Sun passe enfin Java sous licence GNU GPL

Par
Le 13 novembre 2006
 0

Sun Microsystems Inc. rend accessible, sous licence GNU GPL, le code source de sa technologie Java, langage et plate-forme de programmation.

51 Inc. rend accessible, sous licence GNU GPL, le code source de sa technologie Java, langage et plate-forme de programmation.

Six mois après avoir annoncé son intention de rendre disponible le code source du langage de programmation Java, Sun Microsystems Inc. confirme enfin.

Fabricant de serveurs et éditeur de logiciels, Sun a indiqué lundi 13 novembre 2006 faire de sa technologie, à la fois langage de programmation orienté objet et plate-forme d'exécution, un projet open source accessible gratuitement sur Internet.

Sun Microsystems estime à plus de 2,5 milliards le nombre de terminaux équipés de la technologie Java et à 4,5 millions le nombre de développeurs qui, à travers le monde, utilisent la plate-forme Java à l'heure actuelle.

La demande des développeurs et la pression concurrentielle - celle de .Net de Microsoft, de LAMP et des langages libres PHP, Perl, Python - auront convaincu Sun de publier la majeure partie du code source des principaux outils de développement du Java Developer Kit (JDK).

Le groupe américain commencera par "libérer" le code source du compilateur de Java et celui de la machine virtuelle Java HotSpot. D'ici mars 2007, l'intégralité des codes sources liés à la programmation Java devrait être accessible aux développeurs.

En plaçant Java sous licence publique générale (GNU GPL), le code source d'un logiciel libre sous GPL doit pouvoir être diffusé et modifié, Sun compte augmenter le nombre d'utilisateurs de Java, parmi eux les professionnels qui refusaient d'utiliser Java tant que la technologie n'était pas open source.

"La plate-forme Java elle-même deviendra un lieu d'innovation", a souligné Rich Green, VP en charge des logiciels chez Sun. Même satisfaction en France, du côté de l'April (Association pour la promotion et la recherche en informatique libre) : "Après OpenOffice.org et le format ouvert Open Document, Sun Microsystems confirme son rôle de contributeur majeur dans le monde du logiciel libre."

IBM, à la fois concurrent de Sun et gros utilisateur de Java, soutient officiellement l'initiative. Oracle et BEA pourraient faire de même.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top