Un outil pour repérer les faux profils en ligne

0
Une équipe de chercheurs de l'université d'Edinbourg a mis au point des algorithmes qui repèrent les personnes qui mentent sur leur genre ou sur leur âge dans leurs profils en ligne.

Un outil qui pourrait permettre de repérer et signaler les faux comptes créés par les enfants pour avoir accès à des sites réservés aux adultes.

Des algorithmes détectent ceux qui mentent sur leur genre ou âge

La plupart des utilisateurs de sites de rencontre en ligne confient avoir été confrontés au moins une fois à un faux profil, d'après une enquête réalisée par l'association de consommateurs britannique Which?. Et le nombre d'utilisateurs escroqués par des arnaques en ligne a atteint un niveau record en 2016.

Pour lutter contre ces personnes qui mentent sur leur identité sur les réseaux sociaux (une pratique surnommée "catfishing"), des chercheurs de l'université d'Edinbourg, en collaboration avec l'université de Lancaster, l'université Queen Mary et le King's College de Londres ont configuré des ordinateurs pour qu'ils repèrent les arnaques en ligne. En analysant les données de 5 000 profils publics vérifiés manuellement par des employés du site pour adultes Pornhub, les algorithmes ont appris comment les hommes et les femmes de différents âges interagissaient avec les autres, la façon dont ils commentaient les posts et leur style d'écriture. Cette analyse leur a permis de passer en revue le reste du site, à la recherche des profils qui mentaient sur leur âge ou leur genre. D'après les chercheurs à l'origine du projet, ces algorithmes sont capables de repérer quelqu'un qui ment sur son genre avec plus de 90 % de précision.

01F4000006158020-photo-vacances-sur-internet-utilisez-les-forums-de-voyageurs.jpg


Un outil pour faire le ménage sur les réseaux sociaux

D'après l'étude réalisée par ces chercheurs, 40 % des profils en ligne mentent sur leur âge et 25 % sur leur genre et les femmes sont plus enclines à mentir que les hommes. D'après le Dr Walid Magdy, de l'Université d'Edinbourg, « ce qui est intéressant, c'est que la plupart des gens mentent parce qu'ils pensent qu'ils se feront plus d'amis et auront plus d'abonnés ».

Le Dr Madgy estime par ailleurs que les algorithmes développés pourraient « permettre de construire des outils utiles pour signaler les utilisateurs malhonnêtes et faire en sorte que les réseaux sociaux soient sécurisés (...) Les applications sont nombreuses : on pourrait par exemple les utiliser pour les personnes sur Twitter qui créent de faux profils pour des raisons politiques ou pour les enfants qui créent de faux comptes afin d'avoir accès aux sites pour adultes ». Les résultats de leur étude seront présentés à une conférence en Australie sur le futur des réseaux sociaux.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Le CSA monte une équipe de professionnels des médias pour lutter contre les fake news
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top