Liberty Alliance booste ses spécifications ouvertes d’identification sur Internet

Ariane Beky
17 novembre 2003 à 00h00
0

Le consortium Liberty Alliance, initié par Sun Microsystems, finalise la phase 2 de ses spécifications « ouvertes et fédérées » d’identification sur Internet.

Le Liberty Alliance Project (www.projectliberty.org), consortium de développement de spécifications « ouvertes et fédérées » d'identification sur Internet, a publié la phase 2 de ses standards délimitant le cadre de l'identité « Liberty ».

Né en septembre 2001, le Liberty Alliance Project rassemble plus de 160 entreprises, associations et administrations, dont ses 16 membres fondateurs : American Express, AOL , Bell Canada, Citigroup, France Télécom, General Motors, Hewlett-Packard, MasterCard International, Nokia, NTT DoCoMo, Openwave Systems, RSA Security, Sony, , United Airlines et Vodafone.

Parallèlement à la publication de la « phase 2 », l'Alliance a également signalé la mise à disposition de son guide des « meilleures pratiques » (www.projectliberty.org/specs/Project_Liberty_Best_Practices4.14.03.pdf), ainsi que la formation d'un nouveau groupe d'experts pour la mise en oeuvre de normes d'interfaces exploitant les web services liés à l'identité Liberty (phase 3).

« De nombreux forums produisent des plates-formes technologiques pour bâtir des services web. Pour sa part, le Liberty Alliance Project ne se contente pas d'élaborer des standards, il met également à la disposition des organisations les pratiques qui permettent d'utiliser ces standards dans différents secteurs d'activité à travers le monde, tout en respectant la confidentialité et la sécurité des informations diffusées », a expliqué Michael BARRETT, Président de Liberty Alliance, et vice-président en charge de la sécurité des transactions en ligne chez American Express.

Les spécifications de l'identité Liberty sont basées sur des standards tels que SAML (Security Assertion Markup Language), SOAP (Simple Object Access Protocol), XML (eXtensible Markup Language) et WS-Security.

Quatre sociétés travaillent d'ores et déjà à l'intégration du support des spécifications Liberty phase 2 dans leurs produits et services existants :

Phaos (www.phaos.com), fournisseur de solutions de sécurité (Identity Management Software) ; ping Identity (www.pingidentity.com), qui envisage de déployer début 2004 sa plate-forme de fédération SourceID en open source ; et le fabricant de serveurs Sun Microsystems (www.sun.com), qui va probablement intégrer le support des spécifications Liberty Phase 2 à Sun Java Enterprise System via le serveur Java System Identity Server.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top