Ensembles 5.1 à petit prix

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
03 février 2005 à 19h20
0
012C000000117390-photo-creative-i-trigue-5600.jpg
Il y a quelques semaines, Creative lançait sur le marché une nouvelle gamme d'enceintes peu encombrantes introduisant du même coup une nouvelle technologie destinée à conserver une bonne qualité de son. Alors que nous avons déjà parlé de cette gamme au cours du test de l'I-Trigue 3600, nous revenons aujourd'hui dessus afin de réaliser un petit comparatif de trois ensembles 5.1 issus des plus grands noms du son PC : Creative donc, mais aussi Altec Lansing et Logitech.

Afin de voir ce que les ténors de ce segment sont capables de nous offrir en ce début d'année 2005, nous avons réuni pour cette première partie de comparatif trois ensembles à moins de 200 euros. En réalité, nous cherchions même plutôt des ensembles à moins de 100 euros, mais compte tenu de la nouveauté proposée par Creative, il nous semblait important de faire figurer l'I-Trigue 5600 et ce bien que son prix soit plus proche des 160-180 euros. Les deux autres produits réunis pour l'occasion sont le X-530 de Logitech et le petit nouveau, VS3151, de l'Américain Altec Lansing.


Creative I-Trigue 5600

À tout seigneur, tout honneur, commençons par celui qui a donné lieu à ce comparatif, l'I-Trigue 5600. Sur le papier, Creative semble en effet avoir déployé de nombreux efforts en matière d'innovation sonore à destination des enceintes à faible encombrement. Il nous tardait donc de pouvoir comparer la fameuse technologie ALM (Acoustic Loaded Module) de la firme asiatique à ce que proposent les autres fabricants. Notre approche de l'I-Trigue 3600 (ensemble 2.1 testé ici), ne nous avait, il est vrai, pas totalement convaincu des capacités de cette technologie et nous étions donc curieux de voir ce qu'elle pouvait donner avec l'intégration de trois canaux supplémentaires. Conscient de la demande en matière d'ensembles 5.1, Creative ne pouvait pas faire l'impasse sur ce type de kits, et ce, même si la mise en place de la technologie ALM a sensiblement augmenté le coût de revient de l'I-Trigue 5600 que l'on trouve donc au mieux légèrement sous la barre des 170 euros.

Creative I-Trigue 5600
Ensemble d'enceintes 5.1
Rapport signal / bruit
AlimentationExterne
Garantie constructeur2 ans
Entrée ligne / sortie casque1 / 1
TélécommandeOui, filaire
Réponse en fréquence30 Hz - 20 kHz
Puissance des satellites4 x 8.5 W RMS
Dimensions des satellites (LxHxP)61 x 163 x 88 mm
Puissance de la voie centrale1 x 8.5 W RMS
Dimensions de la voie centrale (LxHxP)163 x 78 x 88 mm
Puissance du caisson24 W RMS
Dimensions du caisson (LxHxP)180 x 310 x 268 mm

0096000000115076-photo-creative-i-trigue-3600-t-l-commande.jpg
Proposé à un tel tarif, l'I-Trigue 5600 surprend tout d'abord par le très faible volume de son carton, mais il s'agit bien sûr d'une bonne surprise compte tenu des objectifs de Creative. À l'intérieur de ce carton, on retrouve des éléments pour ainsi dire identiques à ceux du modèle 3600 testé précédemment. C'est ainsi que la petite télécommande filaire et toute ronde est à nouveau au rendez-vous. Toujours aussi jolie et confortable, elle permet de régler le volume sonore général et le niveau de basses par la simple manipulation de son sommet : on ne peut plus pratique et beaucoup plus précis que les petits boutons de nombreux kits. Hélas, identique donc à celle de l'I-Trigue 3600, la télécommande oublie au passage de nous donner la possibilité de paramétrer un peu les choses. C'est ainsi qu'il faudra faire une croix sur le réglage de la voix centrale, des enceintes surround ou de la balance. Pour nous consoler, nous remarquerons que Creative a fort heureusement conservé les deux connecteurs mini-jack (entrée ligne et sortie casque) présents sur la télécommande.

