Huit bridges jettent les ponts

21 décembre 2005 à 13h40
0

Samsung Pro 815

Le Pro815 est l'appareil de tous les records : « la plus grande plage focale », « le plus grand écran » et « la batterie la plus endurante ». Ceci pour vous donner une idée de son positionnement et de ses ambitions. Mais malgré cette volonté de s'imposer à coups de « plus plus », le Pro 815 n'est pas le plus volumineux de tous nos bridges. Commençons donc le tour d'horizon.

00FA000000212572-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815.jpg
00FA000000212574-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815.jpg


La poignée est large mais trop peu profonde pour assurer un réel confort de prise en main. Le déclencheur, une touche souple et bien dosée, est située à son extrémité. Le Pro 815 partage une caractéristique avec le Nikon Coolpix 8800 : la présence d'un écran de contrôle sur la face supérieure. Quatre commandes donnant un accès direct aux principaux réglages sont regroupées autour (sensibilité, cadence, mesure de lumière et retardateur). Sur ces touches presque carrées, les intitulés sont finement gravés : c'est joli, mais vraiment peu lisible. Suivent l'interrupteur et la molette de sélection des modes, plutôt concise avec seulement huit positions.

00FA000000212573-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815.jpg
00FA000000212576-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815.jpg
00FA000000212575-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815.jpg


On retourne ensuite l'appareil pour découvrir la face arrière et principalement (comment passer à côté ?), l'écran géant de 3,5 pouces, soit 8,9 cm de diagonale. Il faut ensuite s'aventurer en périphérie pour découvrir les commandes auxquelles il a été consenti un peu d'espace. Le pad, situé en bas à droite, est bien optimisé. La commande centrale sert à la fois à la validation et à l'accès aux menus tandis que chacune des quatre touches abrite un réglage et toutes ses options. Comme sur le Sony R1, la commande lecture a quitté la molette de sélection des modes pour se faire une place à l'arrière du boîtier, ici sous le pad. Au-dessus, deux touches discrètes, un peu trop renfoncées, permettent l'une de verrouiller l'exposition, l'autre de zoomer dans l'image (jusqu'à 10,20 x) en mode lecture. Deux des trois commandes situées à la gauche de l'écran ont trait à l'affichage (basculement entre affichage écran et viseur, et paramétrage de l'affichage des informations. Le viseur, presque anecdotique à coté de cet écran géant, est complètement déporté vers la gauche. La molette pour le réglage dioptrique se trouve à sa base. Enfin, le Pro 815 dispose de deux molettes, avant / arrière, pour le réglage de l'ouverture et de la vitesse.

Le flanc gauche est plutôt richement doté en commandes. On y trouve, ce qui est plutôt classique sur les bridges, une commande pour le réglage de l'autofocus avec trois positions : macro / AF-S (mise au point automatique simple) / AF-C (mise au point automatique continue). Les autres touches sont moins habituelles : HS (pour haute vitesse), accroît automatiquement la sensibilité pour compenser les mouvements lors de la prise de vue, tandis qu'Open commande l'extraction du flash tout en donnant accès à une correction d'exposition. Enfin, les touches AF-A et AF-L servent l'une au réglage du collimateur autofocus, l'autre au verrouillage de la mise au point.

Même si le Pro 815 fait la part belle aux commandes avec accès direct, on ne peut hélas pas dire qu'il brille par sa simplicité. La signalétique ne permet pas de trouver rapidement la touche dont on a besoin, et beaucoup de réglages apparaîtront trop peu explicites au commun des utilisateurs.

Naviguons dans les menus

Les menus se présentent sous la forme de trois onglets. Les réglages propres à chacun figurent sur un pavé de couleur (bleu, vert ou rose). Comparé à nombre d'appareils, les menus du Pro 815 paraissent frustes et un peu trop « électroniques ». L'appareil n'affiche presque que les intitulés, en capitales si grosses qu'elles en deviennent peu lisibles à une si petite distance. Lorsque l'on navigue dans ces menus, il est fréquent de ne pas savoir dans quelle section on se trouve, et de changer d'onglet au lieu d'aller vers le réglage suivant ainsi qu'on le souhaitait. C'est un peu désagréable.

