Adobe : un Photoshop en ligne d'ici six mois ?

Emboitant le pas à des grands noms du Web comme Microsoft ou Google, s'apprête à mettre en ligne d'ici environ six mois une version allégée de son célèbre logiciel d'édition d'images, Photoshop. Ce nouveau service sera accessible gratuitement à tous les internautes. Financé par la publicité, il permettra à Adobe de tester de nouvelles sources de revenus, tout en offrant une visibilité accrue à l'un de ses produits emblématiques.

« C'est quelque chose auquel nous sommes de plus en plus sensibles, notamment parce que nous observons des boites comme Google qui le font dans différents domaines, et nous voulons être sûrs de nous placer, avant qu'ils y fassent leur entrée, sur nos secteurs de prédilection », explique Bruce Chizen, PDG d'Adobe, au site News.com.

Dans un premier temps, le service sera vraisemblablement proposé par l'intermédiaire d'un partenaire. Aujourd'hui, Adobe propose déjà des outils d'édition image et vidéo en ligne, au travers du service Photobucket. Si ces services en ligne généraient suffisamment de revenus, Adobe pourrait toutefois envisager de les héberger directement.

Ce Photoshop en ligne ne présentera pas toutes les fonctionnalités de la version logicielle, mais devrait toutefois se révéler bien plus riche que les outils d'édition actuellement proposés en ligne. Bruce Chizen indique qu'il n'a pas l'intention de diluer la marque Photoshop en l'associant à un produit basique qui risquerait, à terme, de porter préjudice à la valeur du produit.

Fin 2006, Google lançait officiellement ses outils de bureautique en ligne, Google Docs et Spreadsheets. Dans cette logique de proposer une alternative hébergée aux logiciels courants, on pourrait tout à fait imaginer que le moteur de recherche prépare une version en ligne de son logiciel de retouche et de gestion d'images gratuit, Picasa. Comme Microsoft, les affaires d'Adobe reposent essentiellement sur la vente de logiciels, et les deux éditeurs souhaitent réagir rapidement à cette tendance qui veut que les applications se déportent du poste de travail vers Internet.
Modifié le 18/09/2018 à 15h09
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Oracle pourrait racheter Hyperion 3Md$
Garmin s'apprête à changer de fournisseur de puces GPS
Sony officialise ses concurrents de l'iPod Nano
Nokia : mise à jour gratuite du N80 vers sa version Internet Edition
Cyril Bezzina, Microsoft :
Ozzie : Le succès de Google
Corsair donne un coup de fouet à ses clés Voyager
Vista moins bon que XP pour la productivité ?
WiFi à Paris : Le PCF réclame la suspension du marché
MySQL et JasperSoft proposent du reporting embarqué aux éditeurs de logiciels
Haut de page