000000C800115073-photo-creative-i-trigue-3600-satellite.jpg
000000C800117391-photo-creative-i-trigue-5600.jpg
000000C800115075-photo-creative-i-trigue-3600-satellite.jpg

Les satellites n'ont pas davantage changé que la télécommande et Creative nous en offre simplement trois de plus afin de satisfaire au standard 5.1. Deux des nouvelles enceintes prennent place derrière l'auditoire alors que la troisième, en position horizontale, vient se glisser sur / sous l'écran : il s'agit bien sûr de la voix centrale. Contrairement à ce que laissent imaginer les photos, seule cette cinquième enceinte peut être orientée verticalement : pour les autres, il s'agit simplement d'un effet cosmétique trompeur. Toutes ces enceintes se connectent sans aucune difficulté sur le caisson qui fait, comme de coutume, office de centrale de branchement. Il s'agit d'ailleurs du seul élément vraiment différent de ce kit puisque Creative a troqué le caisson « tour », pour un « cube » plus classique. Il est toujours en bois et ne semble pas moins bon que le précédent, mais ce changement méritait d'être signalé. Sur le côté droit de l'appareil se trouve l'évent, alors que les prises sont bien sûr à l'arrière. Si tout se branche très simplement, on regrettera que Creative ait une nouvelle fois opté pour une alimentation externe.

0000009600115071-photo-creative-i-trigue-3600-technologie-alm.jpg
0000009600115072-photo-creative-i-trigue-3600-technologie-alm.jpg

Enfin et pour terminer cette présentation de l'I-Trigue 5600, nous nous permettons un petit copier / coller du paragraphe expliquant la technologie ALM introduite par Creative. L'idée de cette technique est de compenser la seule présence de microdrives afin d'offrir un rendu intéressant en particulier au niveau des médiums. Il faut en effet savoir que du fait de leur conception et de leur petite taille, les microdrives ne sont vraiment à leur aise que dans les aigus. Pour contourner ce problème bien connu, Creative a donc développé l'ALM qui permet, sur le papier, une circulation de l'air et du son autour d'un tube central. Lors de son parcours, le son est alors intensifié pour qu'à la sortie du satellite, les médiums comme les graves soient davantage identifiés. Le son est théoriquement mieux respecté avec une tonalité plus naturelle, une réelle présence des bas-médiums et moins de turbulences... Reste maintenant à voir si cette merveilleuse théorie trouve un écho aussi favorable dans la pratique.


Creative I-Trigue 5600

4

Les plus

  • Rendu honorable pour des microdrives
  • Caisson de qualité
  • Télécommande très agréable

Les moins

  • Efficacité douteuse de l'ALM
  • Nette dégradation à fort volume
  • Relativement cher

0

Qualité sonore6

Puissance6

Fonctionnalités8

00FA000000117392-photo-altec-lansing-vs3151.jpg

Altec Lansing VS3151

Alors qu'en septembre dernier, nous testions trois nouveaux ensembles 2.1 signés Altec Lansing, cela fait un petit moment maintenant que nous n'avions eu l'occasion de poser les yeux sur un kit 5.1 de la célèbre firme américaine. C'est aujourd'hui chose faite avec le récent VS3151 que le constructeur présente comme un produit milieu de gamme destiné à un public certes touche-à-tout, mais pas audiophile. Le VS3151 est un ensemble étudié pour accompagner votre PC et sait, malgré la présence de cinq satellites, rester assez discret. Cette relative discrétion se fait un peu au détriment du design et même s'il s'agit bien sûr d'une question de goût, la silhouette des différents éléments de ce kit est un peu massive, un peu trop carrée pour être vraiment « tendance ». La sobriété est clairement de mise, mais avec des arêtes peut-être un peu trop franches et des formes par trop « mastoc ». Toutefois et avant de critiquer plus que de raison, il nous faut présenter un peu les différents composants de ce kit.

Altec Lansing VS3151
Ensemble d'enceintes 5.1
Rapport signal / bruit103 dB
AlimentationInterne
Garantie constructeur2 ans
Entrée ligne / sortie casque2 (RCA gauche/droit) / 1
TélécommandeOui, filaire et infrarouge
Réponse en fréquence35 Hz - 18 kHz
Puissance des satellites4 x 5 W RMS
Dimensions des satellites (LxHxP)79 x 210 x 111 mm
Puissance de la voie centrale10 W RMS
Dimensions de la voie centrale (LxHxP)210 x 89 x 111 mm
Puissance du caisson20 W RMS
Dimensions du caisson (LxHxP)273 x 185 x 180 mm

