Microsoft publie un assistant de sécurité pour développeurs

19 janvier 2011 à 14h55
0
La firme Microsoft vient de proposer aux développeurs un outil permettant d'éviter les attaques de « surface ». Ce type d'attaque est possible sur l'environnement d'un logiciel et permet à des utilisateurs non-autorisés de s'y introduire. Le but est donc de réduire la surface d'attaque en fermant, par exemple, certaines fonctionnalités non-nécessaires.

00A0000003030774-photo-windows-endommag.jpg
C'est dans le cadre de son SDL (Security development lifecycle) que Microsoft lance une version bêta de « Attack Surface Analyzer ». L'outil sert de vérification pour les développeurs afin d'identifier si des applications nouvellement installées peuvent engendrer des attaques de surface sur un OS Microsoft.

Gratuit et téléchargeable à cette adresse, le service a été annoncé lors de la conférence Black Hat DC par les équipes de la firme. « Microsoft a fait de la validation des applications une priorité depuis plusieurs années même si prendre en compte ce volet de la sécurité peut être quelque peu intimidant au premier regard pour un développeur » indique ainsi David Ladd, responsable général sécurité chez Microsoft.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Soldes Cdiscount : cette TV Continental 4K 65
Jupiter's Legacy : Netflix dégaine un teaser pour son concurrent à The Boys
Soldes Amazon : le casque sans fil Bluetooth Sennheiser PXC 550-II est à prix cassé
Amazonia-1 : une fusée indienne met en orbite un satellite brésilien de lutte contre la déforestation
Stadia : Google aurait refusé des exclusivités signées Hideo Kojima et Yu Suzuki (Shenmue)
Cette enceinte Anker Soundcore Motion+ est à -30% avant la fin des Soldes sur Amazon
Ce SSD Samsung 870 QVO de 1 To est au meilleur prix avant la fin des Soldes Boulanger
Le prochain Surface Duo serait 5G et disposerait d'un nouveau module photo
Soldes : l'excellent Chromebook HP 14
Bill Gates préfère Android à iOS, car l'OS est plus
Haut de page