Le créateur du bitcoin enfin démasqué ?

10 décembre 2015 à 11h55
0
Une partie de la presse croit avoir mis la main sur le créateur du bitcoin. Connu sous le pseudonyme Satoshi Nakamoto, le père de la monnaie virtuelle, s'appellerait en réalité Craig Steven Wright.

L'identité du créateur du bitcoin passionne une partie de la presse américaine. Deux nouveaux sites affirment avoir découvert la personne qui se cache derrière la monnaie virtuelle. Il ne s'agirait pas d'un japonais mais d'un homme d'affaires australien, basé à Sydney.

On doit l'invention du bitcoin à un développeur connu sous le nom de Satoshi Nakamoto. Un pseudonyme qui lui a permis de demeurer loin de l'agitation et de toute caméra. Toutefois, sa véritable identité n'a jamais été exposée au grand jour. C'est pourquoi Gizmodo.com et Wired ont mené l'enquête afin de découvrir le nom du père du bitcoin.

Si les deux sites estiment savoir qui est le créateur de la monnaie, ils demeurent cependant prudents quant à leurs affirmations. Selon leurs informations, Craig Steven Wright aurait mis au point le bitcoin. Il aurait été épaulé d'un second collaborateur, en la personne de Dave Kleiman, un développeur américain dont le décès remonte à 2013.

0258000007305358-photo-qu-est-ce-que-les-bitcoins.jpg

La police australienne perquisitionne

Ces nouveaux éléments sont rapidement remontés aux oreilles des autorités australiennes. Suite à la publication de ces informations, la police du pays a procédé à la perquisition du domicile de Craig Steven Wright. Une célérité étonnante mais à laquelle la police a tenu à apporter un démenti. Cette visite impromptue ne serait pas due à ces révélations mais à une enquête liant l'homme d'affaires au fisc australien.

De leur côté, Gizmodo.com et Wired indiquent que leurs informations proviennent d'une série de courriers électroniques échangés entre Wright et son collaborateur mais également du cache de son blog personnel. Des publications, effacées depuis, font directement référence à la monnaie virtuelle. Ainsi en janvier 2009, soit peu de temps après la sortie des premiers bitcoins, l'homme publiait un billet précisant que « la bêta de Bitcoin est en ligne aujourd'hui. C'est décentralisé... on essaye jusqu'à ce que ça marche ».

Plus tard, en 2011 Craig Wright évoquait le pseudonyme « Nakamoto » nommément dans un e-mail. « Je ne peux plus faire le Satoshi. Ils n'écoutent plus. Je suis mieux en tant que mythe. Retour à mes cours, mes gueulantes et au fait que tout le monde m'ignore. J'ai horreur de ça Dave, mon pseudonyme est plus populaire que je n'aurais jamais pu espérer », précisait-il.

0258000007215452-photo-bitcoin.jpg

Une chasse à l'homme et de grosses incertitudes

La recherche de Satoshi Nakamoto a déjà connu des ratés. En mars 2014, le magazine Newsweek avait cru tenir l'identité du père du bitcoin en la personne de Dorian Satoshi Nakamoto. Le japonais de 64 ans résidant aux Etats-Unis avait démenti être le créateur de la crypto-monnaie.

L'homme était même allé plus loin en affirmant qu'il comptait attaquer le magazine américain devant les tribunaux suite à la publication de propos qu'il juge mensongers. L'ingénieur avait entrepris de lever des fonds pour soutenir sa cause. Pour éviter de telles nouvelles incertitudes, la presse américaine précise uniquement avoir obtenu des informations émanant d'une source anonyme.



Un hoax de haute volée ?

Face à la publication de ces nouvelles informations, les journalistes prennent des précautions nécessaires. Les documents mis en ligne par les auteurs de cette révélation ne peuvent, pour le moment, pas être clairement authentifiés et plusieurs incertitudes planent encore sur les implications réelles des deux individus dans la création de la monnaie virtuelle.

Les données présentées par Gizmodo.com et Wired doivent donc rester sujettes à caution. Une partie de la vérité pourrait être trouvée par les autorités britanniques. Craig Steven Wright aurait quitté l'Australie pour déménager à Londres. Si la police décide de poursuivre l'affaire, elle pourrait interroger l'homme d'affaires pour démêler une partie des informations.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top