En premier lieu, l'acheteur du VS3151 sera surpris de découvrir un caisson de basses de forme inhabituelle. Tout en largeur, ce dernier n'adopte aucune des formes communément admises de « tour » ou de « cube ». Il est équipé d'un haut-parleur de 13 cm et du fait de la forme tout en largeur, on retrouve l'évent en façade. Cette position singulière permettra de faciliter l'installation du caisson puisqu'il sera possible de le mettre en place sans risquer de boucher l'évent. Son rôle de centrale de branchement n'est en revanche pas remis en question par ces caractéristiques originales et, sur la face arrière, nous retrouvons donc toutes les prises nécessaires au branchement des multiples enceintes et du boîtier de contrôle. En effet, plus qu'une télécommande, Altec Lansing livre avec son VS3151, un petit boîtier que l'on a bien plus l'habitude de retrouver sur des produits beaucoup plus coûteux. Ce petit boîtier permet de régler indépendamment le volume général, celui des enceintes surround, du caisson de basses et de la voix centrale !

0000007800117397-photo-altec-lansing-vs3151.jpg
0000007800117398-photo-altec-lansing-vs3151.jpg
0000007800117399-photo-altec-lansing-vs3151.jpg

Agréable, la gestion des différents réglages de volume permet de paramétrer son installation facilement et, comme la perfection n'est pas de ce monde, on regrettera juste l'absence de la balance. Altec Lansing a en revanche pensé à la prise casque sur le devant du boîtier et a intégré deux prises RCA (gauche / droite) fonctionnant comme une entrée ligne à l'arrière. Enfin, un interrupteur permet de changer entre la position 2/4 enceintes et celle exploitant l'ensemble des satellites. Le tout se règle au moyen d'une molette très pratique et Altec Lansing livre même une petite télécommande infrarouge supplémentaire afin de tout gérer depuis son fauteuil / canapé / lit / sac de couchage. Terminons ce rapide descriptif par un coup d'oeil sur les satellites et félicitons d'entrée Altec Lansing pour avoir augmenté la puissance de la voix centrale par rapport aux autres. En dehors de ce « détail » et bien sûr de leur orientation (la voix centrale est à l'horizontale), les cinq enceintes semblent strictement identiques : de gris vêtues, elles masquent leur unique haut-parleur de 5 cm par une grille métallique pour ainsi dire opaque.

Altec Lansing VS3151

6

Les plus

  • Richesse des accessoires
  • Rendu plutôt « naturel » du son
  • Très bon marché

Les moins

  • Dégradation perceptible à fort volume
  • Gestion moyenne des graves

0

Qualité sonore7

Puissance7

Fonctionnalités9


00FA000000117394-photo-logitech-x-530.jpg

Logitech X-530

Rendue célèbre par ses excellents périphériques de saisie / pointage, la société suisse n'est arrivée que relativement tard sur le marché des enceintes. Cela ne lui a pas empêché de faire une entrée remarquée et, depuis, Logitech enchaîne les très bons produits à un rythme tout à fait remarquable. Sur le papier, il n'y a pas de raison que le X-530 déroge à la règle, mais du fait de son prix particulièrement plancher (moins de 80 euros), il ne faudra vraisemblablement pas s'attendre à des merveilles. En réalité et même si nous n'avons pas encore eu l'occasion de tester le petit frère, ce X-530 n'est pas tout à fait une nouveauté. Il s'agit en fait de la version 5.1 du X-230 déjà distribué depuis un petit moment. C'est ainsi que Logitech fait une nouvelle fois confiance à sa technologie audio baptisée FDD² (Frequency Directed Dual Drivers) et dont le but est de réduire voire d'éliminer les irrégularités et les interférences en produisant un son plus uniforme, plus homogène.

Logitech X-530
Ensemble d'enceintes 5.1
Rapport signal / bruit
AlimentationInterne
Garantie constructeur2 ans
Entrée ligne / sortie casque0 / 1
TélécommandeNon
Réponse en fréquence40 Hz - 20 kHz
Puissance des satellites2 x 7.4 W RMS
Dimensions des satellites (LxHxP)63 x 203 x 76 mm
Puissance de la voie centrale15.5 W RMS
Dimensions de la voie centrale (LxHxP)203 x 72 x 76 mm
Puissance du caisson25 W RMS
Dimensions du caisson (LxHxP)152 x 235 x 228 mm

