Chronicle : la filiale d’Alphabet spécialisée en sécurité informatique

Par ,
le 25 janvier 2018
 0
Alphabet, maison-mère de Google, a annoncé la création d'une nouvelle filiale à part entière : Chronicle. Encore une fois, il s'agit d'un projet qui a été développé au sein du Google X Lab, le laboratoire expérimental de Google duquel est sortie notamment Waymo. Cette fois, c'est un projet dédié à la sécurité informatique qui voit le jour au sein de la galaxie Alphabet.

Ne vous attendez toutefois pas à pouvoir utiliser un anti-virus estampillé « Google » ou « Chronicle » de sitôt : le projet s'adresse essentiellement aux entreprises et aux professionnels.

Chronicle : la sécurité informatique selon Google


Google s'intéresse à la sécurité informatique depuis des années notamment avec le Project Zero, l'équipe de spécialistes chargée d'identifier des failles zero-day dans les programmes et d'en informer les entreprises qui les développent. Une équipe qui a causé quelques tensions entre Google et Microsoft, notamment, mais qui est à l'origine de la découverte de nombreuses failles majeures dont les deux failles Spectre et Meltdown.

Chronicle ne fait pas partie de ce projet mais poursuit le même but : créer un environnement informatique sécurisé. La différence est que la filiale d'Alphabet s'adresse aux entreprises : elle veut aider les grandes entreprises à sécuriser leurs données et les données de leurs clients, alors que de nombreuses fuites majeures ont été dévoilées en 2017, parmi lesquelles celles de Equifax qui a concerné plus de 100 millions de personnes. Sans oublier le piratage de l'ensemble des 3 milliards de comptes Yahoo en 2014.

01f4000008745214-photo-pixabay-s-curit-internet-virus.jpg


Aucun changement pour VirusTotal


Chronicle aurait déjà lancé un produit en test auprès de certaines entreprises de l'indice Fortune 500, les 500 capitalisations les plus grosses des Etats-Unis, selon Stephen Gillet, PDG de Chronicle. Mais aucun détail sur le produit en question n'a filtré, si ce n'est qu'il a pour but d'offrir un « environnement digital immunisé » comme l'a déclaré Astro Teller, le directeur du Google X Lab.

Ce qui pourrait intéresser les internautes est surtout l'avenir de VirusTotal, le service gratuit d'analyse de fichiers et URL. Le site restera actif et le service ne devrait pas être interrompu. Le seul changement pour VirusTotal est qu'il fait désormais partie de Chronicle ; le service avait été racheté en 2012 par Google, qui l'a intégré à cette nouvelle filiale d'Alphabet.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top