Les Etats-Unis rapportent l'existence "d'interférences" contre deux satellites (màj)

31 octobre 2011 à 17h29
0
Une commission du Congrès américain accuse des hackers d'avoir attaqué deux satellites. Ces deux appareils utilisés pour l'observation du climat et de la surface terrestre auraient été visés à plusieurs reprises.

00FA000004288618-photo-deux-satellites-iov-de-galileo.jpg
Selon le Congrès des Etats-Unis, des hackers auraient attaqué entre 2007 et 2008 deux satellites servant à l'observation du climat et de la surface terrestre. Dans le rapport annuel de la commission chargée d'étudier les relations de sécurité entre la Chine et les Etats-Unis, les responsables rapportent l'existence « d'interférences » sur les satellites Landsat-7 Earth et Terra AM-1.

La commission considère que de « telles interférences sont peut-être la source de nombreuses menaces potentielles, particulièrement lorsqu'elles visent des satellites possédant des fonctions sensibles. Accéder à de tels appareils pourrait permettre à un attaquant de d'endommager voire de détruire le satellite. Il pourrait également en dégrader sa communication ou même manipuler les transmissions ».

Précisément, Bloomberg explique que le satellite d'observation Landsat-7 Earth aurait été ciblé pendant une douzaine de minutes d'octobre 2007 à juillet 2008. De son côté, Terra AM-1, aurait été visé pendant 2 minutes en juin 2008 et pendant 9 minutes en octobre 2008. Les hackers seraient alors passés par le système de contrôle des satellites situé dans une station de Spitsbergen (Norvège).

L'autorité ne pointe pas directement du doigt le gouvernement chinois mais considère que ces actes coïncident avec la politique du pays en matière d'espionnage stratégique. De son côté, la Chine a réfuté toute implication dans ces attaques. Un porte-parole de l'ambassade a même affirmé qu'il s'agissait de « rumeurs infondées ».

Mise à jour : Le ministère chinois des Affaires étrangères a sévèrement critiqué le rapport américain. Dans un communiqué, il estime que les informations contenues dans cette note « ne sont pas justes et ont des motivations cachées. Cela ne vaut pas de plus amples commentaires » . Au contraire, la Chine estime être une victime régulière de cyber-attaques et tient à rappeler qu'elle s'oppose à toute forme d'intervention informatique.

Pourtant, dès le début des années 90, deux colonels chinois (Qiao Liang et Wang Xiangsui) avaient clairement évoqué l'idée d'intégrer dans l'armée régulière des bataillons de personnes chargées de mener un cyber-espionnage des activités des autre Etats. Malgré cet argument, il est encore compliqué d'établir un lien direct entre ce type de cellule et le gouvernement central chinois.

Version initiale de l'article publié le 28/10/2011 à 12h59
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales
La Chine va retirer les PC et logiciels étrangers de son administration d'ici trois ans

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top