PhoneReader lance son portail mobile payant

Par
Le 16 juillet 2002
 0

Visant les utilisateurs d'ordinateurs de poche connectés, PhoneReader annonce l'ouverture de son portail payant.

Nouveau service pour les mobinautes. Visant les utilisateurs d'ordinateurs de poche connectés et de médiaphones, la start-up française PhoneReader annonce l'ouverture de son portail payant.

Plus complet que les portails proposés par les opérateurs (pda.orange.fr ou pda.6esens.com), ce "alo.PhoneReader.fr" est destiné en priorité aux ordinateurs de poche type PocketPC disposant d'un véritable navigateur web, et pouvant surfer grâce à un téléphone mobile GPRS ou un modem intégré.

Contrairement à une première génération de services comme (et ses clônes français Aladdino ou MobiPocket), PhoneReader n'a pas besoin de PC et propose une synchronisation des données par le réseau cellulaire, de préférence GPRS.

L'utilisateur a ainsi accès à une messagerie, un carnet d'adresses, des infos pratiques (inforoute, programmes tv, restos, spectacles, concerts, sorties, cinéma, musées, expos...), un kiosque (Le Monde, Le Figaro, L'Expansion, NetEconomie.com, Courrier international, Radio France, RTL, AFP et AFP world, cnsnews.com, etc...), un service de cartographie ou encore à plus de 1000 ebooks, grâce à un partenariat avec Hachette.

PhoneReader propose quelques innovations technologiques comme "SynchrOnline", une application permettant de charger les contenus auquel l'utilisateur est abonné, pour une lecture éventuellement déconnectée ou encore "HyperOnline", un système de lien hypertexte pour relier chaque mot à un traducteur ou un dictionnaire

Destiné à monétiser ses services, le portail PhoneReader s'appuie sur un système de porte-monnaie virtuel et une monnaie - le stylet- afin d'acheter l'accès aux différents contenus.

En attendant le développement du i-mode de Bouygues Telecom et parallèlement à celui du SMS+, le portail de PhoneReader constitue donc une solution originale pour permettre aux éditeurs de monétiser leurs services mobiles. Reste à savoir si le marché du "PDA connecté" est suffisemment vaste pour assurer la viabilité d'un tel projet.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top