Nokia veut faire téléphoner le tiers monde

Jérôme Bouteiller
28 août 2003 à 00h00
0
Face à la saturation des marchés européens et nord-américains, les constructeurs de téléphones mobiles n'ont d'autres choix que la conquête de nouveaux marchés pour satisfaire leurs actionnaires. Le numéro 1 mondial du téléphone mobile, le finlandais Nokia, dévoile une nouvelle ligne de téléphones mobiles d'entrée de gamme et de nouvelles solutions réseau pour les opérateurs, afin de séduire les habitants des pays émergents.

Dans une conférence de presse organisée à Moscou, Jorma OLLILA, le PDG de Nokia, a ainsi souligné l'importance de nouveaux marchés comme l'Inde, l'est de la Russie ou l'Amérique du Sud :" Il y a un potentiel extraordinaire de gens qui n'ont toujours pas de téléphone mobile. Malgré son incroyable succès, le mobile ne touche que 20% de la population mondiale et reste inaccessible à plus de 4 milliards de personnes".

La stratégie de Nokia s'articule autour d'un volet matériel, avec deux modèles GSM "low cost", les Nokia 1100 et 2300, au design attrayant mais aux technologies déjà obsolètes, et d'un volet infrastructures, à destination des opérateurs. Selon Nokia, ces infrastructures "low cost", essentiellement tournées vers la voix, peuvent être compétitves à partir d'un revenu mensuel moyen par utilisateur de 5 dollars, bien inférieurs aux normes en vigueur en Europe...

Loin des beaux discours sur la fracture Nord / Sud, Nokia propose en tout cas une solution concrète et réaliste pour "connecter les gens" comme dit son slogan. Connectons, connectons...

Modifié le 20/09/2018 à 15h39
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top