Lifting à la sauce Google pour Netscape.fr

22 novembre 2002 à 00h00
0
Plus léger, plus vite, plus sobre... La devise des jeux olympiques pourrait en effet se décliner de manière spécifique aux outils de recherche tant ces derniers s'alignent désormais sur les principes de Google. Après Altavista, c'est en effet au tour de Netscape.fr, propriété d'AOL, d'alléger son site web.

Initiallement baptisé "NetCenter", Netscape.fr est un véritable petit portail permettant de télécharger la suite internet rivale d'Internet Explorer (Netscape 7.0) mais également d'accéder à un moteur de recherche, un annuaire, des informations (actualité AFP, finance, météo, etc...) ainsi qu'aux outils de base : e-mail, messagerie instantanée, calendrier (version US).

La partie "moteur" est gérée par Exalead, une jeune pousse française basée à Paris et dirigée par François BOURDONCLE. Par rapport à Google, exalead fait apparaitre des expressions supplémentaires, permettant d'affiner la recherche. Une fonction également présente sur le nouvel AltaVista...

Les pages de réponse ne comportent aucune publicité, texte ou bannière, et AOL France doit donc activement négocier avec Overture, Google Adwords et Espotting pour sous-traiter la commercialisation de cet espace.

Plus sobre que le site américain Netscape.com, qui garde pour le moment un positionnement de "portail", Netscape.fr repart donc à la conquête des internautes français après quelques années de coma.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La chasse au SPV est ouverte ... !?
Le lecteur SD-Card du SPV ouvre ses portes au Wireless
C'est MON téléphone !
Panorama eStat/@position : Google domine et Msn.fr progresse en octobre
Avec 'MyLifeBits', Microsoft imagine le cerveau numérique
La chasse au SPV est ouverte ... !?
Le lecteur SD-Card du SPV ouvre ses portes au Wireless
C'est MON téléphone !
Panorama eStat/@position : Google domine et Msn.fr progresse en octobre
Avec 'MyLifeBits', Microsoft imagine le cerveau numérique
Haut de page