00FA000000212122-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface2.jpg
00FA000000212123-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface3.jpg
00FA000000212124-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface4.jpg

Voici les trois onglets.

Considérés un à un, les réglages sont néanmoins pour la plupart explicites. Seuls quelques-uns méritent explication :
  • Remise (Oui / Non) : réinitialise les paramètres par défaut.
  • Int. Durée : permet de paramétrer le mode prise de vue par intervalles.
  • Int. Numéro : permet de paramétrer le mode prise de vue par intervalles.
  • Personnal : permet d'enregistrer des préférences et de les rendre accessible via la touche Custom du pad.
  • Save Myset : permet d'enregistrer des paramètres pour les utiliser ultérieurement.
  • Rep. PT AE (Centre / Z. M. PT) : La mesure de lumière se fait soit sur la zone sélectionnée plus sur la partie centrale, soit sur la partie correspondant au cadre de mise au point.
Dommage que cette présentation fantaisiste et colorée ne fasse pas plus sérieux. Samsung semble avoir voulu utiliser tout l'espace disponible, mais pour afficher de simples menus, c'est véritablement trop.

En mode prise de vue
Pour les commandes avec accès direct depuis le boîtier, la sélection des options se fait toujours au moyen de la molette arrière. C'est une habitude à prendre, dans la mesure où le choix se fait plus généralement avec les touches gauche / droite du pad. L'accès à certains réglages est parfois un peu différent, et s'effectue grâce à l'utilisation combinée des deux molettes avant et arrière.

00FA000000212133-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface13.jpg
00FA000000212130-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface10.jpg

On accède à certains réglages au moyen de l'utilisation combinée des deux molettes.


On s'étonnera parfois de la présentation, inhabituelle, de certaines options :
00FA000000212136-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface16.jpg
On paramètre ici l'amplitude du bracketing.


L'écran affiche tous les réglages souhaités, soit directement sur l'image, soit en périphérie. L'affichage des réglages se fait au détriment de celui de la grille d'aide à la composition, qui ne peut être affichée que seule.

00FA000000212126-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface6.jpg
00FA000000212129-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface9.jpg
00FA000000212128-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface8.jpg

L'affichage des informations en-dehors de la zone de l'image (au centre) est confortable.


En mode lecture
Le mode lecture reprend deux des onglets du mode prise de vue et en ajoute un troisième, qui permet notamment de créer des diaporamas, de commander la rotation des images ou encore de les redimensionner selon l'une ou l'autres des valeurs suivantes : Image UT / 7 MP / 6 MP / 5 MP / 640 x 480.

00FA000000212137-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface17.jpg
Les options spécifiques au mode lecture sont regroupées dans cet onglet


Au moment de la lecture des images, le Pro 815 est bavard mais sans plus. Notamment, un histogramme et le rappel du mode utilisé auraient été les bienvenus !
00FA000000212134-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface14.jpg
Un histogramme aurait été bienvenu !


Du côté des modes

Les différents modes sont accessibles depuis la molette de sélection qui se trouve être plutôt concise. Dans la partie claire sont regroupés les modes avancés, dans la partie gris foncé les modes simples et le mode personnalisé.

Les modes manuel et priorité
En modes manuel et priorité, la vitesse d'obturation est comprise entre 1/4 000 et 15 secondes, et l'ouverture entre f/2,2 et f/8. On fait varier la première au moyen de la molette avant, la seconde au moyen de la molette arrière. On trouvera la première peu confortable à utiliser à cause de la poignée trop peu profonde et en définitive peu ergonomique.

Les modes programme et auto
Les menus accessibles en mode automatique ne sont pas beaucoup plus concis que ceux des modes avancés. Certains appareils se donnent la peine de personnaliser et de simplifier les réglages pour les rendre accessibles aux débutants ; ce n'est pas le cas du Pro 815 qui se coupe peut-être ainsi d'une partie de son public.

Les programmes résultat
L'accès aux modes scène demande une double manipulation : d'abord positionner la molette sur Scène puis presser la touche du même nom située en bas à droite de l'écran pour visualiser les modes. Tous sont présentés sous la forme de petites icônes, pas toujours explicites. Il est bien dommage qu'aucun intitulé ni aucune explication sur leur fonctionnement n'ait été ajouté. Il faudra se référer au manuel pour les découvrir un peu plus en détail.

