Siemens publie une étude sur les usages des futurs mobinautes

Jérôme Bouteiller
09 octobre 2000 à 00h00
0
Le constructeur allemand Siemens a publié une étude dévoilant les attentes des futurs mobinautes en matière de téléphonie UMTS.

Le constructeur Siemens a récemment réalisé une étude sur les attentes des futurs utilisateurs de téléphones UMTS, c'est à dire disposant de connexions à haut débit et par extension, d'applications multimédia. L'étude révèle que les particuliers placent en tête de leurs préoccupations la géolocalisation, les infos trafic, la commande de voyages, la messagerie ou encore la lecture de "wapzines" (appelés micro journaux dans l'enquête). De leur côté, les professionnels attendent avant tout des connexions avec leur intranet et des services de messagerie unifiée performants. Cette étude dévoile donc des attentes relativement peu gourmandes en bande passante, adaptées au GPRS, loin des applications type visiophonie vantées par les constructeurs. Si ces usages se confirment, les opérateurs risquent donc d'éprouver quelques difficultés à commercialiser des services à valeur ajoutée pour rentabiliser leurs colossaux investissements dans l'achat des fameuses licences UMTS. L'étude complète sera diffusée dans la prochaine édition du magazine Réseaux et Telecoms.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Il y a désormais plus de 10 000 distributeurs de Bitcoin dans le monde
scroll top