En dehors de cette technologie dont il faudra vérifier l'efficacité, le X-530 est un kit sensiblement conforme à ce que nous avons l'habitude de voir. Logitech a opté pour un caisson de basses en « tour » avec évent en façade et haut-parleur de 13 cm sur le côté gauche. Même si à l'image d'Altec Lansing, Logitech est un fidèle de l'alimentation intégrée au caisson, on regrettera d'emblée que la firme suisse n'ait pas déporté le réglage des basses. Présent sur la face arrière du caisson, celui-ci oblige donc son possesseur à faire de la « spéléologie » au moindre changement ! Le reste est cependant plus classique avec, disposés verticalement, les prises pour les différentes enceintes. Toutes sont identiques (RCA) sauf une qui prend la forme d'un connecteur VGA 15 broches. Il s'agit en fait du connecteur pour le satellite avant droit. Ce satellite se trouve être la clef de voûte du système de Logitech et c'est de lui que partent les trois câbles à destination du PC. C'est également lui qui rassemble le bouton de mise sous tension, la prise casque et la molette du volume.

000000D200117395-photo-logitech-x-530.jpg
000000D200117393-photo-logitech-x-530.jpg
000000D200117396-photo-logitech-x-530.jpg

Cette organisation pour le moins singulière du fonctionnement du caisson a évidemment contraint à rendre le câble du satellite droit beaucoup plus imposant que les autres. Ce n'est pas très grave, mais s'avère tout de même fort peu pratique à l'usage. C'est d'autant plus dommage que la concurrence propose quelque chose de bien plus convivial et cela s'avère très étonnant de la part d'un Logitech d'habitude plutôt moderne. Le design des satellites ainsi que celui du caisson sont d'ailleurs là pour le rappeler : les formes sont réussies tout en gardant l'encombrement aussi faible que possible compte tenu de la présence de deux haut-parleurs de 5 cm de diamètre. Le pied est élégant et peut, chose rare, pivoter afin de permettre une fixation murale sans aucun effort. L'inclinaison verticale des quatre satellites n'est cependant pas modifiable, ce qui est fort heureusement possible sur la voix centrale. Logitech fait à ce sujet comme Altec Lansing en proposant une voix centrale beaucoup plus puissante (le double tout simplement) que les quatre satellites.

Logitech X-530

8

Les plus

  • Grande qualité des satellites
  • Très bon caisson de basses
  • Constance du son à haut volume
  • Homogénéité du rendu
  • Très bon marché

Les moins

  • Rendu légèrement « métallique »
  • Manque d'accessoires

0

Qualité sonore9

Puissance9

Fonctionnalités6

Aptitudes ludiques

À mesure que les Jeux Vidéo évoluent, ils se rapprochent des autres productions artistiques et en particulier du cinéma. C'est ainsi que les budgets ont littéralement explosé depuis quelques années et alors qu'il était souvent délaissé, le domaine de l'audio est nettement mieux considéré. De nombreux titres récents font usage des systèmes multi-canaux et la venue d'ensembles bon marché permet de ne pas trop grever le budget relativement limité des jeunes joueurs. À côté de la spatialisation, il ne faut pas oublier les progrès réalisés par les développeurs en terme de définition ou de qualité de son. On se demande alors si les concessions réalisées par les fabricants d'enceintes pour obtenir des ensembles 5.1 à moindre coût ne seront pas trop pénalisantes pour le joueur. Nos tests ont, comme souvent, porté sur quelques-uns des plus fameux titres de l'année 2004, à commencer par l'immanquable trio de FPS : Doom 3, Far Cry et Half-Life 2. Ces trois jeux proposent des atmosphères finalement très différentes mettant bien à contribution nos kits.

00D2000000096457-photo-doom-3.jpg
00D2000000080534-photo-far-cry.jpg
00D2000000108653-photo-half-life-2.jpg

Même s'ils ne disposent pas forcément des plus belles mélodies, Doom 3, Far Cry et Half-Life 2 ont des bandes son très impressionnantes

Le Logitech X-530 est incontestablement celui qui se sort le mieux de l'épreuve avec un rendu très homogène, une bonne présence des basses qui n'écrasent cependant jamais le reste et une voix centrale qui ressort toujours admirablement lors des dialogues. De son côté, le produit d'Altec Lansing n'est pas mal non plus. Les basses et encore davantage les bas-médiums, sont un peu plus en retrait, mais les sons restent bien distincts et aucune composante ne manque à l'appel. Dans certaines situations et à fort volume, on regrettera une légère tendance à la saturation dans les aigus, mais rien de trop méchant. Finissons avec l'I-Trigue 5600 qui se trouve finalement très proche de l'Altec Lansing. Les mêmes petits manques au niveau des sons les plus graves et la même limitation à fort volume se sont sentir, alors toutefois, qu'une faiblesse supplémentaire est observée au niveau de la distinction des sons : ceci est particulièrement vrai au niveau des médiums, point faible reconnu des microdrives.