00FA000000212125-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-interface5.jpg
Où sont les explications ? Où sont les exemples ?


L'offre est plutôt importante pour un appareil avancé de ce type. On y trouve ainsi les modes : nuit, portrait, enfants, paysage, gros plan, texte, coucher de soleil, aube, contre-jour, feu d'artifice et plage et neige.

Transfert, retouche et offre logicielle

Digimax Master 1.0
Ce logiciel se découpe en trois parties : explorateur / édition de photos / édition de vidéos. L'explorateur est classique : il permet d'optimiser l'affichage, d'organiser les dossiers, et de manipuler sommairement les images (rotation, redimensionnement, changement de format) et il affiche les informations exifs des photos. La partie retouche photo est quant à elle plutôt aboutie. On peut couper l'image, la redresser, corriger les yeux rouges, ajouter des cadres et créer différents effets de flou autour de l'image notamment. Des options de retouches avancées (comme la correction de la perspective) sont proposées à côté des réglages automatiques. Les outils sont également nombreux : tampon, gomme, pipette... on trouve vraiment tout ce que l'on peut souhaiter pour un usage quotidien, et même plus.

00FA000000212610-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-logiciel.jpg
00FA000000212611-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-logiciel.jpg

Outils avancés et options de retouches automatiques cohabitent bien.


Enfin, la partie vidéo est elle aussi convaincante. On ajuste le contraste et la luminosité, on ajoute des effets et des transitions, ainsi que du texte ou des commentaires audio. Mais les réglages les plus convaincants seront sans doute ceux de redimensionnement, de compression et de choix du format.
00FA000000212612-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-logiciel.jpg

Choix du format, de la compression, ajout de texte et de transitions...


Quid des performances ?

00212120-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-trois-bagues.jpg
L'objectif comporte trois bagues
La touche entraînement, qui est sans doute l'une des plus fournie, est également loin d'être la plus claire. Elle est pourtant bien utile en donnant accès aux cadences d'acquisition d'image :
  • H : 2,5 i/s en continu.
  • U : 10 i/s en continu en 1 024 x 768, et jusqu'à 30 images.
C'est approximativement la cadence des Coolpix 8800 et Canon S2IS, et moins que ce que permet le Panasonic FZ30 avec ses 3 images par seconde. Mais le Pro 815 sort nettement du lot avec une vitesse d'obturation de 1/4 000 sec, que seul le Fuji S9500 atteint également.

Le Pro 815 offre, par le biais de cette même commande, quatre réglages pour le moins avancés. Il s'agit des bracketing de mise au point et de Balance des blancs, du retardateur double (retard de dix puis de deux secondes) ou encore de la prise de vue par intervalles (à paramétrer dans les menus). À noter également que le bracketing se fait sur trois ou cinq vues, au lieu de trois proposées couramment. Peu d'entre nous se serviront couramment de ces réglages, faute d'avoir le réflexe d'aller les chercher ou de leur trouver une réelle utilité, mais pour des prises de vues bien spécifiques, ils peuvent s'avérer utiles.

L'écran est sans doute la partie du Pro 815 qui saute le plus aux yeux, et pour cause, on ne voit vraiment que lui. Il est si large qu'on a presque l'impression de s'y noyer, et il va parfois jusqu'à donner fortement l'impression de « regarder dans un bocal ». Malheureusement, la résolution ne suit pas. Il est très difficile d'apprécier les fins détails par son intermédiaire, d'autant que tous les contours apparaissent comme pixélisés. On peut persister à se servir de l'écran, ou bien se tourner vers le viseur. Mais il est si anecdotique en comparaison et presque si caché que la démarche n'a rien d'évident. Il n'est pour autant pas dépourvu de qualités : il est lumineux, et il reste plutôt lisible dans des conditions difficiles de luminosité. Notons que pour visualiser l'image en temps réel, le Pro 815 peut être relié à un écran externe. Une télécommande permet de contrôler l'affichage des images et de provoquer le déclenchement à distance (éventuellement avec un retard de deux secondes au déclenchement).

