PalmSource conteste la pertinence de l'étude Gartner le plaçant derrière Microsoft

Par Jérôme Bouteiller
le 16 novembre 2004 à 00h00
0

Le logiciel mobile est un marché complexe. Très engagé dans le développement des smartphones, l'éditeur américain PalmSource conteste la pertinence de l'étude Gartner le plaçant derrière Microsoft sur le marché des PDA.

Le logiciel mobile est un marché complexe. Très engagé dans le développement des Smartphones, l'éditeur américain PalmSource conteste la pertinence de l'étude Gartner le plaçant derrière Microsoft sur le marché des PDA.

Publiée il y a quelques jours, cette étude portant sur les ventes mondiales au 3e trimestre 2004 donne 48.1% de parts de marché à Windows Mobile de Microsoft contre 29.8% à Palm OS, le système d'exploitation de PalmSource.

Chief Competitive Officer chez PalmSource, Michael MACE entend nuancer ce chiffre : "L'étude Gartner ne prend pas en compte les smartphones or c'est sur ce segment de marché que nous portons désormais tous nos efforts. Un produit comme le Treo 600 a connu beaucoup de succès et il est évident que si on achète un produit de ce type, cela se fait aux dépends d'un ordinateur de poche".

"L'étude se base sur les produits livrés aux marchands et nous préférons la méthodologie retenue par NPD aux Etats-Unis ou GfK en Europe qui se base sur les produits achetés par les clients. Ce type d'étude démontre que nous restons numéro un sur des marchés comme les Etats-Unis ou la France" complète t'il.

Enfin, interrogé sur la concurrence de Symbian, Michael MACE indique : "L'essentiel des ventes se font sur des téléphones Series 60 vendus par Nokia dont les consommateurs ne connaissent même pas la marque du système d'exploitation de leur téléphone et ignorent l'existence de logiciels tiers. Selon moi, on ne peut parler de smartphone que quand le système d'exploitation apporte une véritable valeur ajoutée à son utilisateur".

Reconnaissant l'absence de produits Palm OS sur de nombreux marchés asiatiques et son retard sur le marché européen, PalmSource entend en tout cas défendre son image de leader du segment des terminaux mobiles même si des concurrents comme Microsoft, Symbian et dans une moindre mesure BlackBerry ont certainement un tout autre point de vue.
Modifié le 20/09/2018 à 15h50
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
Renault dévoile un concept du nouveau Kangoo Z.E.
Freebox Delta : le fair-use enfin activé
Présidentielles de 2020 : la Virginie-Occidentale veut autoriser les votes via blockchain
Les véhicules électriques sont-ils vraiment plus polluants que les voitures essence ?
🎯 French Days 2019 : les meilleures offres, promos et réductions chaque jour !
Oppo : Suivez avec nous et en direct l’annonce et le lancement du nouveau flagship, Reno !
Les bots malveillants représentent plus de 20% du trafic web
scroll top