Motorola choisit RealOne pour ses smartphones linux

Jérôme Bouteiller
23 octobre 2003 à 00h00
0
Face aux solutions Symbian ou encore Windows, annonce un partenariat avec RealNetworks pour enrichir sa plate-forme logicielle pour Smartphones linux

Logiciel libre et audiovisuel ne sont pas incompatibles. Face aux solutions Symbian ou encore Windows, le constructeur américain Motorola annonce un partenariat avec RealNetworks pour enrichir sa future plate-forme logicielle pour smartphones linux avec son lecteur audiovisuel RealONE Player.

Bien que commercialisant des smartphones disposant des systèmes d'exploitation Symbian OS ou encore Windows Mobile, Motorola a décidé de développer sa propre plate-forme logicielle basée sur le couple java / linux. Le logiciel RealOne player, basé sur la technologie opensource Helix, sera présent sur des smartphones commercialisés à partir du printemps 2004.

En complément, Motorola devrait promouvoir, via son site helomoto.com, le logiciel RealOne Player pour PC et les services RealOne RHAPSODY (musique), RealOne SuperPass (télévision) et RealOne GamePass (jeux vidéo).

Face à la technologie WindowsMedia de Microsoft, Real est donc désormais disponible sur les ordinateurs PC Windows et Linux et sur les téléphones mobiles sous Linux, Openwave V7, Palm OS, WindowsMobile et Symbian OS / Series60.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top