La France, 2ème victime mondiale des vols de données

Alexandre PAULSON
21 octobre 2017 à 09h29
0
Une étude pilotée par l'expert en cybersécurité Symantec avance un chiffre effarant : en 2016, plus de 85 millions d'éléments d'identité (nom, adresse email, coordonnées bancaires, etc) ont été dérobés sur Internet en France. Le pays figure au deuxième rang des plus touchés après les Etats-Unis et avant la Russie.

Les victimes signalent rarement les faits. Pour améliorer la situation, les pouvoirs publics mettent en ligne une plateforme gouvernementale.

Simplicité et intelligence des attaques



Internet, ce far-west où les braves gens se font dévaliser par des truands. C'est en substance le portrait du Net que brosse l'éditeur américain d'antivirus Symantec dans son dernier Internet Security Threat Report 2017 (ISTR). Des vols de données à l'extorsion digitale, Symantec décrit « comment la simplicité des tactiques et l'intelligence des cybercriminels ont engendré des conséquences jamais vues dans l'activité des menaces mondiales. »

Un brin emphatique, ce rapport ISTR puise dans les renseignements collectés dans le monde entier par Symantec et permet de dresser un tableau précis des menaces pays par pays. Et la situation française est plutôt inquiétante, à en croire l'éditeur : l'Hexagone figure au deuxième rang, derrière les Etats-Unis et devant la Russie, des pays les plus touchés par un segment très profitable de l'activité criminelle électronique, en l'occurrence le vol de données personnelles en ligne.

01F4000006680984-photo-hacker.jpg


Une plateforme pour se faire aider



Symantec révèle que 85,3 millions d'éléments d'identité ont été dérobés en France entre octobre 2015 et octobre 2016. Nom, prénom, date de naissance, mot de passe, e-mail, autant d'informations pouvant servir à des usurpations d'identité. Il convient de préciser que chaque élément d'identité est comptabilisé individuellement : un vol global de vos informations personnelles peut donc compter pour plusieurs unités. La France reste tout de même quantitativement très loin derrière les Etats-Unis, qui ont recensé l'an dernier 791,8 millions d'éléments d'identité volés. Et encore : c'était avant les révélations sur Equifax (143 millions de comptes piratés) et l'ampleur réelle des dégâts chez Yahoo ! (3 milliards de comptes).

Autre chiffre parlant révélé par Symantec : sur la même période, 13,7 millions de Français ont subi des attaques ou des atteintes en ligne de natures très variées : vol de données personnelles, mais aussi, très souvent, apologie du terrorisme. Le vol de mot de passe demeure l'infraction la plus fréquente (14 % des atteintes), devant les fraudes à la carte bancaire (10 %). Pour améliorer la lutte, les pouvoirs publics viennent d'ailleurs de généraliser à l'ensemble du territoire la plateforme cybermalveillance.gouv.fr, qui permet aux victimes de cyberattaques de facilement trouver des prestataires de services agréés.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top