NFT : un faux Banksy vendu 300 000$ en ETH... puis remboursé par l’arnaqueur

01 septembre 2021 à 14h32
6

Pransky, un célèbre collectionneur de tokens non fongibles (NFT) , a été dupé pour 98 Ether (ETH), soit une valeur d’environ 341 500 dollars. Le site Web de l’artiste Banksy a en effet été détourné pour promouvoir une fausse vente aux enchères de NFT.

Cependant, la quasi-totalité de l’argent volé a depuis été retournée.

Un faux Banksy vendu sous forme de NFT

Le 31 août, le collectionneur Pransky a repéré sur le site officiel de Banksy une page promouvant une vente aux enchères NFT sur la place de marché OpenSea. Bien que le collectionneur ait exprimé ses doutes quant à l’authenticité de la vente, il a décidé d’augmenter l'enchère jusqu'à atteindre 98 ETH (341 500 dollars).

Mais l’œuvre baptisée « Great Redistribution of the Climate Change Disaster » n’était pas de Banksy, comme l'a confirmé une déclaration de l’organisme d’authentification de l’artiste, Pest Control. Le collectionneur Pranksy, a déclaré qu’il avait été induit en erreur par la revendication, mais aussi parce que la vente apparaissait sur le site officiel de Banksy.

L’auteur de la supercherie a remboursé Pranksy quelques heures plus tard, en envoyant 97,69 ETH en retour. Le collectionneur aurait été remboursé après avoir identifié le pirate et l’avoir suivi sur Twitter. Il a déclaré : « C'était totalement inattendu, je pense que la couverture médiatique du hack plus le fait que j’avais trouvé le hacker ont pu le pousser à un remboursement ».

Opensea reste le seul gagnant de cette histoire puisque la plateforme a perçu une commission de 2,5 % sur la vente soit environ 8 000 dollars.

Banksy s'intéresse t-il aux NFTs ?

Précisons que Banksy n’a jamais tokénisé son art. Début mars, pourtant, un groupe d’investisseurs a acheté pour 95 000 dollars l’œuvre Morons partiellement détruite mais authentifiée par Pest Control, pour la revendre ensuite sur OpenSea à un collectionneur de NFT, moyennant 382 000 dollars.

En février, un artiste connu sous le nom de Pest Supply avait vendu des NFT créés dans le style de Banksy pour 447 ETH (900 000 dollars) sur les plateformes OpenSea et Rarible. Si de nombreuses personnes ont initialement pensé que Pest Supply pouvait être Banksy lui-même, ce lien n’a jamais été confirmé officiellement.

NFT par ci, NFT par là… On ne parle (presque) plus que de ça. Au fil de titres racoleurs et de ventes aux enchères spectaculaires, médias et néophytes constatent, abasourdis, qu’un simple GIF animé peut se vendre plusieurs millions de dollars. Le Web serait-il — lui aussi — devenu fou ? Pas si vite. Malgré les excès du moment, les NFT ne sont ni une mode, ni une folie passagère. Explications.
Lire la suite

Source : The Verge

Modifié le 02/09/2021 à 08h50
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Astartes — Quand l'Empereur lui-même remarque votre talent
Dune : un voyage contemplatif sous le soleil brûlant d'Arrakis
Marvel et DC interdisent aux créateurs de vendre librement des NFT de leurs œuvres
HBO Max et DC : une série sur le Pingouin serait en route
Final Space : la série animée ne reviendra pas pour une saison 4
Lemmings : ces pauvres rongeurs qu'on a massacrés par dizaines
Superman & Lois : The CW tiendrait-elle sa meilleure série DC ?
Lisez votre chronique SF : Toute résistance serait futile !
LEGO lance un set Super Mario 64 : 2 064 pièces de nostalgie pour recréer les niveaux du jeu
Star Trek Day : les séries Discovery, Picard et les autres donnent des nouvelles
Haut de page