Dépannez vos proches à distance avec TeamViewer

24 juillet 2009 à 20h18
0

Interface : ergonomique et agréable.

Déterminé à conserver son côté pratico-pratique, l'éditeur de TeamViewer prend le parti de la simplicité sans pour autant oublier les utilisateurs avancés. Ainsi, l'interface ergonomique permet d'y trouver rapidement ses marques. L'ensemble est au final très agréable d'utilisation.

Avant connexion :



Dès son démarrage, l'application est prête à l'emploi que ce soit pour Windows ou Mac. L'interface claire et sobre reflète cet état de fait. La version complète se divise en deux parties : l'accès « Client » et « Maitre » . Minimaliste à souhait,l'interface de QuickSupport se résume à une petite fenêtre. Accompagnée du strict nécessaire d'informations, elle n'effrayera pas les débutants.

00FA000002318476-photo-interface-bc-windows-1-mikeklo.jpg
00FA000002318478-photo-interface-bc-mac-mikeklo-1.jpg


Parfaitement configuré par défaut, l'ensemble traversera les pare-feux sans souci. Sans pour autant être réservée aux « Power Users », l'accès aux paramètres n'est pas nécessaire en règle générale. Si vous souhaitez y faire un tour, pour régler la qualité d'affichage par exemple, vous ne risquez pas de vous perdre. En plus nombreuses annotations, des indications supplémentaires apparaissent en survolant un item avec le curseur de la souris.

000000FA02318482-photo-teamviewer-quicksupport-1-mikeklo.jpg
000000FA02318480-photo-interface-bc-mac-mikeklo-2.jpg


Lors d'une connexion :



En cours de connexion l'interface se situe dans le même état d'esprit. La qualité d'affichage et la mise à l'échelle sont automatiquement optimisées. La majorité de l'espace est réservée au partage d'écran. Pour éviter toute confusion, les curseurs souris des deux systèmes seront fusionnés par défaut. Réduits au minimum côté « Client », les paramètres avancés sont plus nombreux côté « Maitre », mais savent se faire discrets. Sous Windows, ils sont judicieusement placés dans un dock rétractable. Tout aussi furtifs sous Mac, ils se retrouvent curieusement dans un menu très « windowsien » situé sur le haut de la fenêtre.

000000FA02318484-photo-interface-ac-master-windows-mikeklo.jpg
000000FA02318486-photo-interface-ac-mac-mikeklo.jpg


Mode d'emploi : efficacité et simplicité.

00C8000002318516-photo-teamviewer-mode-demploi-mikeklo.jpg
Autant le dire tout de suite, dans un cadre non commercial, la mise en place et l'utilisation de TeamViewer sont des plus enfantines. Afin d'apporter une assistance, optez bien sûr pour la version complète du programme. Comme nous l'avons mentionné précédemment, nous vous conseillons de proposer à vos proches la mouture nommée QuickSupport. Vous y gagnerez un temps précieux.

Après une installation rapide de votre côté, vous aurez besoin d'entrer en communication avec votre correspondant. Le mieux est de passer par Skype ou Windows Live Messenger (dans le pire des cas décrochez votre bon vieux téléphone). Il devra vous fournir un identifiant à neuf chiffres attribué définitivement à une machine, ainsi qu'un mot de passe de quatre chiffres généré aléatoirement. N'oubliez pas de lui rappeler de laisser le programme ouvert et de ne pas éteindre la machine, ce qui peut malheureusement arriver. Il ne vous restera plus qu'à renseigner l'ID dans la partie « Créer une session » puis entrer le mot de passe. La connexion sera établie en moins de deux secondes et vous pourrez effectuer votre mission de sauvetage tranquillement installé dans votre fauteuil.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top