De l'art de composer ses photographies

Par
Le 21 octobre 2005
 0

Grandes règles et petits conseils (suite)


Tournez autour de votre sujet

Le mythe du « c'est le premier cliché le bon » ou « vive les instantanés » peut avoir la vie dure. Il est en effet très important de pouvoir déclencher vite... et bien. Parfois un événement se produit, certains éléments s'orchestrent d'une façon particulière qui risque de ne pas se reproduire. Donc, déclenchez vite, mais si jamais la scène perdure un peu, profitez-en pour parfaire votre composition. Ainsi dès que l'on en a l'opportunité, on peut gagner beaucoup à tourner autour du sujet. On améliore le cadrage, l'éclairage, l'environnement...

0096000000148488-photo-compo-fond.jpg

Ici, le fond orange placé sous la tête de la chenille lui permet de se détacher nettement de la masse de feuillages.


Traquez les juxtapositions

Pour être bien lisible et identifiable, votre sujet doit s'inscrire sur un fond sinon clair, au moins uni. En effet, le visage de la personne ou de la petite bête que vous photographiez ne ressortira pas s'il s'inscrit sur un fond brouillé.

0000009600148621-photo-compo-int.jpg

Sur cette première photo, la juxtaposition entre les deux plans enlève de la lisibilité au sujet.


0000009600148622-photo-compo-int.jpg
0000009600148623-photo-compo-int.jpg

Un décalage latéral, ou une légère surélévation du point de vue ont permis d'éviter la juxtaposition.
Le sujet se détache bien, il est mis en valeur.


À savoir :
  • Passer une photo en noir et blanc peut être une bonne façon d'éviter la distraction introduite par des couleurs trop nombreuses.
  • Les fonds clairs sont ceux qui mettent le mieux le sujet en valeur.
  • Un contre-jour, un coup de flash pour éclairer le sujet et le mettre en valeur... tout cela peut permettre également au sujet de se détacher.
  • Attention aux juxtapositions « malheureuses » : sujet avec des branches qui lui sortent de la tête... Elles peuvent avoir un puissant effet comique, mais peuvent également retirer tout crédit à une photo.
  • Utilisez le téléobjectif et les magnifiques fonds flous qu'il permet pour avoir un fond de qualité, qui mettra votre sujet en valeur.

0096000000148473-photo-compo-fond-t-l.jpg

Le téléobjectif permet de faire des fonds magnifiques.


Tirez parti des répétitions

Les éléments répétitifs ont la propriété d'imprimer une dynamique à l'image. Elles en simplifient aussi la lecture. Entraînez votre œil à chercher les répétitions et les motifs. Les interruptions dans les rythmes ont également un fort pouvoir dynamique, voire un effet comique.

0096000000148951-photo-compo-repetition.jpg

Les répétitions structurent les images ; elles peuvent également avoir un effet comique.


Recherchez les similitudes

Autre source d'amusement, les similitudes. Il suffit parfois d'une ressemblance fortuite entre le sujet et un élément de son environnement pour créer un effet comique.

0096000000148784-photo-compo-similitude.jpg

Faire des rapprochements peut pimenter une photo.


Utilisez les éléments du premier plan pour créer des cadres

Le sujet n'est pas la seule composante de l'image qui mérite votre attention. Les éléments qui l'entourent sont tout aussi importants, et peuvent parfaitement participer à sa mise en valeur si l'on sait les intégrer. Lorsque c'est possible, utilisez-les pour créer des « cadres naturels » pour vos photos. Regardez autour de vous et repérez les feuillages, les branches, les éléments d'architecture, etc. susceptibles de jouer ce rôle.

0096000000148508-photo-compo-premier-plan.jpg
0096000000148802-photo-compo-cadre.jpg

Les photos paraissent mieux finies avec ces cadres naturels


À savoir :
  • Les cadres ainsi créés ont pour avantage de supprimer du vide et de donner des informations sur le contexte.
  • Utilisez également les objets qui vous entourent pour créer des effets amusants. Photographiez à travers le trou d'un CD, celui d'une feuille que vous aurez au préalable découpée d'une façon originale, etc.

