La France, 2ème victime mondiale des vols de données

Alexandre PAULSON
21 octobre 2017 à 09h29
0
Une étude pilotée par l'expert en cybersécurité Symantec avance un chiffre effarant : en 2016, plus de 85 millions d'éléments d'identité (nom, adresse email, coordonnées bancaires, etc) ont été dérobés sur Internet en France. Le pays figure au deuxième rang des plus touchés après les Etats-Unis et avant la Russie.

Les victimes signalent rarement les faits. Pour améliorer la situation, les pouvoirs publics mettent en ligne une plateforme gouvernementale.

Simplicité et intelligence des attaques

Internet, ce far-west où les braves gens se font dévaliser par des truands. C'est en substance le portrait du Net que brosse l'éditeur américain d'antivirus Symantec dans son dernier Internet Security Threat Report 2017 (ISTR). Des vols de données à l'extorsion digitale, Symantec décrit « comment la simplicité des tactiques et l'intelligence des cybercriminels ont engendré des conséquences jamais vues dans l'activité des menaces mondiales. »

Un brin emphatique, ce rapport ISTR puise dans les renseignements collectés dans le monde entier par Symantec et permet de dresser un tableau précis des menaces pays par pays. Et la situation française est plutôt inquiétante, à en croire l'éditeur : l'Hexagone figure au deuxième rang, derrière les Etats-Unis et devant la Russie, des pays les plus touchés par un segment très profitable de l'activité criminelle électronique, en l'occurrence le vol de données personnelles en ligne.

01F4000006680984-photo-hacker.jpg


Une plateforme pour se faire aider

Symantec révèle que 85,3 millions d'éléments d'identité ont été dérobés en France entre octobre 2015 et octobre 2016. Nom, prénom, date de naissance, mot de passe, e-mail, autant d'informations pouvant servir à des usurpations d'identité. Il convient de préciser que chaque élément d'identité est comptabilisé individuellement : un vol global de vos informations personnelles peut donc compter pour plusieurs unités. La France reste tout de même quantitativement très loin derrière les Etats-Unis, qui ont recensé l'an dernier 791,8 millions d'éléments d'identité volés. Et encore : c'était avant les révélations sur Equifax (143 millions de comptes piratés) et l'ampleur réelle des dégâts chez Yahoo ! (3 milliards de comptes).

Autre chiffre parlant révélé par Symantec : sur la même période, 13,7 millions de Français ont subi des attaques ou des atteintes en ligne de natures très variées : vol de données personnelles, mais aussi, très souvent, apologie du terrorisme. Le vol de mot de passe demeure l'infraction la plus fréquente (14 % des atteintes), devant les fraudes à la carte bancaire (10 %). Pour améliorer la lutte, les pouvoirs publics viennent d'ailleurs de généraliser à l'ensemble du territoire la plateforme cybermalveillance.gouv.fr, qui permet aux victimes de cyberattaques de facilement trouver des prestataires de services agréés.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top