En avant la musique

00053367-photo-tori-amos.jpg
La seconde partie de nos tests concerne comme d'habitude une écoute plus « musicale » et, dans ce cas de figure, la présence d'enceintes dites « surround » est évidemment moins importante. Malgré les progrès observés ces dernières années dans les jeux vidéo, l'écoute musicale reste encore aujourd'hui plus concluante. Nos ensembles moyen de gamme ne sont évidemment pas destinés à des audiophiles et il faut s'attendre à remarquer quelques défauts plus ou moins gênants. À ce petit jeu-là, c'est une nouvelle fois le kit Creative qui m'a semblé le moins probant. La technologie ALM imaginée par Creative permet effectivement de combler quelques lacunes par rapport aux précédents modèles de la gamme I-Trigue, mais le 5600 ferme malgré tout la marche. Là encore, ce sont principalement les médiums qui posent problème. Alors que le caisson s'en sort plus qu'honorablement avec des basses rondes et bien denses, les médiums au mieux manquent de précision, au pire sont carrément absents. Ainsi, sur des morceaux de Depeche Mode ou des Mighty Mighty Bosstones, certains sons manquent tout simplement à l'appel ! Le rendu des aigus est nettement plus convenable, même s'il ne saurait satisfaire les mélomanes.

0096000000051617-photo-enya.jpg
De ce point de vue là le kit Creative fait à peu près jeu égal avec le VS3151 d'Altec Lansing. Ce dernier présente lui aussi des aigus assez précis et bien mis en évidence, mais avec une légère tendance à la saturation. Si les basses ne viennent jamais étouffer le reste, on regrettera tout de même un relatif manque d'ampleur dans le cas du VS3151. Certains morceaux d'Enya, de Gjallarhorn ou bien encore, plus classiques, de Dire Straits ou de Tori Amos manquent ainsi de volume, de relief et on sent alors très clairement les limitations de ces petits satellites dotés d'un seul haut-parleur. Du côté de Logitech et de son X-530, on ne retrouve pour ainsi dire aucun des défauts précédemment cités et, en réalité, il faut vraiment tendre l'oreille pour y trouver à redire. Le caisson offre des basses plus pures, plus nettes et plus puissantes que nos deux autres cobayes, sans toutefois prendre vraiment le pas sur les autres sonorités. En fait, le seul véritable reproche que l'on peut formuler à l'encontre de Logitech concerne un rendu peut-être un peu « métallique » et une relative faiblesse du caisson à haut niveau. Ce défaut existe aussi chez les concurrents, mais il arrive en même temps qu'une légère saturation des aigus et l'auditeur y fait moins attention.


Séquence pop-corn

Terminons ce test par ce qui motive assurément les constructeurs à passer massivement aux ensembles 5.1 : le DVD, ou plus généralement ce que l'on appelle le Home-Cinema. Il faut bien sûr garder à l'esprit la taille très modeste de nos trois kits : ils n'ont clairement pas la puissance nécessaire pour sonoriser de manière vraiment satisfaisante une pièce de 35 m² et se destinent plus volontiers à un(e) bureau / chambre de 15 à 20 m² maximum. À mesure que le volume augmente et quelque que soit le kit choisi, le caisson manque clairement de puissance, de mordant. Un film à grand spectacle comme Le Seigneur Des Anneaux ou Matrix sont à ce titre particulièrement démonstratifs et qu'il s'agisse de la fameuse scène du « lobby » ou bien du siège de Minas Tirith, l'amateur de salles obscures ne pourra qu'être déçu par le manque de force, de vigueur de ces « petits » kits. Ne soyons tout de même pas trop durs, il est effectivement tout à fait possible de profiter de ces super-productions avec nos trois ensembles du jour : il faudra juste rester sage sur la molette du volume !

