Avec son Librié, Sony inaugure le marché du papier électronique

Alexandre Habian
26 mars 2004 à 00h00
0
Plus de 500 ans après Gutenberg, l'imprimerie peut-elle connaître un nouvelle révolution ? Utilisant des composants fournis par Philips et la technologie de l'américain e-Ink, le constructeur japonais Sony devrait être le premier à commercialiser au Japon dès le mois d'avril un livre disposant de papier électronique baptisé "Librié"...

00418003-photo-imageneteco.jpg


Développé dès 1997 dans les laboratoires du prestigieux M.I.T, près de Boston, ce type d'écran s'appuie sur des capsules remplies de microbilles noires ou blanches, dont la présence sur le la partie visible de la capsule est commandée par une impulsion électrique. Flexible et très fin, ce type d'écran à faible consommation propose une résolution de 170 PPI suffisante pour lire un texte.

Elégant et très compact, le Librié devrait être plus économique que le CyBook de Cytale. Le modèle destiné à être commercialisé se limitera en effet à un simple écran noir et blanc mais disposera néanmoins d'un mini clavier et d'un port d'extension Memory Stick, Sony oblige...

Le prix du Librié reste encore inconnu mais Sony dispose avec un tel appareil d'un produit particulièrement séduisant, en particulier pour la presse écrite, très puissante au japon, qui pourrait trouver ainsi une alternative à la coûteuse distribution de papier. Après l'économie du iPod de , mêlant boutique de musique en ligne et baladeur, le marché de la presse écrite pourrait-il connaître une révolution similaire ?

Jérôme Bouteiller
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
L'iPhone 9 s'appellerait finalement iPhone SE, et serait disponible ... demain
scroll top