Un hacker dérobe et publie des données de la Banque Nationale des îles Caïmans

20 novembre 2019 à 17h30
0
Iles Caiman

Sommes-nous en train de nous diriger vers un second Panama Papers ? Un hacker est parvenu à dérober 2 téraoctets de données à la Banque Nationale des Îles Caïmans, connue pour être un paradis fiscal. Elles sont disponibles sur Twitter, et pourraient bien créer un véritable scandale dans les prochaines semaines.

Souvenez-vous, c'était il y a un peu plus de trois ans. Plus de 11,5 millions de documents confidentiels appartenant au cabinet d'avocats Mossack Fonseca au Panama fuitaient. Ils contenaient des informations sur plus de 200 000 sociétés offshores. Sportifs, hommes d'affaires, hommes et femmes politiques... De très nombreuses personnalités ont été citées et accusées de fraude fiscale après cette fuite de données, dont les conséquences se font encore ressentir aujourd'hui. Et si ce nouveau scandale, touchant la Banque Nationale des Îles Caïmans, connaissaient des répercussions similaires ?

« Les opérations d'une banque nationale au service des riches »

Un hacker, connu sous le nom de Phineas Fisher, est ainsi parvenu à voler de nombreuses données à cette banque. Pour rappel, les Îles Caïmans sont un territoire d'outre-mer britannique, mais aussi l'un des plus gros paradis fiscaux de la planète, comme en témoignait cette enquête du Monde. La Banque Nationale des îles Caïmans a notamment été accusée à de nombreuses reprises de blanchiment d'argent.

Après avoir dérobé de nombreux documents et mails, Phineas Fisher les a transmis au collectif Distributed Denial of Secrets, organisation qui « vise à transmettre librement des données d'intérêt public ». Ce dernier s'est ensuite chargé de les publier sur Twitter, puis a expliqué sa démarche dans un thread. Le collectif affirme que « ces fichiers offrent un regard sans précédent sur les opérations (d'il y a à peine un mois) d'une banque internationale au service des riches et des plus puissants et ceux qui cherchent à cacher leurs activités ».


Le pire reste à venir ?

Le collectif a également déclaré que d'autres données devraient être divulguées la semaine prochaine, notamment 600 000 e-mails. De son côté, la Banque Nationale des Îles Caïmans a confirmé le vol dans un communiqué, et affirme qu'une enquête est en cours afin de déterminer les personnes responsables de cette importante fuite de données.

Quoi qu'il en soit, n'importe qui peut désormais se créer son propre avis sur les activités de la banque grâce à ces données, qui sont consultables en ligne. Si le hacker risque très gros, il reste à savoir quelles seront les conséquences d'un tel piratage informatique pour les personnes et sociétés citées dans les documents...

Sources : Cayman National, Boing Boing.
22
17
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
L'exclusivité console PS5 Godfall laisse fuiter une nouvelle vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top