Microsoft signe un accord avec AT&T wireless dans l'internet mobile

Par
Le 31 juillet 2002
 0

Microsoft annonce la signature d'un accord stratégique avec AT&T Wireless, l'un des principaux opérateurs cellulaires nord-américains.

Après 2, Netscape, AOL ou Real, Nokia apparait comme le nouveau grand rival de Microsoft. Engagé dans une bataille tant technologique que commercial avec les équipementiers du monde des télécoms, Microsoft annonce la signature d'un accord stratégique avec AT&T Wireless, le 3e opérateur cellulaire américain avec plus de 20 millions de clients.

"Nous pensons que cette offre attirera les entreprises qui veulent libérer leurs employés de leur bureau et leur permettre d'avoir leurs données avec eux où qu'ils aillent", a déclaré à Reuters John Zeglis, directeur général d'AT&T.

L'accord porte d'une part, sur la commercialisation par AT&T de médiaphones équipés des logiciels Microsoft (PocketPC 2002 Phone Edition et SmartPhone 2002), d'autre part sur l'accès au système d'information des entreprises utilisant les logiciels Microsoft (messagerie, VPN, intranet) et sur une nouvelle génération d'outils de localisation basés sur MapPoint de la plate-forme .NET destinés à la cartographie ou à la mise en relation d'individus.

Fournisseur de 70% des 500 plus grosses sociétés américaines, AT&T ne cache par sa volonté de séduire les entreprises en proposant une solution clef en main à ces dernières, couplant ses nouveaux réseaux GSM/GPRS et les outils Microsoft dans le domaine de la mobilité.

Désormais membre de l'open mobile alliance et adoptant (pour le moment?) un certain nombre de standards proposés par les équipementiers (SyncML, WAP, etc...), Microsoft devrait finir par trouver sur son chemin des entreprises comme Nokia, de plus en plus proche d'IBM, bien décidées également à profiter de l'enorme marché que devrait constituer les systèmes d'informations mobiles des entreprises.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39

Les dernières actualités

scroll top