Vista : surcoût d'au moins 20% par rapport à XP

Par Alex
le 11 décembre 2006 à 13h05
0
Alors que Vista vient tout juste de faire son entrée sur le marché des entreprises, de nombreuses interrogations subsistent quant aux dépenses matérielles induites par le passage au nouveau système d'exploitation de Microsoft. Dans un livre blanc récemment mis en ligne, le cabinet iSuppli revient sur les configurations préconisées par la firme de Redmond, et analyse le surcoût que représentera la compatibilité avec Vista comparée au prix moyen d'une machine équipée pour Windows XP.

Sans surprise, la facture s'alourdit si l'on souhaite disposer d'un ordinateur « Vista ready ». Regardant du côté du prix des composants pour un assembleur, et non du côté du prix final pour le consommateur, iSuppli estime que la machine moyenne aujourd'hui destinée à Windows XP revient aux environs de 500 dollars. Pour Vista, la somme monterait au moins à 600 dollars, soit un surcoût de 20%. Pour le consommateur final, l'addition se révèlera donc encore plus salée.

En cause : les exigences de Vista au niveau de la mémoire vive (512 Mo minimum sur le papier, au moins 1 Go dans la pratique selon iSuppli), et de la carte graphique, qui doit impérativement afficher une compatibilité DirectX 9.0c pour qu'il soit possible de profiter de l'interface Aero.

0190000000413657-photo-isuppli-migration-vista.jpg
Source : iSuppli


Dans la pratique, iSuppli estime qu'il est nécessaire, pour profiter pleinement des joies de Vista, de disposer au minimum d'un processeur simple coeur à 3 GHz, ou d'un processeur double coeur à 2 GHz. Les spécifications minimum fournies par Microsoft, qui font état d'un processeur cadencé à 800 MHz, de 512 Mo de mémoire vive et de 35 Go d'espace disque, permettraient techniquement de faire fonctionner Vista, mais pas de façon acceptable pour le commun des utilisateurs.

Pour iSuppli, la question qui se pose alors est de savoir s'il faut mettre à jour ses machines actuelles pour se conformer aux spécifications requises par Vista, où s'il est préférable d'acquérir une nouvelle machine « Vista ready ». La deuxième solution, plus onéreuse, permettrait de s'affranchir d'un certain nombre de doutes et d'interrogations. C'est donc celle que conseille, dans une logique entreprise, la firme iSuppli, qui rappelle toutefois que bon nombre de machines vendues aujourd'hui avec Windows XP sont tout à fait capables de faire fonctionner Vista.
Modifié le 18/09/2018 à 15h07
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Revolut travaille sur des coffres collaboratifs, à défaut de proposer des comptes communs
COMPUTEX 2019 - NVIDIA : comment suivre la conférence en direct ?
Groupy arrive sur Steam, pour grouper vos logiciels par onglets
En France, un quart des internautes regarderaient la TV en direct via un service illégal
Amazon a le soutien de ses actionnaires pour vendre sa reconnaissance faciale à l’État
Énergies du futur : la Chine commence à parier sur l'hydrogène
COMPUTEX 2019 - AMD : comment suivre la conférence en direct ?
Amazon : la gamification pour rendre le travail en entrepôt
Sophie Viger (école 42) :
La Chine dévoile un prototype de train à sustentation magnétique circulant à 600 km/h
scroll top