Les FAI et éditeurs japonais vont-ils proposer des services d’Internet mobile ?

Ariane Beky
13 août 2002 à 00h00
0
D'après le quotidien financier Nihon Keizai Shimbun, les autorités japonaises seraient prêtes à ouvrir le marché de la téléphonie mobile aux fournisseurs d'accès à Internet et aux éditeurs de logiciels dès l'automne 2003.

Actuellement au Japon, seuls les opérateurs de téléphonie mobile (DoCoMo, KDDI, J-Phone, etc.) sont habilités par le ministère japonais des télécoms à proposer des services d'Internet mobile via leurs différents réseaux.

Le ministère japonais des télécoms, souligne le journal nippon, devrait présenter avant mars 2003 les spécificités de ce projet dont l'objectif serait de développer la concurrence et de réduire les tarifs proposés afin de maintenir le dynamisme du secteur.

Il s'agit également de proposer de nouveaux débouchés aux fournisseurs d'accès sur un marché où 27,4 millions de japonais sont abonnés à un service d'accès à Internet fixe, contre 53 millions à un service d'Internet mobile (sur un total de près de 70 millions d'abonnés à la téléphonie mobile) !

Les FAI et éditeurs seraient alors amenés à proposer des services d'Internet mobile tels que les adresses de messagerie électronique déjà utilisées par leurs abonnés sur leur ordinateur personnel, et ce afin de disposer de la même adresse e-mail sur leur PC/Mac et leur téléphone portable.
Modifié le 18/09/2018 à 14h11
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Cyberpunk 2077 : malgré les promesses de CD Projekt, le studio passe en mode crunch
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Fortement attendue, l'application britannique de traçage de la COVID massivement téléchargée
Enchères 5G : Orange montre ses muscles, Free Mobile en retrait, le bilan de ce jour 1
scroll top