0226000000069980-photo-lord-of-the-rings-the-two-towers.jpg

Les films à grand spectacle en demandent parfois trop à des ensembles 5.1 bon marché

En dehors de ce relatif manque de puissance, l'Altec Lansing VS3151 est un produit tout à fait convaincant qui devrait séduire une grande majorité des utilisateurs. Les défauts observés précédemment ne sont ici plus vraiment perceptibles et c'est surtout dans les moments les plus calmes, ceux demandant le plus de précision, que l'on pourra critiquer. Ainsi, Le Pianiste ou In The Mood For Love permettent de bien mettre en évidence le côté naturel de l'acoustique conçue par Altec Lansing tout en laissant apparaître un relatif manque d'ampleur lors de certaines envolées. Le problème est encore plus perceptible avec le Creative I-Trigue 5600 qui reste convenable, mais souffre immanquablement de ce manque au niveau des médiums. Enfin, c'est encore et toujours le X-530 de Logitech qui se positionne sur la plus haute marche du podium avec le rendu le plus homogène. Malgré son prix que nous aurions tendance à qualifier de plancher pour un ensemble 5.1, ce kit conserve un remarquable équilibrage du son avec une voix centrale très agréable.
00FA000000117394-photo-logitech-x-530.jpg

Conclusion

Malgré des chances tout à fait égales au départ, la conclusion de cette première partie de comparatif semble en fait sans appel. Non que les produits présentés par Creative et Altec Lansing soient vraiment mauvais, mais ils ne peuvent tout simplement pas soutenir la comparaison avec l'excellent kit conçu par Logitech, au moins en terme de qualité de rendu. Les innovations techniques imaginées par Creative sont bel et bien au rendez-vous et compte tenu de leur forme / encombrement, les satellites du 5600 s'en sortent très honorablement, mais pratiquer de tels tarifs pour ce niveau de rendu n'est pas raisonnable et Creative ne peut espérer s'adresser à une large frange de la population avec ce produit. La question du prix mise à part, le 5600 offre des fonctionnalités originales et un design réussi propre à séduire un utilisateur pas trop exigeant sur la restitution audio, en particulier lorsqu'il est question des médiums et plus encore de ce que l'on appelle les bas-médiums.

La question du produit d'Altec Lansing est plus délicate à trancher. Tout d'abord, le choix d'un kit d'enceintes est toujours quelque chose de très subjectif et le rendu, peut-être un peu plus « naturel » du VS3151, a ses amateurs. Ensuite, il faut aussi prendre en considération les nombreux efforts réalisés par le constructeur américain en terme d'accessoires et de confort. Ainsi, le VS3151 est le seul ensemble de ce petit comparatif à permettre le réglage indépendant de la voix centrale, du caisson de basses et des enceintes surround. De la même manière, il est le seul à disposer d'une télécommande infrarouge qui vient s'ajouter au module de contrôle standard. Enfin et malgré ces petits plus, son prix reste tout à fait dans la norme, à peine une dizaine d'euros de plus que le modèle de Logitech. Votre choix pourrait donc fort bien se porter sur ce kit aux accessoires nombreux et aux qualités audio bien réelles même si, à mon sens, inférieures à celles du Logitech X-530.

Ce dernier est donc notre grand vainqueur, et ce, même si le fabricant suisse a pour l'occasion décidé de faire l'impasse sur toute cette partie accessoire. Les réglages ne sont pas très pratiques et nous n'avons droit à aucune télécommande, mais alors qu'il est le moins cher de notre dossier à moins de 80 euros, il se permet d'offrir la meilleure qualité de restitution. Compte tenu du niveau de prix pratiqué par Logitech, le X-530 est incontestablement une excellente affaire et sa qualité de restitution devrait véritablement en surprendre plus d'un... À n'écouter rien qu'une fois en « aveugle » pour être convaincu !

Ces articles vous intéressent ? Retrouvez-les dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de l'Altec Lansing VS3151
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du Creative I-Trigue 5600
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du Logitech X-530
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Altec, Creative, Logitech : 5.1 en test sur Clubic
Des variantes de Bropia attaquent MSN Messenger
Le projet informatique du FBI fait scandale !
PagesJaunes confirme son statut de vache à lait
24 millions d’internautes français dopent le e-commerce
Altec, Creative, Logitech : 5.1 en test sur Clubic
Linspire va lancer un service de musique sans DRM
Napster lance son service de location de musique
Premières captures pour Le Parrain
Fahrenheit reste Fahrenheit
Haut de page