Ariane 5 met sur orbite le 3ème satellite télécoms de DoCoMo

Ariane Beky
04 juillet 2002 à 00h00
0

Arianespace est chargée du lancement du troisième satellite de télécommunications de l’opérateur mobile japonais NTT DoCoMo : "N-Star c".

Arianespace est chargée du lancement du troisième satellite de télécommunications de l'opérateur mobile japonais NTT DoCoMo : "N-Star c".

Le premier des opérateurs de téléphonie mobile nippon, NTT DoCoMo a une nouvelle fois fait appel aux services du groupement européen Arianespace pour la mise en orbite de son troisième satellite de télécommunications : “N-Star c”.

Pour le lancement du 5 juillet 2002 depuis le Port Spatial de Kourou en Guyane, huitième mission de l'année pour Arianespace, la fusée européenne Ariane 5 mettra en orbite deux satellites.

Le vol 153 sera en effet chargé de la mise sur orbite de “Stellat 5”, pour la joint-venture Stellat (détenue à 70% par France Télécom et à 30% par Europe*Star), et de “N-Star c”, un engin fabriqué par l'américain Lockheed Martin pour DoCoMo.

Optimisé pour fonctionner 10 années, “N-Star c“ aura une masse au lancement de 1,62 tonnes. Le satellite est basé sur les plates-formes Star-1 et Star-2.

“N-Star c”, véritablement opérationnel en août 2002, permettra à DoCoMo de proposer un service plus stable à ses 33 millions d'abonnés à son service d'Internet mobile, le fameux i-mode.

De son côté “Stellat 5“ sera utilisé pour les services d'accès haut débit à Internet sur le continent européen, et pour permettre la connectivité entre l'Europe, les côtes Est de l'Amérique du Nord et du Sud, de l'Afrique, du Moyen Orient, et de certaines zones en Asie.

“Stellat 5“ est basé sur la plate-forme Spacebus 3000 B3 d'Alcatel Space Industries, et aura une masse de 4,10 tonnes au lancement...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top