Une nouvelle version béta de mobiDial disponible sur PDAPhone

Alexandre Habian
20 décembre 2004 à 00h00
0
Un des points faibles de l'application "téléphonie" des PDAPhone sous Windows Mobile 2003 concerne sa gestion des appels via une interface très (trop) sobre. Le programme mobiDial, aux fonctionnalités proches de PECaller, tente de résoudre ce problème.

Disponible en une nouvelle version béta 2.1, le programme permet ainsi d'assigner un bouton hardware pour répondre aux appels, de gérer 36 photos pour les associer aux contacts du PDAPhone (option de photocall), affiche le nom du réseau mobile, la qualité du signal et l'indicateur de batterie, permet d'envoyer des SMS directement depuis l'interface du logiciel, gére les archives des appels déjà passés et ajoute des nouvelles fonctionnalités comme la possibilité de cacher les numéros de mobiles des correspondants pendant les appels ou de rappeler facilement un contact en quelques secondes.

L'actuelle version béta du programme ajoute un support complet des PDAPhone sous Windows Mobile 2003. La version actuellement finale du logiciel, la 2.02, est actuellement commercialisée au prix de 13.99€ TTC. Une version de démonstration du logiciel est disponible et utilisable pendant une période de 14 jours.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
L'adoption de Firefox en chute de 85%
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
Annoncée lors du Battery Day, la Tesla Model S Plaid aura jusqu'à 840 km d'autonomie
RTX 3090 : NVIDIA calme les ardeurs des joueurs avant la sortie cet après-midi
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top