeter (aigus).

Niveau acoustique, chaque enceinte utilise une architecture interne dite à « ligne de transmission ». Plus évoluée et plus complexe qu'un système de type bass-reflex, elle permet de réduire les effets de résonances et de réflexions tout en optimisant la réponse basse fréquence.

LBM MKII (1).jpg

Des tarifs plutôt élevés

Chaque paire utilise une enceinte maître, laquelle va intégrer tout la connectique et faire la jonction (alimentation et audio) avec la seconde via une prise dédiée, l'enceinte maitre sera donc un peu plus lourde. On peut regretter que le paire ne possède aucune interface numérique, il ne sera pas exemple pas possible de brancher de prise USB, optique ou coaxiale.

La campagne étant déjà terminée, les prix officiels sont les suivants (en bonnes Livres anglaises) :
  • 345 £ pour la version DIY à monter soi-même
  • 559 £ pour la version assemblée

Sur le papier, les prix paraissent relativement élevés. Nous ne parlons pas d'une enceinte de grande marque dont la qualité ne serait plus à prouver et dotée d'une connectique complète. Convertir 559 £ donnerait près de 660 Euros, ce qui est déjà dans du très bon modèle de monitoring. A voir donc, surtout que la taille peut être un avantage.
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Square-Enix avance (officieusement) la date de sortie de Final Fantasy VII Remake !
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Tesla Cybertruck : quelle est la répartition mondiale des précommandes ?
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top