EMI-France condamné pour son système anti-copie

Par Vincent
le 03 septembre 2003 à 22h23
0
00A8000000056328-photo-cd-audio.jpg
Pour la seconde fois de l'année, EMI-France a été condamné par tribunal de grande instance de Nanterre pour avoir placé sur l'album d'Alain Souchon "J?veux du live" un système anti-copie (trop ?) drastique considéré comme un vice-caché par le tribunal.

Cette protection empêchait la consommatrice qui a déposé plainte, appuyée par l?UFC-Que choisir, de lire l'album acheté dans son autoradio.

"Les magistrats ont jugé que les restrictions d?utilisation provoquées par les dispositifs de verrouillage anticopie étaient des anomalies constitutives d?un vice caché. Ils considèrent, comme nous, qu?un CD doit pouvoir être lu sur tout support" explique l'UFC-Que choisir dans un communiqué de presse.

Toutefois, l'association de consommateurs a vu sa demande d'interdiction de ces mesures anticopie installées sur les CD concernés au nom de l'intérêt général, rejetée.

L'UFC-Que choisir ne s'avoue pas vaincu pour autant et invite, je cite : "les consommateurs en possession de CD verrouillés et qui auraient rencontré des difficultés de lecture, à faire jouer la garantie légale des vices cachés".
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

OnePlus 7 Pro : l'édition limitée Almond disponible le 25 juin
Dark mode auto, lazy loading, paywalls : la liste des fonctionnalités de Chrome 76 s'allonge
Microsoft brevète un stylet transformable en oreillette
Apple : de nouveaux MacBook (Air, Pro...) d'ici la fin d'année
Volkswagen investit 900 millions d'euros pour la production de batteries, avec Northvolt AB
Déjà un million de Honor 20 écoulés... rien qu'en Chine
Adobe : un prototype d'IA capable de détecter les visages photoshopés
L'app Google pour Android s'essaie au mode sombre
Google explique sa politique d'extensions en réponse à la colère des bloqueurs de pub
Le cloud gaming pourrait doubler la consommation électrique d'un joueur
scroll top