Licence Windows Vista : Microsoft fait volte-face

03 novembre 2006 à 08h47
0
0000011800386510-photo-bo-te-windows-vista-ouverte.jpg
Il y a quelques semaines, Microsoft publiait les termes de la licence d'utilisation de Windows Vista, son futur système d'exploitation (voir cette brève). Il n'aura pas fallu bien longtemps pour qu'une pluie de critiques s'abatte sur le géant des logiciels. En effet les brillantes équipes juridiques de Microsoft avaient décrété que tout système d'exploitation légalement acheté ne pouvait être transféré d'un carte mère ou machine entière remplacée ?), Microsoft s'est mis à dos la communauté des utilisateurs enthousiastes qui mettent régulièrement à jour les composants de leur système.

Dans un premier temps Microsoft a essayé de contre-balancer les implications réelles de cette mention mais cela n'a pas convaincu grand monde, sauf peut être notre confrère américain Paul Thurrott qui soutenait que la licence de Vista était la même que celle de Windows XP. Finalement Microsoft réagit à la pression des utilisateurs enthousiastes mais également de ses partenaires et fait savoir qu'il retire de la licence de Vista la limite de transfert. A la place, la licence stipule dorénavant : « Vous pouvez désinstaller le logiciel et l'installer sur une autre machine pour votre usage. Vous ne pouvez en revanche le faire pour partager la même licence entre deux machines. Le logiciel peut inclure plus d'une version, comme 32 et 64 bit, mais vous ne pouvez utiliser qu'une seule d'entre elles à la fois ».

Et le chef produit américain de Windows Vista d'expliquer ce soudain changement : « Notre intention avec les termes originaux de la licence était de combattre le piratage de logiciel. Cependant il était clair que ces termes pouvaient être perçus comme affectant négativement un important groupe d'utilisateurs. Nous respections le temps et les dépenses que nécessitent la personnalisation d'un PC et son montage, démontage. Nous vous avons entendu (...) c'est pourquoi nous avons fait ce changement. Nous espérons qu'il fournira la flexibilité dont vous avez besoin et vous donnera plus de raisons d'être excités par le lancement prochain de notre nouveau système d'exploitation ».

De là à dire que les premiers termes de la licence n'étaient en fait qu'un ballon d'essai lancé par Microsoft pour voir les réactions des utilisateurs il n'y a qu'un pas que nous ne franchirons pas. Précisons par ailleurs que les nouveaux termes décrits ici ne concernent que la version boîte de Windows Vista, Microsoft entretenant le flou sur la version OEM.
Modifié le 18/09/2018 à 15h07
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

FLoC, de Google, le traçage sans cookies : cohortes et protection des utilisateurs, nos explications
Détruire un satellite : l'art de la dissuasion militaire en orbite
Test Xgimi Horizon Pro : un vidéoprojecteur 4K polyvalent offrant une belle image
Airbnb et néo-nomadisme : 24% des réservations sont maintenant de plus de 4 semaines
Android 12 : la nouvelle interface se dévoile avant la Google I/O
Ethereum : tour d'horizon et chiffres clés sur l'écosystème de la deuxième cryptomonnaie mondiale
L'Italie condamne Google à une amende de 102 millions d'euros pour abus de position dominante
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Chute de prix sur les Apple AirPods Pro chez Amazon 🔥
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Haut de page