L’inventeur du Bitcoin enfin démasqué ? Le doute plane

02 mai 2016 à 16h06
0
L'identité réelle de Satoshi Nakamoto, le pseudonyme à qui on prête la création de la monnaie virtuelle décentralisée, serait désormais connue. Craig Steven Wright, un ingénieur livre des explications quant à ses récentes affirmations. Cet australien explique être le créateur du Bitcoin.

En décembre dernier, il révélait son identité sans toutefois apporter de preuves tangibles de la paternité de son invention. L'homme estime à présent que le temps est venu pour lui de donner davantage de crédit à ses propos. Il précise : « le public considère que j'ai tort, pour la simple et bonne raison que je ne m'exprime pas sur le sujet. Mais cela affecte ma personne, mon travail, ma famille et tout le reste ».

0258000008277124-photo-bitcoin-craig-wright.jpg
Craig Steven Wright


Depuis sa création en 2009 par un anonyme, ou un groupe d'anonymes baptisé « Satoshi Nakamoto », le Bitcoin s'est développé pour devenir une monnaie virtuelle à part entière. Toutefois, l'identité exacte de son créateur n'est pas encore connue, malgré les multiples tentatives d'en savoir plus sur celui à qui on doit ce moyen de paiement.


Le Bitcoin est une monnaie décentralisée qui n'est pas chapeautée par un organisme de régulation ou une banque centrale. Il s'agit plutôt d'un fonctionnement décentralisé dans lequel l'ensemble des machines reliées au réseau d'une monnaie donnée participent aux calculs pour valider les transactions. Le système, sous-tendu par la technologie blockchain, adopte donc le comportement du pair à pair.

Des affirmations critiquées par les spécialistes

Lorsque Craig Steven Wright a initialement prétendu être le créateur du Bitcoin, plusieurs médias doutaient de la véracité des propos de cet homme d'affaires. Certains documents censés remonter à la date de création de la monnaie seraient en réalité très récents. L'homme aurait alors permis l'accès à quelques documents permettant de relier aux premières heures du Bitcoin, sans que ces données puissent toutefois être liées entre elles.

L'intéressé répond à ces attaques en apportant plusieurs preuves sur son propre blog censées lui garantir la paternité de la technologie. Il signe par exemple un message avec une clé de chiffrement privée connue comme appartenant à un certain M. Nakamoto et le reliant à une autre clé publique, liée cette fois-ci au site bitcoin.org, un portail enregistré en 2008 par Wright.

0258000008143930-photo-bitcoin-distributeur.jpg


Ce dernier se dit donc en possession d'une clé privée correspondant au « bloc 9 », un noeud de transaction utilisée pour la première fois par le créateur du Bitcoin et confirmé par son destinataire, Hal Finney, voilà plusieurs années. Toutefois, Craig Wright n'a pas souhaité réitérer la manœuvre pour un autre bloc, le tout premier bloc de l'Histoire, le "bloc 1".

Face à ces affirmations, certains spécialistes demeurent donc encore une fois dans le doute. Ils estiment que le fait d'utiliser une telle signature pour cette transaction ne justifie en rien qu'il est bel et bien Satoshi Nakamoto. La question autour de la véritable identité du créateur du bitcoin ne semble pas donc réglée.

De son côté, The Economist manie également ces éléments avec d'infinies précautions, arguant que les informations avancées par l'homme pourraient ne pas être démontrables, ou très difficilement. Malgré ces interrogations, Wright a fait savoir qu'il rendra prochainement publiques de nouvelles informations au sujet de la création de la technologie et de sa paternité revendiquée.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top