Achat, vente ou minage de crypto-monnaie bientôt passibles de 10 ans de prison en Inde ?

le 11 juin 2019 à 20h02
0
Cryptomonnaie

Sale temps pour les mineurs de crypto-monnaies en Inde. Un projet de loi qui doit être débattu prochainement au Parlement indien prévoit l'interdiction pure et simple de l'achat, de la vente, mais aussi du minage de monnaies virtuelles. En cas d'adoption dudit texte, les entreprises et personnes s'adonnant à ces activités, jusqu'à présent tolérées, seraient alors passibles d'une peine fixée à 10 ans de prison.

Les autorités indiennes se veulent inflexibles, mais leur texte doit encore être formellement adopté par le Parlement. Il prévoit notamment l'interdiction de toute activité relative à l'achat, la vente ou le minage de crypto-monnaie. L'application de cette loi, si elle venait à être adoptée en haut lieu, se ferait avec une sévérité des plus appuyées.

Refréner coûte que coûte l'évasion fiscale et les transferts de fonds illégaux


Au travers de cette mesure potentielle, c'est avant tout la lutte des autorités indiennes contre l'évasion fiscale qui apparaît en filigrane. Problème endémique sur les terres de Gandhi, les transferts d'argent « hawala », illégaux et entièrement détachés du système bancaire, nourrissent les trafics, financent le terrorisme et affermissent certains troubles sociaux. Ils sont donc également dans le collimateur du gouvernement.

La mise en vigueur de cette future loi portant, dans sa formulation officielle, sur « la crypto-criminalité et la réglementation de la monnaie numérique », se traduirait notamment par la mise en place d'un statut de cognisable offence. Ce type d'infraction à la loi permet en Inde des arrestations sans mandat et autorise la police à entamer une enquête sans nécessiter l'aval d'une cour de justice. En Inde, les homicides, mais aussi les viols, entrent dans la catégorie des cognisable offences.

Un projet de loi qui devrait être adopté sous peu


En privilégiant ce statut, les autorités indiennes mettent donc, juridiquement parlant, le minage, la vente et l'achat de monnaies virtuelles au même niveau que des crimes selon le droit américain, précise TechPowerUp. Notons par ailleurs que ce projet de loi vise aussi à empêcher la libération sous caution des personnes ayant été arrêtées pour des affaires relatives à l'exploitation des crypto-monnaies.

Selon toute logique, l'adoption du texte soumis au Parlement n'est qu'une question de temps. Et pour cause, le pouvoir en place en Inde détient la majorité au sein de la Lok Sabha (Chambre basse du Parlement indien) et profite d'une forte influence auprès du Rajya Sabha (Conseil des États, Chambre haute du Parlement).
Mots-clés :
Crypto-monnaie
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Malin ! YouTube envisage de transférer les contenus dédiés aux enfants sur... YouTube Kids
🔥 Vente privée : un forfait Free 100 Go à 9,99€/mois et un Nokia 3.2 offert !
Galaxy Fold : le vice président de Samsung le dit
Microsoft brevète (aussi) un stylet avec écran tactile pour changer facilement d'outil
Vivo tease la Super FlashCharge : 13 minutes pour recharger une batterie de 4000 mAh
Salon du Bourget - Spacetrain, l'Hyperloop français, espère une mise en service en 2025
Des images réalistes, mais pas factuelles, d'une Nintendo Switch
Test Xiaomi Mi 9T : impressionnant en tout point
Loi mobilité : qu'est-ce que cela change concrètement pour les usagers ?
La nouvelle Kindle Oasis permet de régler la température de couleur pour vos lectures nocturnes
scroll top