Le Patch Tuesday de mai couvre 33 failles de sécurité

15 mai 2013 à 16h37
0
La mise à jour de sécurité mensuelle de Microsoft a été déployée et propose de corriger 33 vulnérabilités via 10 bulletins. Deux mises à jour sont considérées comme étant critiques.

00FA000005370212-photo-logo-microsoft-2012.jpg
Le mois dernier, Microsoft comblait les failles découvertes dans son navigateur lors du concours de hacking Pwn2Own. Pour le mois de mai, la firme diffuse 10 bulletins de sécurité dont 2 sont classés critiques. Au total, ce sont pas moins de 33 vulnérabilités qui sont corrigées dans cette nouvelle volée de mises à jour de sécurité.

Au programme, Internet Explorer mais également Windows ou Office sont concernés. Pour le navigateur, les versions de 6 à 10 sont concernées sur l'ensemble des Windows du marché. En outre, une mise à jour vient corriger les vulnérabilités constatées au sein d'Internet Explorer 8 (MS13-038). Voilà quelques jours, une faille 0-day avait en effet été découverte dans le navigateur, potentiellement utilisable sur XP, Vista et Windows 7.

Globalement, le Patch Tuesday touche également la suite Office via Word 2003, Publisher 2003, 2007 et 2010 tout comme Windows Essentials dans ses moutures 2011 et 2012.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Enfin des nouvelles de Squadron 42, le mode solo de Star Citizen ?
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
Freebox Pop : la fibre, l'expérience TV et le répéteur Wi-Fi à l'honneur de la campagne d'affichage de la box
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
scroll top