Bouchez les angles

Un angle vide, et voilà l'œil parti ! Évitez ces fuites en bouchant les angles. Penser à placer un élément secondaire dans les angles les plus sensibles, ou à les « boucher » en les obscurcissant de façon artificielle.

0096000000148479-photo-compo-s-approcher.jpg

Faites preuve d'astuce pour « boucher les angles » et garder l'œil captif !


À savoir :
  • Cette pratique héritée de l'argentique consiste à obscurcir les angles (simuler une sorte de vignettage) pour boucher ainsi les angles.

Approchez-vous

Une photo intéressante est une photo qui montre quelque chose : alors, approchez-vous ! Robert Capa disait : « Si ta photo n'est pas bonne, c'est que tu n'étais pas assez près ».

0000009600148486-photo-compo-s-approcher.jpg
0000009600148487-photo-compo-s-approcher.jpg

Donnez au sujet toute la place disponible dans la photo, et allez chercher les détails.


À noter :
  • Si vous n'avez pas suffisamment de complicité avec votre sujet pour pouvoir vous approcher de lui, utilisez le téléobjectif.
  • D'une façon générale, vous gagnerez beaucoup à créer une complicité avec votre sujet, car celui-ci sera plus détendu et vos photos s'en ressentiront.

Jouez avec les reflets

Plutôt que de photographier votre sujet de manière frontale et un peu plate, regardez autour de vous pour identifier d'éventuelles surfaces réfléchissantes. Un rétroviseur, une vitre, une flaque d'eau... tout ce qui réfléchit l'image peut être mis à profit pour photographier de façon indirecte et originale.

0000009600148630-photo-compo-reflet.jpg
0096000000148618-photo-compo-reflet.jpg

Les surfaces réfléchissantes permettent des prises de vue originales de sujets vus et revus.


À noter :
  • En-dehors d'apporter un point de vue inédit, toutes ces prises de vues ont pour avantage de créer un cadre autour du sujet, et de contribuer ainsi à sa mise en valeur.
  • Photographier des reflets permet de créer des effets de surimpression qui permettent jouer sur un plus grand nombre de plans et éventuellement de combler des zones vides de l'image.
  • Photographier à travers une vitre par exemple, est très pratique pour faire des photos de personnes sans avoir à les approcher. Si vous ne voulez pas de reflets, collez complètement l'objectif contre la vitre (avec le flash désactivé bien sûr).
  • Les reflets permettent également de créer des scènes ambiguës, dont le sens nous échappe, mais que l'on a envie de percer.

0096000000148631-photo-xompo-reflet.jpg

Qui regarde-t-elle ? Qui cherche-t-elle ? Y a-t-il une relation entre elle et l'homme ?


Jouez avec les ombres

Les ombres sont un élément graphique à ne pas négliger. Prises elles-mêmes en tant que sujet, elles sont intéressantes, car elles permettent de frôler l'abstraction. Une ombre peut permettre « d'asseoir » ou d'équilibrer une composition, en créant une masse qui vient répondre à celle du sujet principal. Qu'elles soient plus ou moins sombres, elles sont intéressantes par leur caractère uni, et leur façon de glisser sur les éléments qui les entourent et d'en révéler les reliefs.

0096000000148476-photo-compo-ombres.jpg

Ici l'ombre équilibre la composition.


À noter :
  • Une ombre très étendue peut être à elle seule un sujet.
  • Les ombres varient avec les heures de la journée. Photographier un même sujet à différentes heures peut permettre d'en faire des vues très différentes.

Cherchez les motifs et les signalétiques

Les motifs, qu'ils soient naturels ou artificiels, sont intéressants de par leur caractère graphique. On peut prendre appui sur le rythme que donne leur répétition, à condition de ne pas inclure qu'eux dans une composition (sans quoi on bascule dans le graphisme). Tous les éléments de type signalétique (panneaux de signalisation routière, flèche au sol dans un parking...) ont également une très importante charge graphique dont les photos peuvent bénéficier.

0000009600148797-photo-compo-graphisme.jpg

Les motifs donnent du rythme à une image.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top