Un groupe de hackers pirate les serveurs de Foxconn

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000004936176-photo-swaggsec.jpg
Un groupe de hackers se faisant appeler Swagg Security est parvenir à s'introduire sur les serveurs internes du groupe Foxconn, dont les usines chinoises fabriquent de nombreux produits électroniques. Suite à l'intrusion et à la mise en ligne d'un fichier listant entre autre les logins et mots de passe de messageries des employés, Foxconn a tout simplement mis les serveurs hors-ligne.

En observant le symbole de ce nouveau groupe de hackers, nommé SwaggSec, difficile de ne pas faire le rapprochement avec LulzSec, autre rassemblement du même type ayant joué les trublions sur la Toile l'année dernière. La première action notable de SwaggSec aura dont été de s'introduire sur les serveurs de Foxconn et de récupérer des informations de connexion à la messagerie et à l'intranet de l'entreprise, tout en prenant soin de récolter également des mails échangés par les administrateur de la société avec ses clients, parmi lesquels Apple.

SwaggSec explique avoir réussi cet exploit en utilisant une faille d'une version d'Internet Explorer, que l'un des employés ne tenait pas à jour. De la visite des serveurs, le groupe a gardé un fichier de 6 Mo qu'il a partagé sur Demonoid et The Pirate Bay : une situation qui a poussé Foxconn a passer tous ses services internes hors-ligne, pour éviter que le contenu dudit fichier soit exploité par des petits curieux.

« L'hilarité »

Dans un long message, SwaggSec se défend de tout engagement politique ou idéologique dans sa démarche : ainsi, le groupe précise ne pas avoir agi contre Foxconn en raison des critiques à l'égard de l'entreprise, concernant la manière dont elle traite ses employés. « Et bien que nous sommes un peu curieux quant à l'existence d'un iPhone 5, nous n'avons pas agi pour cette raison » ajoute le communiqué. « Nous nous faisons plaisir en exposant les gouvernements et les sociétés, mais la raison la plus importante, c'est l'hilarité qui suit la compromission et la destruction d'une infrastructure ».

« D'une certaine manière nous sommes des hactivistes, mais de notre point de vue nous sommes plutôt des GreyHats. Nous estimons qu'il n'y a pas de réalité dans l'hacktivisme, même avec de bonnes intentions. » Dans cette optique, on imagine que SwaggSec ne tardera pas à refaire parler de lui.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

LinkedIn rachète le plugin Rapportive pour Gmail
Le moteur de recherche Volunia dévoile ses atouts
Canonical ne prendra plus en charge Kubuntu
Google travaillerait sur des lunettes Android à réalité augmentée
AMD lance deux nouveaux Athlon II Llano, mais à quoi bon ?
Chrome 17 : des URL préchargées dès leur saisie dans la barre d'adresse
Vie privée : le réseau social mobile Path épinglé pour ses pratiques (MàJ)
Hitachi maintient l'endurance de ses SSD en passant de 34 à 25 nm
Wolfram | Alpha Pro analyse vos propres données
Dassault Systèmes rachète Netvibes et ses Dashboards
Haut de page