Gestionnaires de photos : six logiciels en test

Stéphane Ruscher Contributeur
10 décembre 2008 à 17h45
0
000000C801758064-photo-mike-capture.jpg
Comment organiser correctement sa bibliothèque d'images ? Voilà une question qui paraît couler de source, mais l'explosion des appareils numériques a également entrainé une multiplication des fichiers sur nos disques durs. Des images que l'on souhaiterait pouvoir visionner et retoucher à loisir, mais aussi exploiter pour des créations à imprimer (cartes de vœux, collages...), exporter sur support CD ou DVD pour les envoyer à ses proches ou encore publier sur le web. Les logiciels pour gérer ces tâches sont nombreux et s'adressent à des publics multiples : du néophyte souhaitant simplement gérer ses quelques photos personnelles au « power user » recherchant un gestionnaire capable de prendre en charge les formats les plus exotiques et de leur appliquer des modifications en série, il est possible de trouver son bonheur. Cerise sur le gâteau : la plupart des gestionnaires de photos disponibles actuellement sont gratuits.

Ce dernier point pose une question sur l'un d'entre eux : l'emblématique ACDSee. Ce partagiciel légendaire a toujours ses adeptes et continue d'évoluer d'année en année. Néanmoins, à l'heure de Picasa ou XNView, est ce que le vétéran d'ACDSystems a encore son intérêt ? C'est la question que nous nous sommes posée en comparant sa version 2009, sortie récemment, à trois autres logiciels du genre. Dans le rôle des challengers, nous avons choisi deux gratuitiels liés à des services web : Picasa de Google et Windows Live Photo Gallery de Microsoft. Bénéficiant tous deux de mises à jour récentes (le dernier étant encore en bêta à l'heure actuelle), ils sont caractéristiques de la guerre que leurs éditeurs se livrent sur le front des services web. L'approche du gratuitiel XnView est tout autre : son auteur souhaite tout simplement proposer le logiciel le plus complet et ouvert possible. N'oublions pas non plus le poids plume FastStone Image Viewer, notre dernier concurrent pour Windows, réputé notamment pour sa légereté. Enfin, puisque le Mac peut également être une solution intéressante pour retoucher ses photos, nous jetterons un oeil à la dernière version en date du fameux iPhoto (en attendant une hypothétique version '09 ?). Lequel est le plus adapté à vos besoins ? A-t-on encore intérêt à mettre la main au porte-monnaie pour ACDSee ? Voyons cela de plus près.

ACDSee Gestionnaire de Photos 2009

Au même titre que Paint Shop Pro pour la retouche, ACDSee fait partie de ces noms qui évoquent des souvenirs émus aux internautes qui ont téléchargé les versions successives de ce gestionnaire de photos créé en 1997. La version 2009 d'ACDSee est la onzième mouture du logiciel. Entre temps, une offre considérable de gestionnaires gratuits a vu le jour, d'IrfanView à Picasa en passant par XnView. ACDSee justifie-t-il encore son prix de vente ? Voyons ce qu'il en est...

Interface

Par rapport aux dernières versions, l'interface d'ACDSee n'évolue pas en profondeur : elle conserve ainsi ses qualités mais aussi ses défauts. En ce qui concerne ces derniers, on citera notamment la multiplication des panneaux latéraux et des barres d'outils qui fait toujours un peu désordre au premier abord : ainsi, la partie principale, l'affichage des vignettes, est encerclée d'une arborescence et d'un aperçu de l'image à gauche, d'un panneau permettant d'organiser les photos sur la droite et d'une barre d'outils en haut ! De quoi donner le tournis, donc mais regardons de plus près, à commencer par l'affichage des diapositives. Celui-ci est d'une grande clarté : un potentiomètre permet de régler le niveau de zoom (et donc d'afficher plus ou moins de diapositives par page), un aperçu de la photographie s'affiche en surimpression au survol d'une image par le pointeur de la souris et une barre d'outils permet de grouper ou classer les images selon différents critères : attributs du fichier (taille, type...), balises EXIF ou encore un critère nommé Valeur et qui correspond tout simplement à une note attribuée à la photo. On regrettera en revanche l'absence de recherche dynamique ; un champ de recherche est présent mais il est indispensable de la valider : l'affichage n'est pas filtré en temps réel au fil des mots-clés saisis. Tant qu'on est sur le plan des griefs, on peut également reprocher l'absence de prise en charge des onglets : lorsque vous cliquez sur une image pour l'afficher, l'interface de gestion disparaît et un bouton permet d'y revenir. On préfère de loin la méthode utilisée par Picasa ou XnView, où chaque photo s'ouvre dans un nouvel onglet.

0190000001803482-photo-acdsee-2009-interface.jpg


Une fois installé, ACDSee peut également s'intégrer à Windows et remplace alors la visionneuse maison (y compris la Galerie Photo de Windows Vista). Les fonctionnalités de l'interface de visionnage sont réduites au minimum avec une subtilité par rapport à la visionneuse Windows : la molette de la souris est utilisée pour naviguer dans les images. Un clic sur le bouton Afficheur permet de basculer vers l'interface complète d'ACDSee et notamment aux fonctionnalités de retouche. Enfin, on notera la réactivité de l'interface et le faible encombrement en mémoire du logiciel qui n'occupe que 21 Mo.

Organisation des photos

ACDSee fonctionne principalement selon une méthode éprouvée : l'arborescence de l'explorateur Windows ! Les dossiers de votre disque sont scannés automatiquement pour y trouver des photos et y accéder plus rapidement, mais la navigation se fait essentiellement depuis les dossiers eux-mêmes. Cette méthode un peu « old school » est cependant complétée par une armada de fonctionnalités de classement automatiques qui simplifient les choses. Il est tout d'abord possible d'attribuer des catégories aux images. Par défaut, quatre catégories sont proposées mais vous pouvez en créer d'autres et les assigner à des icônes. Pour assigner une catégorie à une ou plusieurs images, il suffit de les sélectionner et de glisser/déposer la catégorie souhaitée depuis le panneau latéral. Vous n'aurez alors qu'à cocher la ou les catégories souhaitées pour n'afficher que les photos qui s'y rapportent. Contrairement à Picasa, ACDSee ne propose pas, en revanche, de détection automatique des photos contenant des visages. La version 2009 d'ACDSee propose en revanche une petite nouveauté qui permet de gagner du temps : la possibilité d'attribuer ces catégories directement lors de l'acquisition des photos, depuis un scanner, un appareil photo ou encore une carte mémoire. De la même manière, vous pouvez attribuer une note de 1 à 5 (la valeur) à vos clichés, également par glisser/déposer.

0190000001803484-photo-acdsee-2009-importation-d-images.jpg


Le logiciel permet enfin de filtrer les images selon les nombreux critères des métadonnées EXIF : modèle de l'appareil photo, balance des blancs, ouverture... si ces champs sont correctement renseignés, vous pourrez également les utiliser pour retrouver facilement des clichés, même si ces paramètres assez techniques seront surtout utiles aux utilisateurs les plus pointus, un néophyte utilisant un compact n'étant pas forcément au fait de ces données. Il faut également préciser que tous les critères exposés peuvent être combinés : vous pouvez ainsi rechercher les photos assignées à la catégorie « Lieux », dont la note va de 3 à 5, et réalisées avec tel ou tel appareil photo. On l'aura compris : ACDSee sera parfait pour les « power users » qui souhaitent bénéficier de fonctionnalités de filtrage et d'indexation, mais sans pour autant perdre la main sur leurs dossiers.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top