Un leader présumé d'Anonymous et LulzSec arrêté au Royaume-Uni (màj)

01 juin 2018 à 15h36
0
La police anglaise a annoncé hier l'arrestation d'un membre supposé de Lulzsec et Anonymous. Il s'agirait de Topiary, porte-parole et membre éminent des deux groupes d'hacktivistes.

0118000004152008-photo-anonymous.jpg
L'actualité des Anonymous connaît un nouveau rebondissement. La police a en effet repris la main, hier, en arrêtant un jeune homme de 19 ans dans les Shetlands (nord de l'Ecosse). Scotland Yard croit avoir ainsi mis la main sur Topiary, membre actif des groupes de hackers militants Lulzsec et Anonymous et qui leur servait de porte-parole via leurs comptes Twitter. Ceux-ci sont d'ailleurs restés silencieux depuis hier soir.

Cette arrestation est intervenue juste après une journée très active pour Anonymous, qui avait appelé dans une action inattendue car légale à boycotter le service de paiement en ligne PayPal, propriété d'eBay. Coïncidence ou pas, le cours en bourse du site de ventes a d'ailleurs connu une baisse conséquente hier.

L'interpellation du hacker présumé fait suite à une série d'arrestations intervenues ces dernières semaines. Le 19 juillet dernier, le FBI annonçait avoir appréhendé 21 personnes suspectées d'appartenir à Anonymous. En juin, c'est en Espagne et en Turquie qu'un total de 35 membres supposés du groupe d'hacktivistes avaient été arrêtés.

Reste à voir maintenant à quel point cette nouvelle arrestation va affaiblir Anonymous et Lulzsec. Une absence de réponse des deux groupes, connus pour leur caractère revanchard, pourrait indiquer que la police britannique leur a finalement porté un coup sévère.

C'est aussi le moment pour Anonymous de prouver la véracité de son slogan « We are Legion » : s'il est avéré, un nouveau membre prendra la suite de Topiary, et la mouvance poursuivra ses actions. Sinon, à défaut de légion, Anonymous aura été une organisation classique, avec sa hiérarchie et ses leaders.

Mise-à-jour :Selon les informations du site The Daily Tech, il s'agissait en fait d'une autre personne, totalement étrangère aux deux groupes de hackers, qui avait usurpé l'identité de Topiary sur plusieurs sites. The Dailytech donne plusieurs éléments qui prouvent, selon lui, l'erreur de la police britannique. Le site avance même l'hypothèse d'un traquenard tendu par LulzSec.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

RIM dévoile BlackBerry Messenger 6
Résultats France Télécom : un semestre en demi-teinte
Buffalo LinkStation Mini : une variante 2 To pour ce NAS ultra-compact
Opera : une nouvelle version d'évaluation optimise le client mail
La pochette de l'album Nevermind de Nirvana bannie de Facebook (màj)
Prodcast : Microsoft veut prédire l'évolution des prix dans le high-tech
Internet mobile : croissance soutenue et démocratisation des smartphones
Ovi Contacts transitera vers Yahoo! Messenger au mois d'août
Semiconducteurs : l'Inde veut attirer les investissements
Electra : Razer annonce un casque pour joueur nomade
Haut de page