L'objectif du Pro 815 peut surprendre. Il ne comporte ni une, ni deux, mais bon trois bagues ! La plus distante du boiter sert à contrôler le zoom, celle du milieu la mise au point en mode manuel, et la dernière (baptisée EVC) l'exposition. On notera qu'elle n'est pas des plus agréables à utiliser (elle est crantée, et émet un léger bruit à chaque fois qu'on la tourne). Notons également qu'il n'y a pas d'aide à la mise au point en mode manuel (la classique loupe), tout au plus d'une échelle de distance (de 3 à 70 cm).

Conclusion

Le Pro 815 est un bridge qui ne se destine pas à Monsieur Tout le monde, loin de là. Pourtant, la façon dont il a été annoncé (« le plus ceci », « le plus cela »), tenait de l'accroche la plus marketing qui soit, à même justement de séduire le chaland peu informé. Or, le Pro 815 n'est en rien un bridge simple. Sa focale peut séduire bien au-delà du cercle des utilisateurs avancés, mais pour en faire bon usage, il faudra le plus souvent utiliser un trépied, ou prendre le temps de régler soigneusement vitesse et sensibilité pour bénéficier des meilleures conditions de prise de vue. Et cela, tout le monde n'en est pas capable. Comme nous venons de le dire, c'est également un appareil plutôt compliqué. Son interface (celle des menus et du boîtier) manque de clarté malgré une apparente simplicité. Beaucoup de réglages bénéficient d'un accès direct, mais malheureusement les options qu'ils proposent sont souvent un peu difficiles à décoder.

Mais c'est avant tout un appareil qui joue dans la catégorie avancée, en abritant nombre de fonctions qui ne sont pas d'un usage quotidien, comme le bracketing de netteté et de balance des blancs, la fonction intervallomètre, ou encore la bague manuelle d'ajustement de l'exposition. La télécommande pour la prise de vue à distance et la visualisation immédiate des images est également une option susceptible d'être appréciée par certains utilisateurs avertis. Pour les débutants, en revanche, le Pro 815 ne fait pas grand-chose. Il n'explicite pas les modes scènes, n'allège pas les menus lors d'une utilisation en mode auto... Il est en cela l'antithèse des reflex « débutants » tels que les Nikon D50 et Pentax *istDL, qui savent présenter deux visages (simplifié et « aidé » / complet) pour les deux catégories de personnes auxquelles ils s'adressent.

Quant à l'écran que des dimensions hors normes rendent incontournable, certains seront séduits par sa taille, d'autres (et c'est notre cas), déçus par sa résolution. Comparé au Sony R1 que nous avons pu tester pendant la même période, la différence est impressionnante : l'un (le Pro 815) restitue mal les détails, et produit des contours parfois presque pixelisés, l'autre (le R1), malgré des dimensions vraiment réduites, délivre une image d'une incroyable netteté et permet d'appréhender la profondeur de champ de façon remarquable. Si la comparaison se fait ici au détriment du Pro 815, elle est surtout là pour montrer que les deux tendances, qualité et quantité, fonctionnent malheureusement trop rarement de pair. Samsung semble par ailleurs s'être laissé dépasser par tout cet espace. Les menus sont ainsi exagérément larges, au point de perdre nettement en lisibilité. Cet écran aurait définitivement quelques centimètres carrés de trop ?

Accédez aux pages de photo test paysage, photo de nuit, sensibilité, mode vidéo, mode macro, ainsi qu'aux performances et spécifications.

Samsung Pro 815

Les plus
+ Formats 2:3 / 16:9 et Tiff / Raw
+ Bracketing balance des blancs et MAP
+ Second écran de contrôle
+ Utilisable avec une télécommande
Les moins
- Écran trop grand : on se noie dedans
- Interface fruste
- Avancé mais compliqué
- Mode vidéo « bridé » et sans photos
Ergonomie
Fonctions
Qualité d'image
3


Galerie


0096000000212100-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-galerie1.jpg
0096000000212101-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-galerie2.jpg
0096000000212102-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-galerie3.jpg

Télécharger ces images à leur format d'origine sous forme d'archives .zip : Images 1, Image 2, Image 3.

0000009600212103-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-galerie4.jpg
0000009600212104-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-galerie5.jpg
0000009600212105-photo-comparo-bridge-samsung-pro-815-galerie6.jpg

Télécharger ces images à leur format d'origine sous forme d'archives .zip : Image 4, Image 5, Image 6.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top