🚀 LES BONS PLANS DE NOËL ! 🚀 LES BONS PLANS DE NOËL !

Une injection SQL aurait touché 500 000 Urls

04 avril 2011 à 12h21
0
Une injection SQL utilise une faille de sécurité d'une application interagissant avec une base de données. Cette méthode aurait été utilisée pour infecter certains sites Web et ainsi provoquer des redirections vers un site vérolé.

00A0000003027772-photo-injection-sql-pour-radar-automatique.jpg
Jeudi dernier, Websense rapportait que 380 000 Urls avaient été touchées par cette attaque. Cette fois, son champ se serait donc élargi puisque, sur son blog, l'éditeur de sécurité évoque le chiffre de 500 000 Urls corrompues.

Cette attaque, baptisée « Lizamoon » (premier nom de domaine de redirection), cacherait une tentative de diffuser un malware. Une fois arrivé sur la page infectée, l'internaute est invité à télécharger un anti-virus afin de « nettoyer » son poste. Ce scareware n'est alors qu'un faux antivirus.

Selon l'éditeur, cette attaque serait due à un code malveillant. La ligne de code (script src=http://*/ur.php) aurait donc été injectée dans les bases de données des sites visés. Une liste des sites touchés a donc été dressée afin de tenter de cerner ce que certains n'hésitent pas à qualifier de plus grande attaque SQL jamais orchestrée.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Facebook licencie un cadre pour avoir acheté des actions sur les marchés secondaires
Statut éditeur/hébergeur : la troisième voie abandonnée ?
Couverture 3G : l'Arcep satisfaite des opérateurs
Officiel : Larry Page est le nouveau PDG de Google
EMC rachète une solution de surveillance et d'analyse des réseaux
<b>Joyeux Noël</b>
Paiement sans contact : un temps d'avance pour la France ?
Nintendo :
X. Niel promet un forfait mobile illimité à moins de 50 euros
Gmail Motion n'est plus un poisson d'avril grâce à Kinect
Haut de page